LeParisien – « 1964 : naissance d’un « département communiste » 40 communes issues de deux territoires »

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. BB dit :

    On ne dira jamais assez le mal que Delouvrier a fait pour l’agglomération : isolement de Paris, balkanisation des banlieues, découpage du gâteau entre gaullistes et communistes.

    Nous récoltons ce qu’ils ont semés.

    0

    0
  2. Marcel dit :

    Dionysien que je suis mais dont le n° insse ou de ss porte le 75, je n’ai pas trop eu à souffrir de ce numéro qui s’avère stigmatisant depuis au moins deux décennies.
    Cependant, le 93 de l’année révolutionnaire n’est plus porté avec assurance et conviction.
    Quel échec, ce partage des rôles et territoires entre les appareils gaullistes et communistes, d’autant qu’un autre drôle de coco ex – Député en a rajouté une couche dans la Ville la plus importante du Département – en l’entraînant par opportunisme sur la voie de la paupérisation et de la ghettoïsation.
    La normalisation sera désormais lente, laborieuse sinon irréversible ?

    0

    0
  3. Bill dit :

    @Sam, c’est clair. Heureusement qu’ils n’ont pas pris le parc de la Légion pour faire cette horreur !!!

    0

    0
  4. julie dit :

    Cela a été l’isolation de ce département, accompagnée d’une sale réputation, au début parce que communiste maintenant, depuis des décennies pour d’autres raisons. Il ne fait pas bon d’être au chômage dans ce département, mal vu par les employeurs, je suis passée par là.

    0

    0
  5. contribuable dionysien pour la suppression du département de Seine-Saint-Denis dit :

    En juillet 2014 notre département de Seine-Saint-Denis a un milliard d’euros de dettes à rembourser aux banques. Soit 6,55957 milliards de francs.

    En juin 2014 le Conseil Général finance une vingtaine de voyages au Brésil pour la Coupe du Monde : http://www.seine-saint-denis.fr/Cap

    En Seine-Saint-Denis le ratio charges de personnel sur dépenses réelles de fonctionnement atteint 21%. Dans la Ville de Paris ce ratio est de 11%.

    Notre département est surendetté et mal géré.

    Il est urgent que les personnels du Conseil Général de Seine-Saint-Denis soient transférés à la Métropole du Grand Paris.

    Il est urgent que les compétences du Conseil Général de Seine-Saint-Denis en matière de gestion des services d’intérêt collectif soient transférées à la Métropole du Grand Paris.

    Au 1er janvier 2015 la Métropole du Grand Paris est un Etablissement Public de Coopération Intercommunal.

    Il est urgent que la Métropole du Grand Paris devienne une Collectivité Territoriale à part entière. Pas seulement un EPCI.

    Ensemble luttons pour que toutes les compétences propres, que la loi attribue au département de Seine-Saint-Denis, soient transférées à la Métropole du Grand Paris.

    Ensemble luttons pour la suppression du département de Seine-Saint-Denis.

    0

    0

Répondre à contribuable dionysien pour la suppression du département de Seine-Saint-Denis Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.