Les 3 saisons de La Plaine – 2020-2021

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Suger dit :

    Puisqu’il s’agit de musique et de musique pour tous, voici une curiosité :
    Aubervilliers, évoquée en 1923, dans “Ciboulette”, une opérette de Reynaldo Hahn.

    https://www.youtube.com/watch?v=eLto5RhH0QU

    avec l’air “Y a des arbres, des maisons…” dont voici le texte à la fois léger (c’est une opérette) mais au contenu subtil et tendre (l’air se termine ainsi sur “C’est pas le chagrin, c’est sa banlieue”) :

    “- C’est la campagne ?
    – Non
    – Alors, qu’est-ce que c’est ?”

    DUPARQUET
    Ce que c’est qu’Aubervilliers?

    CIBOULETTE
    Y a des arbres, des maisons,
    Y a l’église et la mairie,
    Y a des filles, des garçons
    Y a tout c’ qui faut pour qu’on s’ marie…

    On n’y jargonne aucun patois,
    La grand’ ville est à quelques lieues,
    Mi-Parisien, mi-villageois,
    C’est pas Paris, c’est sa banlieue.

    Quand on s’aim’ c’est pour toujours;
    La campagne c’est plein d’innocence,
    Mais parfois ça ne dur’ pas huit jours,
    La grand’ vill’ c’est plein d’inconstance.

    Alors ça fait un compromis;
    On cultiv’ la petit’ fleur bleue,
    On la cueille en changeant d’ami…
    C’est pas l’amour, c’est la banlieue.

    Pourtant, y a bien des rancoeurs,
    Plus d’un’ pleure et s’ mont’ la tête…
    A la campagne’ les pein’s de coeur
    Dur’nt plus longtemps, car on s’embête.

    Mais c’est si près, si gai, Paris,
    Quel’ souci fait tête à queue
    Sam’di l’on pleur’, dimanch’ l’on rit:
    C’est pas l’ chagrin, c’est sa banlieue.

    3

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.