Les JO rêve ou cauchemar ?

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. VALMY dit :

    Ce sera aussi les J.O de la propreté dans les rues de la ville ?
    Si c’ est le cas : il faut s’ entraîner dur dès maintenant !

    5

    0
  2. Youssef dit :

    La plaine saint Denis est une réussite!
    mais le nord de st Denis Côté basilique ou gare restera un ghetto éternel !
    Trop de kebab et logement pourri c’est condamné.
    Et la mairie communiste devrait être remplacé en urgence .

    5

    1
  3. Suger dit :

    Que de promesses ! Et notamment pour la Seine-Saint-Denis !
    Mais peut-on y croire surtout quand c’est Patrick Braouezec qui une fois de plus, une fois encore, nous promet monts et merveilles de l’organisation de grands événements sportifs sur le territoire ?…
    L’expérience du passé dans ce domaine ne plaide pas en faveur de l’avenir, malheureusement !

    https://actu.orange.fr/france/paris-2024-les-jeux-olympiques-devraient-generer-150-000-emplois-magic-CNT000001eI6aj.html

    Extraits :
    AFP-Services, publié le jeudi 04 avril 2019

    Les organisateurs des Jeux olympiques de Paris dévoilent jeudi leur plan emploi pour les jeux de 2024. Le comité affirme, par la voix de son président Tony Estanguet, que ces jeux seront « utiles à la population ».
    Au total, les Jeux devraient mobiliser environ 150.000 emplois existants ou à créer, en majorité de 2021 à 2024, selon une étude présentée jeudi 4 avril par le Comité d’organisation des JO (Cojo). (…)
    Les trois secteurs concernés par les créations de poste : la construction (11.700), l’organisation (événementiel, sécurité privée, transport, gestion des déchets, 78.300) et le tourisme (hôtellerie et restauration, 60.000), selon une cartographie détaillée, réalisée par le Centre de droit et d’économie du sport (Cdes) de Limoges et le consultant Amnyos. (…)

    Les enjeux de l’emploi en Seine-Saint-Denis

    L’enjeu de l’emploi est fort en Seine-Saint-Denis, département défavorisé où seront construits à partir de 2021 le village olympique, le centre aquatique olympique (Saint-Denis) et le village des médias (Le Bourget). Au même moment, la région sera concernée par les chantiers de l’Anru (rénovation urbaine) et du Grand Paris Express. Lors d’une audition au Sénat en décembre, le délégué interministériel aux Jeux olympiques, Jean Castex, avait demandé « une sorte de plan Orsec en matière d’anticipation des besoins, de formation et de qualification » pour éviter que les prix dérapent et qu’il faille recourir « de manière massive à des entreprises venant d’un peu plus loin en Europe ».

    « Cette cartographie était attendue, ça va dans le bon sens. Cela doit nous aider à aller chercher des publics éloignés de l’emploi, sur nos territoires », explique à l’AFP Patrick Braouezec, le président de l’agglomération Plaine Commune, territoire de neuf villes dont Saint-Denis, où le chômage atteint 17% (contre 8% en Île-de-France au 3e trimestre 2018). (…)

    Une charte pour insérer les « publics les plus éloignés de l’emploi »

    La Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo), l’établissement public qui supervise la construction des équipements pérennes des Jeux, a fixé dans une charte un « objectif globalisé et moyen de 10 % des heures travaillées » pour les « publics les plus éloignés de l’emploi ». Cette charte vise aussi à favoriser l’accès aux marchés pour les TPE/PME, les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS), de l’insertion et du secteur du handicap, « en visant au moins 25% du montant global ».

    Le Cojo, qui organise l’événement, n’a pas fixé de minimums, en mettant en avant les règles de libre concurrence, mais il revendique « une démarche volontariste » sur le sujet. Dans cette optique, une plateforme numérique, « Entreprises 2024 », issue d’une collaboration avec le Medef, va recenser tous les marchés ouverts pour permettre aux petites structures d’y avoir accès. Le Cojo s’est aussi associé aux Canaux (la Maison des économies sociales et solidaires) et au Centre Yunus Paris, pour faciliter la tâche des entreprises de l’ESS [Economie Sociale et Solidaire].

    1

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.