Madjid Messaoudene, l’art de se faire voir

Vous aimerez aussi...

27 réponses

  1. Peter dit :

    Moi je suis choquer par son Tweet « Ta main sur mon voile, Ma main dans ta gueule ». Depuis quand est ce que nos élus nous apprennent à répondre à la violence par la violence ? Est ce que c’était ca le but de cette marche contre la violence. Je suis perplexe car les marcheuses et marcheurs que j’ai croisé sur les réseaux sociaux étais la CONTRE et non pas POUR la violence.

    6

    0
  2. Olympe dit :

    Cela ne va pas plaire à Madjid Messaoudene 😉

    « Laïcité : Marlène Schiappa dénonce « les décisions d’élus locaux qui vont dans le sens de la non-mixité » » (Europe 1 – le 25 novembre 2018)

    INTERVIEW
    « La laïcité est en danger. » C’est le constat alarmiste dressé par Marlène Schiappa sur un sujet qui lui tient à cœur. La secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes, qui a délocalisé son cabinet à Trappes au printemps, en a tiré des enseignements. « Je m’oppose à toutes les décisions d’élus locaux qui vont dans le sens de la non-mixité : les créneaux spécifiques pour les femmes dans les piscines, le fait de séparer les femmes et les hommes dans les transports en commun… C’est le contraire des valeurs de la République », dénonce Marlène Schiappa, invitée du Grand Rendez-Vous d’Europe 1-CNews-Les Échos dimanche. (…)

    Auteure d’un livre sur le sujet (Laïcité, point !, éditions de l’Aube), Marlène Schiappa estime que la laïcité est « attaquée par l’obscurantisme et l’ignorance ». Une double menace qui a des conséquences sur les droits des femmes. Et la secrétaire d’État de citer en exemple « ces femmes qui refusent les moyens de contraception car elles croient que c’est contraire à la nature ou à leur religion ».

    « En tant que femme et citoyenne de la République française », Marlène Schiappa se dit également « profondément heurtée » par les femmes qui portent la burqa. « C’est l’enfermement des femmes, l’idéologie de la disparition des femmes. On commence par les enfermer derrière des grilles de tissu, puis on leur ordonne de ne plus sortir de chez elles », affirme-t-elle. « Et la suite c’est quoi ? La lapidation ? Dans certains pays oui. »

    http://www.europe1.fr/politique/laicite-marlene-schiappa-denonce-les-decisions-delus-locaux-qui-vont-dans-le-sens-de-la-non-mixite-3807638

    8

    0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.

      Marlène Schiappa est la caution féministe d’un gouvernement essentiellement dirigé par des hommes. Elle amuse la galerie. Elle gesticule pour ne pas parler des sujets de fond.
      Elle passe quand même chez Cyril HANOUNA qui le comble du vulgaire. Un animateur qui n’aime que lui.
      Les débats de la laïcité est essentiellement dirigé envers les musulmans. Ceux qui pratique un islam rigoriste ne sont qu’une infime partie de l’islam et on en fait un marronnier et même des livres.
      Cela en devient lassant.

      La laïcité est en danger quand la république recule dans les quartiers peuplés des personnes issues de l’immigration. Parce que ça emmerde les élites de s’en occuper, et ils préfèrent les laisser dans des cité pourries, qu’on repeint de temps en temps mais la problématique sociale n’a pas changé. Le repli communautaire est surtout d’origine sociale.
      A Saint Denis, cela a été prouvé. La gestion urbaine de proximité a été un échec et qu’est qu’on a ??? Un repli communautaire fort.

      Elle ne propose rien en face cette ministre. Ni nos élus en écoutant M. MESSAOUDENE (cf Radio Orient).
      Elle sort un livre sur un constat mais ensuite…??? Elle repart sous les ors de la république avec le sentiment du devoir bien fait.
      C’est tout le problème. Elle est ministre. Elle devrait faire avancer la république. Au lieu de cela, elle s’amuse.

      PS: Les créneaux pour femmes ne sont pas uniquement destinés aux musulmanes. Les femmes non musulmanes le comprennent et ne veulent pas se faire reluquer en permanence. Mes amies non musulmanes comprennent ce besoin d’intimité.
      PS2: On est pas en Arabie Saoudite. Il n’y a pas en France des transports séparés hommes femmes. Balancer ça sans contradicteur…. C’est terrible. Cela fait des ravages. Au lieu de parler de cela, on devrait se demander pourquoi on est entasser dans la promiscuité dans les transports en commun.

      1

      1
      • Theodoric dit :

        Vous voyez bien pourquoi il est difficile de remettre en cause Messaoudène, pour qui que ce soit. C’est politiquement risqué.
        Parce que même des citoyens comme Azzedine trouvent que « Les débats de la laïcité est essentiellement dirigé envers les musulmans. Ceux qui pratiquent un islam rigoriste ne sont qu’une infime partie de l’islam » et se sent lassé parce que se sent injustement visé par ricochet alors qu’il n’a évidemment rien à voir avec les islamistes. On peut le comprendre.
        Mais cela pose un problème : sous prétexte de ménager l’immense majorité de nos concitoyens qui ne se posent pas la question d’être musulmans ou français, mais sont des citoyens avant tout (bien qu’on sache que dans l’esprit d’une partie, cela devient problématique, et c’est triste), il ne faudrait donc pas s’attaquer aux risques que pose un islam politique qui veut, avec d’autres parties antirépublicaines de la société française, remettre en cause la laïcité en imposant du religieux dans la vie civile et les décisions politiques, même locales ?
        La laïcité, c’est ce qui permet la liberté de conscience. Ce n’est effectivement pas la coexistence des religions, comme l’a bien dit Mme Schiappa (que je ne soutiens pas plus que ça mais qui sur ce sujet, contrairement à d’autres à LREM comme A.Taché, semble tenir à la loi de 1905).
        Qu’est-ce qui empêche donc les citoyens musulmans par ailleurs, de critiquer, en tant que musulmans, mais aussi en tant que citoyens, ceux qui, dans leur confession, ont une vision politique, fondamentaliste, dangereuse à leurs yeux, comme les chrétiens ou les juifs peuvent le faire de leurs coreligionnaires ?
        L’Etat ne se mêle normalement que de permettre à chacun d’exercer sa liberté de conscience, et s’il pose des limites, c’est bien pour que chacun puisse éviter d’être assigné là où il ne le veut pas, au contraire des communautaristes, qui veulent toujours nous ramener à nos origines, nos couleurs, nos religions.
        C’est donc bien dans le cadre de la laïcité et de l’universalisme que les combats pour la liberté de chacun se mèneront le mieux, et non dans les differencialismes vers lesquels veulent nous entraîner en permanence ceux qui ont intérêt à nous diviser. On est tous des citoyens. D’abord.
        Quant à ‘idée que c’est social, j’en sui bien d’accord. Mais de 1986 à 2012 j’ai travaillé et vécu à St Denis, et vu les considérables efforts des services publics de l’Etat pour essayer de tenir le pari de l’égalité.
        On en peut pas en dire autant de ce qui s’est passé sur le terrain des discours locaux, attaquant sans cesse l’Etat et jamais trop du coté des fonctionnaires de police ou de l’éducation qui faisaient avancer la cause des habitants soucieux de sécurité ou des élèves (la majorité!) désireux de réussir (au lieu de soutenir les professionnels de la plainte victimaire et de la protestation qui ont fini par ruiner l’image du service public en banlieue et celle de la république chez les jeunes !).

        1

        0
  3. Bea dit :

    La question que je me pose depuis des années , c’est pourquoi le protège t-on quoi qu’il fasse ,quoi qu’il dise et qu’il écrive !!!
    Car les occasions de se désolidariser de cet « élu » n’ont pas manquées et personne ne réagit ! Bizarre non ?

    5

    0
  4. Mer Yem dit :

    La question qui se pose et qu’on repose encore, est que fait le maire ? A-t-il une quelconque autorité ou pouvoir sur lui ?
    Soutient-il les positions prises au nom de la municipalité par cet élu ?
    Cette absence de réactions malgré un nombre incalculable de bévues de ce monsieur vaut-elle bénédiction ?
    Des positions clairement sexistes, misogynes, partisanes et aussi son recours à l’insulte systématique face à celles et ceux qui osent s’opposer ne semblent pas déranger monsieur le maire .. du coup le monsieur prend ses aises et ne prend même plus de gants ..

    6

    0
  5. Mourad dit :

    La sévère défaite de Farida AMRANI (60/40) à Evry dans une circonscription « imperdable » pour la gauche, démontre qu’être soutenue par les indigénistes, les décoloniales, les islamistes politiques (Messaoudene /Assbague / Diallo /CCIF etc.) est un fardeau insurmontable pour un candidat.

    A noter également dans cette élection l’arrogance de LFI vis à vis du PCF : le candidat PCF Noailles avait proposé un ticket LFI /PCF dès le 1er tour ; il s’est fait envoyer sur les roses par Mélenchon.

    6

    0
    • Bill dit :

      cette défaite était la bonne nouvelle du week-end 🙂

      7

      0
      • Mourad dit :

        On peut s’en réjouir de cette défaite ( c’est ce que j ‘ai fait aussi) mais on peut aussi s’en inquiéter.

        Le « peuple  » de gauche ne se reconnaît plus dans LFI qui se positionne maintenant clairement à l’extrême gauche (additionnée de toutes ses compromissions avec l’islamisme radical et politique !). Il ne reconnaît pas dans Hamon ; il ne se reconnaît plus dans le PS. il est mal à l’aise chez LREM … alors ce peuple de gauche reste désormais souvent à la maison.

        Il ne faudrait pas qu’il continue de rester à la maison en cas de duel avec le FN … c’est ma grande crainte.

        0

        0
        • cording dit :

          Il y a longtemps que la gauche a cessé d’être du côté du peuple. Si tel était le cas le FN/RN ne serait pas si fort, puissant. Elle devrait se mettre à l’écoute des Gilets jaunes.

          1

          0
    • Suger dit :

      Et on peut lire l’article du « Monde » à ce sujet d’autant plus qu’il a été écrit par une journaliste Sylvia Zappi, proche de la municipalité de Saint-Denis :
      https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/11/25/legislative-partielle-nette-victoire-de-francis-chouat-successeur-de-manuel-valls-dans-l-essonne_5388494_823448.html
      Extrait :
      « Cette défaite est un revers pour le parti de M. Mélenchon qui avait mis toutes ses forces dans cette bataille. Pas moins de cinq députés étaient venus soutenir Mme Amrani et l’élu des Bouches-du-Rhône avait tenu à venir pour un meeting dans la cité des Tarterêts à Corbeil. Cela n’a pas suffi. La quadragénaire n’a pas su mobiliser l’électorat populaire qui avait plébiscité le candidat à la présidentielle. La France insoumise semble ne pas avoir tiré bénéfice de l’impopularité d’Emmanuel Macron ni de la mobilisation des gilets jaunes qu’ils ont soutenue. Les électeurs ont préféré miser sur un élu local ancré qui avait fait toute sa campagne sur les enjeux du territoire. « 

      1

      0
    • Azzedine dit :

      Bonjour Mourad.

      Cette victoire de la LREM n’est pas absolument pas significative. Il y avait 82% d’abstention. Digne de Saint Denis. C’est juste que les militants de la LREM ont été plus mobilisé que ceux de la LFI. Rien de plus.
      L’un ou l’autre ne change pas grand chose au débat. Un député de plus ou de moins de LREM ne va rien changer à l’assemblée nationale.
      Ah si. Un mec va récupérer le siège de Maire jusqu’en 2020. Il va garder la place bien au chaud. Les temps sont durs, il faut assurer ses arrières.

      Quand à la LFI. Elle démontre qu’elle n’est du tout organisée… Elle repose essentiellement sur JL MELENCHON.

      1

      0
  6. Olympe dit :

    Et comme ces gens là ne viennent que pour se montrer et se mettre en valeur , on a retrouvé Rokhaya Diallo un peu plus loin avec des « pointures », petites pointures certes mais quand même plus importantes que notre conseiller municipal, même en écharpe tricolore !…

    Benoit Hamon, Rokhaya Diallo et Esther Benbassa s’affichent donc ensemble à la manifestation du samedi 24 novembre. Mais que font, côte à côte, B. Hamon (ex- candidat à la présidentielle et ex-PS), une indigéniste et identitaire comme R. Diallo ou la sénatrice E. Benbassa (qui a déclaré notamment que « le voile n’est pas plus aliénant que la mini-jupe ») dans cette manifestation de défense du droit des femmes.

    Le trio, dans leur relation au féminisme, à l’islamisme intégriste et à la laïcité, sont des saboteurs des valeurs républicaines et des ennemis du féminisme universaliste. Les voir sourire à cette manifestation est plus que cynique !…

    4

    0
  7. Azzedine dit :

    Bonjour.

    Je vous conseille d’écouter le postcast suivant. Notre cher élu clame haut et fort qu’il faut garder les pauvres (noir et arabe) à Saint Denis pour que des habitants de Paris qui ne peuvent pas se loger à Paris ne viennent pas à Saint Denis.

    https://www.radioorient.com/podcasts/madjid-messaoudene-etait-l-invite-de-pluriel-23109

    On partage le constat mais sur les causes… Il ne comprends pas la mixité sociale. Il ne sait pas ce que c’est…..

    Mais il y a un message intéressant sur le renouvellement politique (à la treizième minute). Il précise, y compris, pour les municipales.

    2

    0
  8. Bill dit :

    Place de la République, Arrivée de la marche, on fait les petites photos entre copains – copines pour dire « on y est »

    Mais l’écharpe fait son petit effet comme souhaité

    1

    1
  9. Gabriella dit :

    Majid Messaoudène dit que « ceux qui parlent de mixité sociale sont ceux qui ne veulent pas se mélanger aux autres ». Nous sommes donc toujours dans la même rhétorique, la suspicion que mélanger les populations serait toujours tirer vers le haut certains et rabaisser les autres ou les faire partir, mais comment a-t-on fait à Saint-Denis pendant des années ? J’ai le souvenir que les diverses communautés dionysiennes (jusqu’à 64 nationalités, parait-il) se côtoyaient sans problème malgré leurs différences ethniques et sociales.
    Ce que vous reprochez aux autres villes dites « riches » en privilégiant l’entre soi, vous l’avez organisé dans notre ville en faisant fuir une partie des classes moyennes.
    Prenons entre autres, l’exemple de dealeurs au sein d’HLM qui « ne sont pas réservées aux pauvres ». Ceux-ci s’installent petit à petit parce que cela s’étale sur des années et que, malgré les différentes interventions et actions des riverains, on se renvoie la balle en disant que c’est la faute de l’Etat; la question à se poser est la suivante : y-a-il une volonté de trouver des solutions ? …… oui….. mais c’est trop tard
    et ceux qui peuvent partir s’en vont.

    3

    0
  10. Caroline dit :

    Encore de la provocation de la part de MM

    5

    1
  11. Suger dit :

    Que cherche encore Madjid Messaoudene avec cette provocation ? Même dans un moment qui se veut de réconciliation entre religions, il ne peut pas s’empêcher de chercher à jeter le trouble et de se se saisir de cet événement comme prétexte à s’en prendre à la laïcité.

    Il sait parfaitement que les « prières de rue » dans la mesure où elles consistent à occuper de façon régulière l’espace public pour un culte, quelque soit ce culte, ne sont pas autorisées par la Loi.
    Les processions, les manifestations religieuses en général, ne sont possibles que de façon exceptionnelle et avec l’autorisation de la préfecture, comme n’importe quelle manifestation publique.

    Que Madjid Messaoudene haïsse, de façon obsessionnelle, la Loi de 1905 et la laïcité qu’elle réglemente est son problème. Mais en tant que conseiller municipal délégué, il n’a pas à engager la municipalité de Saint-Denis avec ses opinions personnelles d’opposant à la laïcité.

    8

    0
  12. Dame Catule dit :

    Peut-être est-il nécessaire de rappeler à cet élu la législation en vigueur à travers les articles actuellement valides (car modifiés à plusieurs reprises) de la Loi de 1905 ?
    En ce qui concerne les manifestations des religions dans l’espace public, il faut se reporter à l’Article 27 de la Loi :
    « Les cérémonies, processions et autres manifestations extérieures d’un culte, sont réglées en conformité de l’article L2212-2 du code général des collectivités territoriales. »

    Et que dit sur ce sujet l’article L2212-2 du Code général des collectivités territoriales. » ? Il dit ceci :
    « La police municipale a pour objet d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. Elle comprend notamment :
    1° Tout ce qui intéresse la sûreté et la commodité du passage dans les rues, quais, places et voies publiques (…)
    2° Le soin de réprimer les atteintes à la tranquillité publique telles que les rixes et disputes accompagnées d’ameutement dans les rues, le tumulte excité dans les lieux d’assemblée publique, les attroupements, les bruits, les troubles de voisinage, les rassemblements nocturnes qui troublent le repos des habitants et tous actes de nature à compromettre la tranquillité publique ;
    3° Le maintien du bon ordre dans les endroits où il se fait de grands rassemblements d’hommes, tels que (…) les réjouissances et cérémonies publiques, spectacles, jeux, cafés, églises et autres lieux publics (…) »

    8

    0
  13. Mourad dit :

    Je suis déjà très réservé sur ce style de cérémonie mais c’est devenu à St-Denis une cérémonie annuelle référencée au catalogue de la ville… avec toujours les deux mêmes Rabbins. Mais admettons …

    Ce qui me gène beaucoup plus c’est que ces deux rabbins Loubavitch ne représentent en rien les juifs de St-Denis ! La synagogue « officielle » de Saint -Denis se situe Bd Marcel Sembat à côte de l’ancienne gendarmerie et, semble-t-il, n’est pas du tout associée ou partie prenante de cette cérémonie de Hannouca !

    C’est un peu comme si la municipalité organisait une cérémonie de crèche de Noël, non pas avec les Prêtres de la Basilique ou de l’église neuve, … mais avec des récitants de l’église évangéliste pencôtiste !

    Si on ajoute à cela que cette branche Loubavitch est considérée par les juifs eux-mêmes comme une secte …

    https://meqorhayim.blogspot.com/2016/03/loubavitch-est-une-secte-pas-du-judaisme.html

    6

    0
    • Olympe dit :

      On peut penser que ce rabbin qui appartient à la secte Loubavitch se sert de ce type de manifestation publique pour s’imposer comme représentant de tous les fidèles juifs de Saint-Denis.
      On est à la rencontre – malsaine – de l’instrumentalisation de la religion par des politiciens et de l’instrumentalisation des pouvoirs publics par des religieux !
      C’est exactement ce que la laïcité permet d’éviter.

      3

      0
  14. Nathalie dit :

    Ce qui est certain c’est que le manque de cohérence et de constance de cet élu dans ses prises de positions et sorties intempestives sur les réseaux font de lui un guignol qui au final ne trouve légitimité auprès d’aucune chapelle. Il est inconnu de la majorité des dionysiens et ceux qui savent à peu près qui il est l’ont démasqué depuis longtemps.
    Mais le maire qui, malgré tout, ne semble pas vouloir prendre ses distances avec ce clown ça reste une énigme !
    Cet échange avec un usager de la salle de prière tawhid suite à sa fermeture est très instructif.

    3

    0
  15. VALMY dit :

    Mais qui protège donc et pourquoi ce triste sire ?

    1

    0
    • lol2 dit :

      Et si ce triste sire était comme une sorte d’emblème pour une communauté … qui voterait comme il faut ?
      Ça le rendrait assez intouchable…et il en profite !

      2

      0
  16. Choucroutegarnix dit :

    Ce Monsieur Messaoudène est complètement irresponsable

    4

    0
  17. Bea dit :

    C est tout à fait cela ! J espère que nous ne sommes pas les seuls à le penser et à le savoir !!!!

    1

    0
  18. Manon dit :

    Qui le protège ?

    Le groupe FI Iocal qu’il a rejoint.

    Ces insoumis se sont organisés dans tous les quartiers de la ville.

    Bally Bagayoko se voit déjà maire avec ces incompétents.
    Craignons pour la ville qui ne se remettra jamais de cette politique ultra gauchiste.

    Faire barrage au FN ? C’est une plaisanterie c’est à LFI à qui il faut faire barrage.

    1

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.