Location d’un gymnase municipal à la Mosquée Tawhid

Vous aimerez aussi...

22 réponses

  1. Azzedine dit :

    Bonjour
    Les élections commencent déjà…
    S. PEU a déja eu ce genre de stratagème avec les mamans d’une école (je ne sais plus laquelle)….
    Bref… On ne change pas une équipe qui perd.

    3

    0
  2. Bea roiselet dit :

    Oui, on sent que la campagne est en route !
    Et moi j’aimerais savoir la raison pour laquelle la grande mosquée de saint Denis n’accueillerait pas les fidèles de la mosquée Tawhid ?
    De plus un gymnase est un lieu d’enseignement sportif non ? C’est pas un lieu laïque ??
    Monsieur Russier pourra bientôt louer aussi la salle des mariages pour des cultes. Pourquoi pas ? Pffffffff!!!!!!!!!!! Lamentable!

    5

    0
  3. Bill dit :

    Cette décision pose question même si d’extrêmes précautions ont été prises pour rester dans le cadre de la loi.
    Espérons donc que les cours des enfants ne sont aucunement impactés (horaires intégralement respectés jusque la fin du cours ?), cela ferait tâche que l’éducation doive laisser la place à la religion dans un bâtiment municipal.
    Ce que je trouve inquiétant est qu’une association religieuse puisse exiger un lieu de culte à la Mairie comme un droit. Dans le cas de la mosquée Tawhid, on peut aussi s’interroger sur cette exigence sachant que la Mairie a déjà agi pour permettre aux croyants musulmans de prier dans une très belle mosquée en accordant un bail avantageux (et légal). Assez difficile de comprendre pourquoi les pratiquants de la mosquée Tawhid refusent l’idée de prier à la mosquée Barbusse ?
    Et ensuite, ce qui parait encore plus dangereux c’est que d’autres associations cultuelles aient les mêmes exigences. Que répondra la mairie aux nombreux cultes exercés dans des caves, hangars et garages ? Et là, on ne parle pas seulement de cultes musulmans mais beaucoup de la multitude d’églises évangélistes qui pullulent dans les quartiers. Si demain toutes ces chapelles exigent un lieu de culte décent, on fait quoi ?

    11

    0
  4. Suger dit :

    Le Centre Tahwid est actuellement en très grande difficulté car il se heurte à deux graves problèmes.

    D’une part, il a entamé des démarches pour que Tariq Ramadan quitte les locaux qu’il occupe sur son domaine, rue de la Boulangerie, depuis une vingtaine d’années (un pavillon attenant au lieu de culte, où il dispose d’un bureau en rez-de-chaussée, et d’un appartement à l’étage où il réside actuellement). Et Tariq Ramadan semble ne pas vouloir leur faciliter les choses…

    Lire : http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-denis-tariq-ramadan-pousse-dehors-par-la-mosquee-22-03-2019-8037957.php

    D’autre part, le Centre Tawhid vient de se voir notifier, ce 19 mars, par la préfecture un avis défavorable pour le dossier de mise aux normes qu’il a déposé. Ceci signifie qu’il va devoir présenter un nouveau projet lui permettant d’avoir des locaux correspondants aux normes de sécurité dans l’accueil du public.

    Mais l’association qui gère le centre Tawhid ne l’entend pas ainsi et veut apparemment se lancer dans une agitation (pétition, manifestations) contre les autorités publiques. Il prétend pour ce faire que les musulmans de Saint-Denis ne disposeraient plus de lieux de culte, ce qui est totalement faux. On peut lire le texte qu’il diffuse ci-dessous.

    Contrairement à ce qu’écrit le Centre Tawhid, les musulmans de Saint-Denis ne sont pas dépourvus de lieux de culte. Ils disposent notamment de la « Grande Mosquée » qui a les capacités de les accueillir dans le respect des normes de sécurité. Par contre, les trois mosquées citées dans le texte du Centre Tawhid et qui ne sont plus autorisées à recevoir du public pour des raisons de sécurité sont des mosquées intégristes, tenues soit par des salafistes soit par la confrérie politico-religieuse des « Frères Musulmans » !…

    Une fois de plus, on constate que des courants intégristes dans notre ville veulent se faire passer comme les représentants de l’ensemble des croyants musulmans alors qu’ils sont minoritaires.

    17

    1
    • Bill dit :

      Faire une liste de 3 mosquées connues pour leur radicalité et ne pas citer la toute neuve et grande mosquée de St Denis capable d’accueillir 2500 fidèles pour venir pleurer sur « les musulmans » privés de lieu de culte à St Denis c’est vraiment très osé. Ou alors il faudrait expliquer pourquoi les fidèles de ces 3 mosquées ne peuvent pas se joindre aux fidèles de la grande mosquée ? Des différences de doctrines ? Guerre de pouvoir sur la communauté ? Beaucoup de manipulation des croyants et non croyants dans ce communiqué.

      13

      0
  5. Nathalie dit :

    Cette salle de prière pose problème sur plusieurs plans depuis des années. Seuls quelques intéressés y sont attachés et essaient de créer des problèmes en appelant les «  musulmans » à manifester. Leur projet est politique et non spirituel sinon ils iraient dans la grande et belle mosquée toute neuve. Y’a qu’à voir qui est à l’origine et qui diffuse.
    Ils sont dangereux pour la paix sociale. Dire que le candidat Hanotin les a reçu et les accompagne dans leur projet ..

    9

    2
  6. Suger dit :

    Qui dirige vraiment le Centre Tawhid aujourd’hui ? Qui sont les responsables de l’association « Trait d’Union » qui est censé gérer ce Centre et conteste la procédure préfectorale pour la mise aux normes de ses locaux ouverts au public ?

    Il faut rappeler que, en 2016, des conflits internes à cette association avaient même débouché sur des dépôts de plainte, finalement retirées juste avant l’intervention du juge.
    Lire à ce sujet sur le blog l’article et les commentaires qui le suivent :
    https://www.saintdenismaville.com/que-se-passe-t-il-a-la-mosquee-tawhid/
    Rien qu’entre novembre 2015 et septembre 2016 l’association avait connu pas moins de quatre changements de dirigeants ! La direction qui s’était difficilement mise en place fin 2016 a-t-elle encore changé ?

    Et désormais qui est derrière ce pseudo « Rassemblement des Musulmans de Saint-Denis » qui n’a aucune existence légale, aucun responsable identifié, et qui signe un appel à manifester sur la voie publique et parle d’un « combat dans la rue et dans les urnes » !…

    8

    0
  7. Olympe dit :

    Les ravages du clientélisme !
    Hanotin était intervenu pour « aménager » la fermeture de la Mosquée Tawhid par le Préfet pour des raisons de sécurité…

    Voici ce qu’il écrit sur sa page FB :
    Mathieu Hanotin 15 janvier ·
    « J’ai reçu hier, au Conseil Départemental, les représentants de l’association « Trait d’union » qui gèrent la mosquée et le centre culturel Al Tawhid du centre-ville de Saint-Denis qui sont totalement fermés suite à une décision préfectorale en raison de problèmes de sécurité incendie.
    A l’issue de nos échanges, j’ai décidé d’écrire au Préfet de Seine-Saint-Denis pour lui demander une réouverture partielle, aux horaires de faible affluence, dans l’attente de travaux d’aménagement nécessaires programmés par l’association, qui répondent aux normes de sécurité incendie et qui je l’espère, pourront être rapidement autorisés par la ville. »

    8

    0
  8. Suger dit :

    De mieux en mieux ! On assiste maintenant à des règlements de comptes entre « Frères Musulmans » au sein du Centre Tawhid. Il y a apparemment une offensive contre la direction du Centre Tawhid à qui il est reproché par certains d’avoir lâché Tariq Ramadan, en voulant l’expulser des locaux qu’il occupe dans le Centre.
    Lire ci-dessous le tract diffusé et publié sur Facebook ce vendredi 29 mars.

    Ce carré des derniers soutiens de Tariq Ramadan accuse même la direction du Centre Tawhid de quasiment comploter avec la le Préfet et surtout la municipalité de Saint-Denis… contre T. Ramadan. Ces accusations auraient-elles pour but de déstabiliser la direction actuelle du Centre et de tenter un putsch pour prendre le contrôle du Centre ?

    En tout cas, on s’éloigne de plus en plus des questions de disponibilité de lieux de culte et ce qui se précisent ce sont des querelles de pouvoir et d’influence au sein de la confrérie des « Frères Musulmans », avec notamment le statut de Tariq Ramadan comme enjeu ou même comme simple prétexte pour des jeux politiciens locaux.

    6

    0
  9. Olympe dit :

    Tariq Ramadan était en terrasse devant la mairie de Saint-Denis ce dimanche matin 31 mars…

    Il fait clairement de la provocation en se montrant le plus possible. Et il prend ainsi Saint-Denis en otage pour régler ses comptes avec ses anciens soutiens chez les « Frères Musulmans » et à la Mairie !…

    4

    0
  10. Houari dit :

    Je voudrais corriger une petite coquille.
    La grande mosquée et la mosquée bilal sont 1 et même entité.
    La mosquée bilal est la 1ère mosquée du département (1976), elle est tenue par les mêmes personnes depuis quasiment le début.
    Ses membres ont décidé de créer une grande mosquée car la mosquée bilal était trop petite.
    Les représentants de bilal et de la grande mosquée ont toujours été des interlocuteurs fiables de la préfecture et de la mairie. Elle a toujours été transparente et reçois les élus plusieurs fois dans l’année

    Les cataloguer comme extrémistes, c’est méconnaître cette mosquée et ses dirigeants..

    1

    0
  11. Suger dit :

    Le maire Laurent Russier est de plus en plus confus dans ses positions.
    Un jour il approuve les exigences du Préfet en matière de sécurité des locaux accueillant du public (allant jusqu’à la fermeture de lieux de culte ne respectant pas les normes), et le lendemain il soutient des « représentants » de collectifs religieux qui veulent manifester et s’opposer aux mesures prises par le Préfet…
    Un jour il se comporte en maire responsable soucieux de la sécurité de ses administrés et le lendemain il se lance dans des manœuvres de campagne électorale, avec des promesses, qu’il ne pourra pas tenir, à des « représentants » religieux, espérant ainsi glaner quelques voix (en cela il n’est pas bien différent des manœuvres de Hanotin, comme les signalait Olympe ci-dessus).

    Voici le texte du Communiqué publié ce 2 avril par la municipalité :
    « Rassemblement du 6 avril sur les lieux de culte »
    « Dans un arrêté en date du 23 novembre 2018, le Préfet de Seine-Saint-Denis a procédé à la fermeture des locaux du centre culturel et cultuel musulman Tawhid, situé 39 rue de la Boulangerie. Cet arrêté fait suite au passage, le 11 juillet 2018, de la Commission Départementale de Sécurité et d’Accessibilité du fait, notamment, du « caractère dangereux de l’établissement au regard du risque incendie ». Le Préfet est donc décisionnaire de cette fermeture. Les travaux nécessaires de mise aux normes doivent être validés par ses services.
    Cette décision laisse un millier de croyants musulmans du centre-ville dionysien sans lieu de culte. Pour y faire face, la Ville loue aux conditions du droit commun le gymnase Bacquet pour la prière du vendredi.
    Depuis, et malgré l’attention attirée à de multiples reprises par la Ville à la Préfecture pour lui demander un accompagnement bienveillant des dossiers de travaux de mise aux normes, le Préfet a enclenché de nouvelles procédures pouvant entrainer des fermetures.
    Le 23 janvier 2019, le Préfet a également organisé une sous-commission départementale de sécurité avec avis défavorable pour la mosquée Bilal, pouvant entraîner une décision de fermeture de sa part. Le Maire a reçu ses représentants le 28 mars. Sur la base de leurs propositions, le Maire a indiqué qu’il les appuierait auprès du Préfet.
    Inquiets, plusieurs fidèles ont appelé à un rassemblement samedi 6 avril.
    A l’approche du Ramadan, les décisions rigides de la Préfecture risquent ainsi de priver de nombreux fidèles de lieux de communion et de convivialité. C’est une inquiétude pour la municipalité, qui souhaite que chaque Dionysien-ne qui le souhaite puisse exercer librement et dignement son culte. »
    La municipalité

    http://ville-saint-denis.fr/communique/rassemblement-du-6-avril-sur-les-lieux-de-culte

    3

    0
  12. Saint Denis Ma Ville dit :

    A Saint-Denis, nous avons un problème : Tariq Ramadan a décidé de faire de notre ville et surtout de ses habitantes sa vitrine de respectabilité. Après avoir imposé sa présence à un débat sur les luttes contre les violences sexuelles et sexiste, il s’affiche gentiment attablé avec sa femme à l’une des seules terrasses que les Dionysiennes fréquentent (elles y sont les bienvenues) et maintenant c’est le festival PCMMO qui lui sert la soupe. Il était présent à la séance d’inauguration hier soir à l’Ecran et il serait également présent à 14h à une table Ronde aujourd’hui pour une intervention « Femmes et transgression dans le cinéma tunisien » toujours à l’Ecran.
    Il semble donc avoir décidé de s’imposer à tous les événements à St Denis ayant un lien avec les femmes. Et il semble avoir quelques soutiens pour le lui permettre.

    La conclusion de ce qu’on peut voir : la réhabilitation de Tariq Ramadan se fait sur le dos des Dionysiennes et cela ne semble pas poser problème aux élus et organisateurs. Une fois de plus, la parole des femmes est muselée pour un mâle dominant certes présumé innocent des viols aggravés jusqu’au jugement mais déjà coupable de sexisme aggravé et misogynie, de mensonges (adultères qu’il a avoué lui l’être pur et parfait).

    Et circonstances aggravantes, ce gourou est toujours adulé par certains et la haine dont ils poursuivent tous les détracteurs et particulièrement les femmes est effrayante au minimum. Les menaces volent et un climat de peur s’installe. S’attaquer à Tariq Ramadan est dangereux et jusqu’ici, les rares téméraires sont bien seuls.
    Et visiblement, personne parmi les élus ne semble y voir un problème. Les causes féministes sont loin derrière les calculs électoralistes. Y a t’il seulement un élu pour se soucier des femmes dans cette ville ???

    4

    0
  13. Suger dit :

    Nouvel article du « Parisien » sur les fermetures préfectorales de certaines mosquées :
    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-denis-93200/
    « Après le centre Tawhid, la mosquée Bilal vient de recevoir une mise en demeure de la préfecture demandant sa fermeture. De quoi inquiéter les fidèles, privés des deux plus grands lieux de culte de la ville. »
    L’article du « Parisien » est cependant très incomplet.

    Car qu’en est-il de la « grande mosquée » de Saint-Denis inaugurée en 2016 ? Elle répond aux normes de sécurité et peut accueillir les fidèles en grand nombre.
    Le journaliste du « Parisien » semble très mal documenté au point de ne pas consulter les archives –récentes – de son propre journal !

    Voici un extrait paru dans « Le Parisien » du 27 mai 2016 :
    « Avec une salle de prière de 1200m2 et 300m2 à l’étage pour les femmes, la nouvelle mosquée peut accueillir deux fois plus de fidèles que l’ancienne, soit 2500 personnes. »
    http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-la-grande-mosquee-ouvre-enfin-ses-portes-27-05-2016-5834593.php

    Le blog Saint Denis Ma Ville avait lui aussi rapporté cette ouverture d’une nouvelle mosquée :
    https://www.saintdenismaville.com/la-construction-de-la-grande-mosquee-de-saint-denis-est-quasiment-finie/

    3

    0
    • Suger dit :

      On peut lire avec intérêt le Communiqué de la Préfecture de Seine-Saint-Denis qui rétablit un certain nombre de vérités, notamment après la publication de l’article du « Parisien » :
      http://www.seine-saint-denis.gouv.fr/content/download/13970/100006/file/20190404_CP%20Centres%20Tawhid%20et%20Bilal.pdf

      Un extrait sur le cas du Centre Tawhid permet déjà de percevoir les responsabilités des uns et des autres :
      « S’agissant du centre Tawhid, la sous-commission départementale pour la sécurité contre les risques d’incendie et de panique a émis le 11 juillet 2018 à l’unanimité de ses membres, dont la ville de Saint-Denis, un avis défavorable à la poursuite de son exploitation en raison des risques élevés et immédiats pour la sécurité des fidèles qui le fréquentaient.

      Plusieurs insuffisances graves avaient en effet été relevées, telles que l’instabilité du bâtiment au feu, l’insuffisance des issues de secours et d’importantes anomalies sur les installations électriques. Ainsi, en cas de sinistre, les services de secours n’auraient pas été en mesure de garantir l’évacuation des usagers, ni même leur propre sécurité, alors que l’établissement accueillait jusqu’à 2.000 fidèles. Dans son avis, la sous-commission départementale recommandait à l’association gestionnaire d’engager rapidement un programme de travaux permettant d’autoriser à terme son ouverture.

      Cette situation avait conduit le maire de Saint-Denis à mettre en demeure l’exploitant de fermer l’établissement dans un délai de 8 jours. Au terme de ce délai, toutefois, la municipalité indiquait ne pas vouloir prendre d’arrêté de fermeture, laissant planer un risque réel pour la sécurité des personnes qui le fréquentaient. La gravité de la situation avait alors contraint le préfet de la Seine-Saint-Denis à signer un arrêté de fermeture de l’établissement par substitution au maire le 23 novembre 2018, conformément à la loi. »

      3

      0
  14. Suger dit :

    Si des croyants musulmans ont à se plaindre de la situation des principales mosquées à Saint-Denis, ils devraient le faire auprès des associations gestionnaires et non s’en prendre au Préfet qui ne fait qu’appliquer la réglementation sur la sécurité des locaux.

    Des fonds importants ont été mobilisés pour la nouvelle « grande mosquée » et il paraîtrait qu’elle ne fonctionne pas ! De même pour le Centre Tawhid… or les travaux de mise aux normes de sécurité ne sont toujours pas réalisés !

    Mais c’est tellement plus facile de dire que c’est la faute du préfet, c’est la faute de l’Etat, c’est la faute des autres… et d’aller manifester devant la mairie ! Qui manipule qui et dans quel but ?

    4

    0
    • Marcel dit :

      Je ne sais si Tariq Ramadan a logé avec son épouse en fond de cour du Centre Tawhid rue de la Boulangerie – lors de son séjour à Saint- Denis après sa mise en liberté sous caution……………………………………
      Il n’en demeure pas moins – d’après l’enquête journalistique faisant l’objet d’un livre tout récemment publié – que ses revenus ou comptes bancaires connus lui auraient permis d’user de lieux plus confortables à l’issue d’un emprisonnement préventif supposé drastique.
      Participera-t-il vu sa notoriété à résoudre les éventuels différents en cours au sein de ce Centre, en relation le cas échéant avec les responsables de la Grande Mosquée de Saint-Denis – qui ne serait pas encore très fréquentée ??
      A suivre.

      0

      0
  15. Suger dit :

    Désormais même « Oumma.com » révèle tout sur Tariq Ramadan !

    https://oumma.com/quand-tariq-ramadan-percevait-35-000-e-par-mois-de-la-qatar-foundation/

    « Quand Tariq Ramadan percevait 35 000€ par mois de la Qatar Foundation »

    Extraits :
    Le temps où l’islamologue genevois bénéficiait des faveurs de Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l’émir en personne, est révolu. Stoppée net, son ascension à Doha, à la tête du Centre de recherche sur la législation islamique et l’éthique (CILE), et à Oxford, en sa qualité de titulaire de la chaire de sciences islamiques entièrement financée par son sponsor qatari, fut aussi irrésistible que sa chute fut lourde.
    D’une extraordinaire prodigalité à son égard, le Qatar, à travers sa Fondation à but non lucratif pour l’éducation, les sciences et le développement, créée en 1995, lui versait en plus la coquette somme de 35 000 € par mois, à titre de consultant. De quoi se constituer un joli bas de laine, jusqu’au jour où la source miraculeuse s’est brutalement tarie… (…)

    C’est ce que révèlent les journalistes français, Christian Chesnot et Georges Malbrunot, dans leur dernier ouvrage édifiant « Qatar Papers », paru ce jeudi 4 avril, qui met en lumière le rôle joué par le Qatar dans le financement, en France et en Europe, de près de 140 projets de mosquées, écoles et centres islamiques, au profit d’associations liées à la mouvance des Frères musulmans.(…)

    Il n’y a pas que le Qatar qui s’est désolidarisé de l’islamologue genevois. Rappelons que la direction du Centre socio-culturel musulman Tawhid a récemment annoncé, via un communiqué officiel, qu’elle entamait « des démarches pour que l’association Horizons représentée par Monsieur Tariq Ramadan quitte ses locaux ». Dans cette droite ligne, les éditions Tawhid, son éditeur historique, ont retiré de la vente en ligne tous ses livres.

    4

    0
    • Olympe dit :

      On pouvait se demander comment Tariq Ramadan, qui affirmait ne percevoir que 4 500 euros par mois versés par l’université d’Oxford, avait pu acquérir deux appartements rue Gabrielle à Montmartre pour 670 000 euros.
      La réponse est dans l’ouvrage « Qatar Papers: comment l’émirat finance l’islam de France et d’Europe », de Chesnot et Malbrunot, qui sort ce 4 avril. La Qatar Foundation virait en effet chaque mois 35 000 euros au prédicateur.

      3

      0
  16. Suger dit :

    Une manifestation contre les fermetures de mosquées par le Préfet (fermeture pour non-respect des normes de sécurité) était organisée par le Centre Tawhid ce samedi après-midi devant la mairie.

    Seulement une cinquantaine de présents avec la présence de quasiment tous les élus du groupe REVE-Insoumis, dont le maire-adjoint Bagayoko, la maire-adjointe Sonia Pignot et le conseiller délégué Madjid Messaoudene, plus, au début, le maire-adjoint FG Hakim Rebiha.

    Messaoudene a même filmé et posté lui-même la vidéo du discours lors de ce rassemblement :
    https://www.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=F2-6UkbN-ZU&fbclid=IwAR01HBXhD2mO8B5KDLZCe9Fks7756_ie6-YZ2pNOweKwhraD75Di5KN8goI&app=desktop

    Que ne ferait-on pas pour tenter de récupérer quelques voix et faire du clientélisme communautaire religieux !…

    2

    0
  17. mpp dit :

    « D’autre part, le Centre Tawhid vient de se voir notifier, ce 19 mars, par la préfecture un avis défavorable pour le dossier de mise aux normes qu’il a déposé. Ceci signifie qu’il va devoir présenter un nouveau projet lui permettant d’avoir des locaux correspondants aux normes de sécurité dans l’accueil du public. »

    1- On ne règle pas des problèmes de sécurité par des manifestations soutenues par des élus.
    On refait les dossiers et basta

    2- Je propose à tous ceux qui s’expriment ici et sont sensibles au sujet d’écrire à la MIVILUDE pour dire leur inquiétude sur les méthodes d’intimidation et de désinformation utilisées par le centre TAWHID, soutenus par cetains élus clientélistes.
    Leur inquiétude aussi pour les idées entretenues et développées dans ces lieux qui prônent le programme des Frères Musulmans, à savoir :
    le programme des Frères Musulmans a été écrit par le grand père de Tariq Ramadan, Hassan Al-Banna.

    A lire ici : https://www.lepoint.fr/societe/les-50-propositions-d-hassan-al-banna-fondateur-des-freres-musulmans-25-05-2013-1672212_23.php

    1

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.