Hanotin et le PS : le divorce ?

Vous aimerez aussi...

19 réponses

  1. Suger dit :

    Dans le JSD, aussi, l’information sur le report de la désignation d’un « chef de file » par le PS à Saint-Denis est sortie.
    On peut y lire :
    « On apprenait la semaine dernière que le Parti socialiste avait gelé ses investitures pour certaines grandes villes dont Saint-Denis. Cependant, pour Mathieu Hanotin (PS) tête de liste de Notre Saint-Denis, « pas de doute que la situation soit rapidement dégelée. Le gel peut s’expliquer dans certaines villes en l’absence de consensus ». »
    https://www.lejsd.com/content/ps-investiture-gel%C3%A9e

    Mais on n’est pas obligé de croire Mathieu Hanotin… surtout quand on sait que les négociations vont bon train entre le PCF et le PS au niveau national pour présenter des listes communes dans les grandes villes.
    C’est ce révèle cet article du « Point » publié ce 17 octobre 2019 (p.24):

    5

    0
    • Suger dit :

      Cambadélis, ex-secrétaire général du PS, en compagnie de Stéphane Peu, député PCF de Saint-Denis, a confirmé ce raprochement sur LCP mercredi 16 octobre :
      http://www.lcp.fr/collection/ca-vous-regarde/289666

      3

      0
      • Marion dit :

        Que pèse réellement Jean-Christophe Cambadélis qui prend ses désirs pour des réalités ?
        Il y aura sans doute, et de façon sporadique, des villes dans lesquelles une liste commune se fera entre le PS et le PCF. Sur le plan national, le PS est en capilotade. Le PCF se raccroche à cette idée, car c’est son unique et dernière bouée de sauvetage pour conserver le pouvoir dans un certain nombre de cas spécifiques.
        Ce doux rêve de certains ex ténors du PS n’a aucune chance, de mon point de vue, de se réaliser sur des communes telles que Saint-Denis et Saint-Ouen, pour qui observe le terrain avec un minimum d’impartialité et de hauteur de vue.

        Stéphane Peu joue visiblement le VRP de Saint-Denis car il sait au fond de lui-même , qu’en l’absence de cette dernière carte, c’est foutu !
        Cet aveu de faiblesse renforce la stratégie locale du PS de partir, avec ses alliés naturels tels que Générations et d’autres, à la conquête de la mairie de Saint-Denis, d’autant plus que son objectif est clairement d’arriver en tête au soir du premier tour.

        A l’évidence pour cette course de fond, moins on a de boulets aux chevilles, mieux on se porte, d’autant plus que s’allier avec un maire sortant non expressément élu par serait incompris donc suicidaire. Le chant des sirènes nationales ne parviendra pas jusqu’ ici, notamment au regard du franc succès et de la puissante dynamique du premier meeting du candidat Hanotin.

        3

        0
        • Marion dit :

          Il va falloir arrêter les fantasmes des mariages mensongers et autres délires : maintenant 116 signatures de « personnalités dionysiennes » pour s’opposer à la fusion des listes PS/LREM,

          Mais qu’est -ce que c’est que ce concours ? Tous ceux qui y participent seront discrédités tant ce n’est ni sérieux un instant, ni crédible pour tout prétendant qui s’appuierait sur ces fadaises politiciennes pour nuire à un autre candidat à la mairie.

          Extrait du dernier JSD :

          «  »Rappelons que les listes Hanotin/LREM, soit par leur silence ou leur approbation, ont soutenu les mesures anti sociales de Macron dont les Dionysiens sont les premières victimes. Il serait dommage que ces listes profitent de la désunion à gauche.
          Cette division empêche aussi de lutter ensemble contre le développement des idées racistes et du RN.
          Ce qui différencie les deux listes PC et LFI, et aussi les autres acteurs de la gauche de transformation sociale et écologique à Saint-Denis, est trop infime pour donner lieu à une division. Et les enjeux municipaux à venir sont trop importants. La spéculation immobilière des politiques urbaines du Grand Paris qui est défavorable aux couches populaires oblige à un combat et des propositions communes. Une mairie Hanotin/LREM sera un tremplin pour cette spéculation. De même la suppression de la Taxe d’habitation, qui sera suivie d’un non remboursement intégral de la part de l’État, affaiblira les communes. Les services publics locaux seront démantelés ».

          1

          0
        • citoyen dionysien dit :

          @Marion: Génération(s) est loin d’être un partenaire naturel du PS, ce qui se passe à saint-denis est vraiment spécifique. La logique voudrait même qu’il s’allie avec le PC puisque leur leitmotiv est de rassembler la gauche. Seulement cela ne se fera pas à Saint-denis au vu des liens évidents entre la section locale de Générations et la tête de liste « notre saint denis ».

          Ce serait d’ailleurs drôle que le PS (national) annonce officiellement l’accord avec le PCF et que Génération(s), censé être plus à gauche décide de rallier la liste d’Hanotin.

          Sinon je commence à me demander s’il ne s’agit pas du côté du pcf une manœuvre pour semer le trouble chez les électeurs qui verraient NSD comme l’unique alternative aux communistes. Pourquoi voter pour une liste dont il y a un risque pour qu’ils se rallient au Maire a minima au second tour?

          1

          0
      • Louise dit :

        Des accords ont déjà eu lieu à Saint- Denis entre le PCF et le PS et encore récemment :

        – aux élections cantonales de 2015, Hanotin n’a pas protesté contre ces arrangements puisqu’il doit son mandat au département au désistement de Bally Bagayoko qui a permis une élection sans concurrent et une victoire sans gloire avec 76,5 % d’abstentions !

        – pour les législatives de 2017 ensuite où, après avoir été battu dès le 1er tour par la candidate « En Marche » et le candidat PCF, Mathieu Hanotin a renvoyé l’ascenseur en appelant à voter pour le candidat PCF – Insoumis, Stéphane Peu…

        3

        0
        • cording dit :

          Comparaison n’est jamais raison. En effet l’élection municipale est singulière et à Saint Denis elle n’a jamais donné lieu à une alliance quelconque ou désistement réciproque entre le PS et le PC. C’est plutôt la vieille guerre fratricide PC/PS.

          0

          2
        • Louise dit :

          cording :
          Ce que vous dites est totalement faux !
          Pendant près de trente ans, la municipalité a été le résultat d’une alliance dite d’Union de la Gauche entre le PS et le PCF. Ce n’est qu’en 2008 que deux listes concurrentes sont apparues.
          Vous réécrivez l’histoire et mentez ouvertement pour tenter de défendre votre candidat Hanotin…
          Vous semblez vouloir brouiller les esprits pour les préparer à on ne sait quelle alliance avant ou après le 1er tour.

          4

          0
    • VALMY dit :

       » Pour que la politique devienne quelque chose pour tous, il faut qu’elle cesse d’ être tout pour quelques uns  »
      Jacques JULLIARD

      1

      0
  2. Azzedine dit :

    Bonsoir

    J’ai bien vu ce communiqué du JSD, il était plein de baves de satisfaction.

    Mais le PS, comme le PCF, vivent dans un monde qui n’existe plus. Les habitants sont désormais plus informés (ce qui n’était pas encore le cas en 2014) et se mobilisent plus.

    On l’a vu récemment aux Francs Moisins.

    On sent surtout une panique à rallier les gauches, limite de force, vu les derniers communiqués des soutiens de Laurent Russier.

    Je pense que Matthieu Hanotin va y aller quand même. Je vous rappelle que Patrick Braouezec a envoyé en l’air les accords de partis en 2012 en se présent au second tour.

    Pourquoi respecter le PCF alors qu’ils sont les plus irrespectueux des accords ??

    Tous ce qui sort de la bouche des partisans de Laurent Russier ou Bally Bagayoko n’a pas de valeur car ils sont aux commandes de la ville depuis 30 ans.

    C’est le problème des campagnes , plein de promesses mais personnes ne mets son bilan à la face des habitants…

    Beaucoup de gens mettent en avant la démission de Matthieu Hanotin pour aller au conseil départemental mais franchement, qu’aurait il fait pendant 6 ans… ? Vous avez vu les conseils municipaux ? Ils sont une caisse enregistreuse ou tout le monde se félicite à longueur de temps.

    Il serais au conseil municipal, il n’aurait pas eu de poids.

    Il fait une bonne campagne et il a des propositions un peu plus réalistes que celles des Laurent Russier ( Zéro déchet, zéro chômeur)…

    Il a ses chances et surtout il faut laisser le choix aux habitants et arrêter d’afficher le chiffon de la droite comme si les habitants n’avait pas à être de droite.

    Si c’est leur choix… votons et on verras en 2020.

    6

    0
    • citoyen dionysien dit :

      C’est un peu plus complexe que cela.
      Mathieu Hanotin jouait sur tous les tableaux, il est logique qu’on lui demande de clarifier sa position un jour ou l’autre. Donc en plus de la tambouille nationale classique, c’est un moyen de lui lancer un ultimatum entre le PS, Générations ou je ne sais quoi d’autres. Au moins avec cet accord les choses seront claires une fois pour toutes.

      Et puis il n’y a pas que les municipales en jeu. Si Mathieu Hanotin ne gagne pas, quid de son mandat au département pour les prochaines échéances? C’est un peu quitte ou double.

      5

      0
      • Pierre dit :

        Les élections départementales 2021 auront normalement lieu au cours du mois de mars 2021.
        Il s’agira d’élections à deux tours : elles se dérouleront lors de deux dimanches espacés d’une semaine. Les dates précises de ces deux jours d’élections seront a priori annoncées au cours de l’année 2020.

        Les élections régionales auront également lieu en 2021.

        0

        0
  3. citoyen dionysien dit :

    Rien de surprenant vis-à-vis de cette décision. Hanotin a eu l’investiture en 2014 parce qu’il avait le soutien des deux ténors du parti socialiste en seine saint denis (Leroux et Bartolone) et parce qu’il était l’unique challenger qui rappelons-le avait détrôné deux ans avant le baron local Braouezec. Aujourd’hui, la donne est évidemment bien différente. Les accords nationaux sur les grandes villes ont toujours existé et existeront encore dans les années à venir.

    Les partis politiques ont eux aussi besoin de financement, moins un parti a d’élus, plus il est en difficulté financière, inutile et ce d’autant plus qu’il y a une co-gestion du département avec ces partis (avec d’autres composantes de gauche). Du coup les considérations locales et les ambitions de tout un chacun sont bien évidemment considérés comme secondaires pour les instances nationales.

    3

    0
  4. cording dit :

    Que pèse le PS nationalement et a fortiori sa direction dans la vie publique nationale ?
    Poser la question c’est y répondre : Rien ! Le PS est totalement inaudible depuis l’élection de Macron à la présidence. Mathieu Hanotin qui est encore au PS aurait tort de sentir concerné par une logique d’appareil d’un parti moribond. Ce dernier aurait tort de ne pas investir Mathieu Hanotin en effet il est susceptible avec son équipe de lui permettre de gagner et gouverner une grande ville.

    Voire en effet le succès de sa réunion publique mercredi 16 octobre et la fébrilité qui semble s’être emparé de l’équipe LFI de Bally Bagayoko au point de demander une alliance dès à présent avec le PCF et son candidat Laurent Russier.

    Espérons que les logiques d’appareil n’empêcheront pas l’indispensable alternance politique à Saint Denis l’an prochain.

    1

    0
    • Citoyen dionysien dit :

      @cording
      Un meeting ne fait pas une élection. C’est vrai que c’est le dernier argument des militants socialistes locaux de dire que l’accord viendrait du fait que le PCF local ait eu peur à la sortie de la réunion publique d’Hanotin parce qu’il y avait beaucoup de monde.
      Soyons sérieux deux minutes… La seule raison pour laquelle Hanotin restait au PS c’était pour conserver les quelques militants et élus légitimistes en vue des municipales. Pourquoi le PS le soutiendrait ? Tout en sachant qu’on lui avait demandé de démissionner de son poste de président de groupe PS au département, après l’avoir accusé de soutenir une liste dissidente au PS en off aux départementales…

      Pour ce qui est de l’élection en elle-même, effectivement l’entreprise « Hanotin » est une machine électorale bien huilée et super efficace (probablement la meilleure de toute localement). Pour autant est ce que cela serait suffisant ?

      Rappelons quand même que la droite avait réussi l’exploit historique d’être absente au second tour. Pas sûr que ce soit encore le cas aujourd’hui…

      3

      0
  5. Grain de sel dit :

    Les logiques d’appareil nous feraient ainsi revenir aux élections municipales de 2001, les dernières à présenter une liste « d’union de la gauche ». Puisqu’en 2008 le PS local derrière Georges Sali présentait une liste autonome, 8 élus socialistes furent appelés à siéger dans l’opposition au Conseil municipal ce qui marquera un véritable tournant dans les rapports PC/PS.
    Puis en 2014, le PS emmené par Mathieu Hanotin, ratant à 181 voix la mairie, entrait lui aussi dans l’opposition avec 12 élus. Ces 5 années écoulées marquées par la démission de Mathieu Hanotin au 1er conseil municipal, suivie d’autres démissions , de désertion, les entrées et les sorties des cooptés….ont considérablement disqualifié le « management Hanotin « et laissé aussi un bon nombre de socialistes interrogatifs sur la sincérité de l’engagement du candidat Hanotin .
    Il apparait bien que le états majors du PC comme du PS ont peur de voir tomber notre ville, une ville de 110 000 habitants , mazette ce n’est pas rien ! Mais cela suffit-il de décréter comme en 14 , l’Union sacrée ? C’est faire fi de toutes les rancœurs, de toutes les ambitions à gauche qui pourrissent la vie locale. Un bilan catastrophique de l’équipe sortante toujours aussi sourde aveugle et satisfaite d’elle même et brocardée à longueur de tracts et de meetings par Hanotin, devrait alors être complétement ignoré par les 2 parties qui joueraient alors à « embrassons-nous folle ville », et célébrer en grandes pompes leur folle noce…
    De qui se moque-t-on? Ces excellences nationales du PC et du PS méprisent-elles à ce point les dionysiens qu’elles prennent pour de sombres crétins, incapables de réfléchir par eux mêmes? Veulent-elles que notre ville devienne, si cela devait se faire, la championne de France toute catégorie de l’abstention ?
    Nous méritons mieux que ces calculs de bas étages, nous sommes des citoyens libres et égaux en droit, libres d’être exigeants, de choisir le ou la candidate qui présentera pour notre ville un programme réaliste, rigoureux, utile à la ville, à ses habitants car nous savons tous que les années à venir vont être très importantes pour notre ville en matière de développement. Pour le moment je n’ai pas le sentiment que nous ayons trouvé une réponse appropriée à nos interrogations.

    7

    0
  6. Marion dit :

    Certes par le passé « des accords ont déjà eu lieu », il faut le reconnaître. Cet état de fait incontestable n’augure en rien un schéma de répétition pour toutes sortes de motifs, et puis ne jamais oublier que comparaison n’est pas raison.

    Le caractère spécifique de cette élection locale, l’enjeu municipal de l’alternance politique après un siècle de gestion communiste, le bilan catastrophique de Laurent Russier, l’état général désastreux de la ville, la rancoeur tenace entre les protagonistes, et l’analyse politique de la situation dionysienne en 2019/2020, font que je ne crois pas un seul instant à une alliance PS/PCF.

    Je n’imagine pas davantage d’ailleurs une liste commune PS/LREM, car le prétendant à la magistrature municipale Mathieu Hanotin – outre qu’il ne partage pas ses orientations antisociales – doit se démarquer de l’équipe gouvernementale actuelle, ce qu’il ne put évidemment pas faire en 2014, et qui resta la cause principale de son échec relatif à 181 voix.

    Que chaque candidat au poste de maire monte sa liste, s’il en a la capacité, et les Dionysiens trancheront !

    1

    0
    • Nouchma dit :

      J’espère que vous avez raison, Marion. Mais je ne suis pas aussi optimiste que vous à la lecture de ce blog, au contraire tout laisse à penser que les tractations vont finir par payer pour tous ces élus qui ne pensent qu’au pouvoir sans aucune considération pour les idées et les citoyens.
      Et je ne suis pas d’accord avec votre analyse pour 2014. Hanotin s’était démarqué de l’équipe gouvernementale, c’est le choix de G. Sali qui aura marqué son échec, un choix motivé par une haine personnelle, un choix totalement méprisable et petit, qui a bien déçu ses électeurs méprisés. Et qui nous a valu en prime un Messaouedene par exemple……
      2014 était ma première élection à Saint-Denis, j’espérais qu’on allait changer depuis 2 ans que j’y habitais et que je m’y sentais très mal. Pourtant après avoir vécu 25 ans à Château-Rouge. C’est qu’il n’y a pas du tout la même atmosphère.
      J’espère qu’émergeront des personnes nouvelles et surtout qu’elles vont faire rapidement campagne avec des programmes pour la ville. Pour l’instant dans ma boîte, j’ai que S.Peu et L.Russier

      0

      0
  7. VALMY dit :

    « L’âme de la République est la vertu »

    Robespierre – « Sur les principes de morale politique »

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.