Messaoudene, l’art de voyager

Vous aimerez aussi...

66 réponses

  1. Mer Yem dit :

    Cette municipalité n’a clairement aucun respect pour les femmes, cette délégation est une pure fumisterie.
    Créer une délégation mascarade pour se donner bonne conscience et s’acheter une honorabilité médiatique et la confier à un clown qui visiblement déteste les femmes ( en fait pas toutes, celles soumises au code de l’indigénat et du code patriarcal des frères muz, celles-là sont adulées et subventionnées ).
    Les femmes s’en souviendront lors du prochain passage aux urnes !!

    20

    1
    • Theo dit :

      Ce « clown » comme vous dites, doit être craint, puisqu’il bénéficie d’un pouvoir de nuisance sans commune mesure avec ses talents et n’est jamais recadré…

      2

      0
  2. Azzedine dit :

    Bonjour.

    Ce n’est que de l’argent public. Donc pas le leur.

    Les économies ne les concernent pas. On ne peut pas demander aux habitants d’avoir moins de service, de sécurité… Et ensuite dépenser l’argent public sans critique car un certain nombre d’élus sont dans l’idéologie.

    Etre dans la lutte ne suffit pas à ne pas justifier son action publique. Les élus sont toujours dans la lutte et ils veulent embarqué les habitants avec eux. Les habitants luttent tous les jours dans les transports, les administrations sourdes. Ils ne sont pas dans l’idéologie. Il faut leur proposé des solutions et pas des problèmes.

    Je vais le décevoir (REVE avec) , il n’y aura pas de grand soir car la France a vieilli… Les jeunes en banlieue pensent plus à s’en sortir financièrement et ne sont absolument pas politisés.
    Il n’y a qu’à voir les samedis lors de mariage sur le parvis de la Mairie, ils pensent plus à briller en Mercedes qu’aux luttes des élus.

    PS: Le Maire a dépensé que 1900€ mais il a une enveloppe mensuelle (je ne me souviens plus du montant) pour les dépenses du quotidien.

    4

    0
  3. Mourad dit :

    Je ne sais pas ce qu’intègre ces « frais de mission » mais leurs montants me paraissent bien faiblards !

    Je ne retrouve pas par exemple le déplacement en Palestine d’avril 2018 ; de mémoire, il devait y avoir L. Russier et 2 ou 3 autres personnes ! Les billets d’avion étaient offerts par le PCF ? par Netanyaou ? Ils ont dormi dans un camp de jeunesse ? dans un kibboutz ?

    Idem pour le récente délégation en Algérie … et là ils étaient encore plus nombreux.

    Comme souvent avec la majorité municipale, c’est de la transparence dans l’opacité …

    8

    0
    • Bill dit :

      Il arrive parfois (et Messaoudene est connu pour ça) que la prise en charge de l’élu soit imposée à l’association porteuse du projet. La subvention demandée doit donc prendre en compte les frais de l’élu en charge. Et ça permet ainsi à l’élu de se faire mousser à Avignon par exemple ou au Maroc avec les Enfants de St Denis, etc… mais je ne sais pas qui a pris en charge la Palestine ou l’Algérie. Certains de ces voyages doivent être pris sur la délégation « internationale » j’imagine.

      9

      0
      • Mourad dit :

        C’est bien pour cela que j’écris : qu’entend exactement la compta municipale avec « frais de mission ?

        Pris intrinsèquement, un Maire d’une ville de plus de 100.000 habitants qui dépassent même pas 2.000 euros pour ces frais de mission annuels pourrait réclamer être au Guinness des maires les plus économes … maintenant si ces 2.000 euros représentent 10 % de ces « vrais » frais de mission ce n’est plus le même économe !

        Bon … j’ai peut être une interprétation polluée par mes années d’Education Nationale.

        2

        0
  4. VALMY dit :

    Pourquoi cet élu est-il si  » protégé » alors que son comportement habituel justifierait un retrait de sa délégation et qu’il déshonore régulièrement le mandat qui lui a été confié et qui lui est maintenu de manière scandaleuse ?
    Pourquoi est-il ainsi choyé ?
    Bizarre ; j’ai bien dit  » bizarre »….
    J’ aimerais bien savoir…….

    14

    0
  5. Bea dit :

    Et on ne compte pas les avantages en nature.
    Billets gratis pour le stade de France et spectacles en tous genre dont certains élus usent et abusent pour eux leurs amis et leurs familles !

    7

    0
  6. La Plaine dit :

    147 tweets du 1er au 3 novembre.
    2 photos de lui à la plage.
    380 euros de frais.

    6

    0
  7. kh dit :

    Quand la Cour des comptes mettra son nez la dedans il faudra bien qu’il justifie ses dépenses même s’il estime ne pas avoir besoin de le faire auprès de nous les contribuables.

    4

    0
  8. Olympe dit :

    Joyeux Noël !
    Un « délégué aux lardons » nous est né.
    Son nom est Madjid.

    6

    0
  9. Mourad dit :

    Quand ils vont voir la liste des invités à la journée de l Universalisme du 12 janvier … et que la mairie de St Denis est co-organisatrice … Ils vont avoir un malaise Messaoudene et son pote Brafman.

    4

    0
  10. caroline dit :

    arrêtez de parler de MM, vous lui faite de la pub, et plus vous parlez de lui, plus sa cote de popularité augmente et fait la victime de soit disant des antis.

    0

    0
  11. Theo dit :

    Boudjahlat, Gusmanovic, Sakoun, Barberis, Chevrier, Mayol…! Si je n’habitais pas à des centaines de km, je me précipiterais pour les écouter. Quel magnifique programme ! bravo d’avoir organisé cela, et que cela ait lieu à la Bourse du travail, qui plus est : une parole émancipatrice ne peut que cadrer avec l’esprit du lieu.

    4

    0
  12. Olympe dit :

    Avec Madjid Messaoudene on n’est jamais déçu ! Ils les accumulent ! Evidemment c’est l’image de Saint-Denis qui en prend un coup quand les gens se rendent compte que ce Messaoudene est un élu de Saint-Denis…

    Et donc ce mercredi, après « la chasse aux lardons » des jours précédents, Messaoudene s’est inventé tout un film pour tenter de faire le buzz en s’en prenant à France Info. Mais il n’a réussi qu’à se vautrer !…
    Voila en 3 étapes comment il s’est ridiculisé :

    3

    0
  13. Olympe dit :

    A Saint-Denis, quand on ne gaspille pas l’argent du contribuable pour organiser les ateliers coiffure de Mlle Diallo, on prête les locaux de la République aux associations qui traquent et menacent tous ceux qui oseraient critiquer les islamistes radicaux.

    https://adm-musulmans.com/adm-reunion-cyber-haine-le-2-fevrier-2019/?fbclid=IwAR3z90NBqzvYycpe8gAYuqag9ksEBn0N6RycLutNeEnRQcpGL0uiVGi0QRY

    Mais qui est ce « on »» ? Le maire Laurent Russier ? Est-il au moins au courant de ce qui se passe dans sa mairie ?…
    Ou plus probablement ce « on » ne serait-il pas le « conseiller municipal délégué » qui utilise encore une fois l’argent des dionysiens au profit de ses obsessions extrémistes personnelles ?

    6

    0
  14. Marion dit :

    Tout ce cirque indigéniste et victimaire nauséabond ne cessera qu’avec un changement de municipalité en 2020.

    L’alternance municipale, quelle qu’elle soit, devra advenir l’année prochaine pour en finir avec toutes ces dérives antirépublicaines dangereuses qui nuisent considérablement à la réputation de Saint-Denis, laquelle n’est déjà pas élevée en raison de la très mauvaise gestion de la ville et du clientélisme électoral éhonté de l’équipe sortante.

    6

    0
  15. Olympe dit :

    Et comme les dionysiens ont de la mémoire et aiment l’humour, voici une vidéo hilarante sur Madjid Messaoudene qui circule sur les réseaux sociaux dionysiens depuis cet après-midi :

    https://www.facebook.com/Belkacem.Taieb/videos/2061028640677874/

    3

    0
  16. Olympe dit :

    Madjid Messaoudene n’a plus depuis longtemps aucune limite !

    Voila qu’il s’en prend, avec le soutien du FI Taha Bouhafs, au chanteur Enrico Macias, en appelant des gouvernements étrangers à lui interdire de se produire dans leurs pays.
    Une fois de plus, c’est la ville de Saint-Denis qui est stigmatisée par le comportement et les déclarations irresponsables du conseiller municipal délégué Madjid Messsaoudene.

    C’est Nassim Seddiki, Secrétaire général du « Printemps Républicain », qui s’est chargé de remettre à sa place cet individu qui nous fait honte sur les réseaux sociaux.

    2

    0
  17. Olympe dit :

    Les provocations de l’identitaire Madjid Messaoudene :

    2

    0
  18. Olympe dit :

    suite :

    2

    0
    • Bill dit :

      Quelle démonstration d’ouverture d’esprit… On est toujours aussi ras du front à la délégation égalité et lutte contre les discriminations. Ou peut-être est-ce un exercice pédagogique mis en place depuis le début du mandat. On nomme un contre-exemple à cette délégation pour montrer tout le travail qu’il y a à faire dans le domaine du racisme, sexisme… En fait, on doit être encore dans une expérience sociologique pour voir jusqu’à quel point les idéologies discriminatoires peuvent s’installer officiellement sans que le peuple ou les autorités ne réagissent ?

      5

      0
  19. Mourad dit :

    Il crée une polémique par jour sur twitter !

    J’aime bien sa phrase « Il a cru que l’Algérie c’était un paillasson ». Qu’il aille faire le même cinéma là-bas-qu’il fait en France, et il va se retrouver à la prison d’El Harrach pour 5 ans de préventive uniquement pour réfléchir. Il pourra alors disserter sur le « racisme d’Etat » avec de vrais prisonniers politiques … mais comme c’est un pleutre, quand il passe ses vacances en Algérie, là bas, il ferme sa grande gueule.

    9

    0
  20. Suger dit :

    Philippe Caro sur FB et Twitter :

    Spéciale dédicace du matin aux amis voyageurs éparpillés un peu partout à nos Portes…
    « Sur cette route infinie où rêvant je voyage
    dans des lieux sans amour j’ai posé mes bagages
    dans cette ville qui m’accueille
    ce sont mes derniers pas
    et je cherche le repos
    Mais je ne le trouve pas »
    …/…
    « La nuit je vois les étoiles
    Que me couvrent de leur voile
    J’entends une voix à la ronde
    Tu n’es pas seul au monde »

    https://www.youtube.com/watch?v=V7iAB9cK5cg&feature=share

    Tu N’Es Pas Seul Au Monde · Enrico Macias- Voyage D’Une Mélodie ℗ 2011 Capitol Music France

    7

    0
  21. Suger dit :

    La ville de Saint-Denis est encore une fois stigmatisée par les positions extrémistes du conseiller municipal délégué Madjid Messaoudene !…

    Notre ville apparaît comme un soutien de mouvements violents engagés dans le conflit palestinien et les habitants comme complices, tout cela à cause des déclarations irresponsables d’un élu et du silence de ses collègues face à ses débordements de haine.

    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/un-elu-de-saint-denis-soutient-l-appel-au-boycott-d-enrico-macias-04-02-2019-8003835.php
    « Madjid Messaoudene, conseiller municipal (FG) délégué à l’égalité des droits à Saint-Denis, a appelé samedi 2 février sur Twitter à boycotter le chanteur Enrico Macias : « J’espère qu’il ne se produira plus jamais dans aucun pays arabe. Le Maroc ne doit pas le laisser jouer », écrit-il sur le réseau social. »

    5

    0
  22. Olympe dit :

    Madjid Messaoudene a atteint aujourd’hui le fonds du ridicule comme le démontre parfaitement Naëm Bestandji. Sa bêtise, son inculture, sa violence haineuse s’étalent désormais publiquement.

    Naëm Bestandji le 5 février 2019
    sur sa page FB : https://www.facebook.com/naem.bestandji

    « Aujourd’hui est une date importante par un incroyable aveu inespéré sur le CCIF. Explication :
    J’avais publié un texte ici même en début d’après-midi pour exposer une déclaration de Madjid Messaoudene où je mettais en lumière son inversion des rôles. J’en avais aussi fait un tweet : il accuse Djemila Benhabib d’avoir participé à une conférence de « réactionnaires », ainsi qu’il nomme les progressistes. Lui qui est membre du collectif islamiste CCIF, une des associations les plus réactionnaires de France. J’y avais joint pour preuve quelques déclarations du CCIF. L’une d’elles montre que ce collectif rejette le « mode de vie » des françaises, selon ses mots. Cela fait partie des éléments que j’ai analysés me permettant d’affirmer que ce communautarisme et ultra identitarisme relèvent de la même approche que l’extrême droite.

    Madjid Messaoudene a répondu et… il est impayable : il commence tout d’abord par réaffirmer son soutien au CCIF : « heureusement que le CCIF est là pour faire le boulot que vous pseudo antiracistes ne faites pas ». Pour cet élu à l’égalité femme/homme de Saint Denis, le sexisme, le patriarcat et le communautarisme seraient de l’antiracisme… Il reproche aux militants antiracistes de ne pas faire ce que fait le CCIF !

    Puis, gratuitement et sans le moindre élément, il déclare que je suis membre du Printemps Républicain (ce qui n’est pas le cas). Pour les islamistes et leurs soutiens, c’est censé être une insulte, un fardeau.
    Mieux encore, il a réagi sans prendre la peine de lire mes captures. Ajouté à cela, pas littéraire pour un sou, il ne comprend pas que des mots entre guillemets sont des citations. Il reprend donc ma citation du CCIF, « mode de vie », en imaginant que c’est mon expression. Il fait une rapide recherche sur internet, tout fier de croire qu’il va retourner la situation contre moi. Il tweet alors : « Quand on vous dit que le PR, ses sbires, et l’extrême droite c’est souvent bonnet blanc et blanc bonnet. Les mêmes expressions au profit d’une même haine. »
    Il joint mon tweet où j’ai cité « mode de vie » et le met en parallèle avec une déclaration de Gilbert Collard, député d’extrême droite, qui parle aussi de « mode de vie ». C’est censé démontrer que je serais d’extrême droite et motivé par la haine.

    Au-delà du niveau zéro du raisonnement intellectuel, il s’est tiré une balle dans le pied. Par ma citation de « mode de vie », je dénonçais justement l’ensemble de cette déclaration, un des éléments qui démontre que le CCIF est comme l’extrême droite. L’un de ses membres, en croyant me dévoiler, vient donc de confirmer que cette association est bien d’extrême droite et motivée par la haine.

    En un seul tweet, collector, il a réussi à démontrer ce que je détaille dans plusieurs longs articles. Merci à lui. Nul doute que son aveu va nous servir trèèèès longtemps. »

    6

    0
  23. Mourad dit :

    Comme au judo, il serait nécessaire de créer sur twitter des catégories. Entre un Enthoven ou un Bestandji., Ceinture noire, 7ème Dan, et Messaoudene, ceinture blanche au raisonnement intellectuel minable, il ne devrait pas y avoir d’échanges.

    2

    0
  24. Suger dit :

    Le « Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA) », une association de lutte contre l’antisémitisme, a déposé plainte le 6 février auprès du Procureur de la République de Bobigny contre Madjid Messaoudene , « qui prône le boycott du chanteur français juif Enrico Macias » .

    https://www.bnvca.org/le-bnvca-depose-plainte-contre-un-elu-fg-de-st-denis-93-qui-prone-le-boycott-du-chanteur-francais-juif-enrico-macias/

    Cette plainte va bien sûr être utilisée par Madjid Messaoudene pour lui servir à jouer les victimes des « sionistes »…
    Sur le fonds, cette plainte est cependant totalement justifiée. Le parquet aurait dû s’autosaisir et engager une action judiciaire pour cet appel au boycott.

    Il est regrettable qu’une fois de plus le maire de Saint-Denis – hier Didier Paillard et aujourd’hui Laurent Russier – laisse le conseiller municipal délégué se livrer à ces provocations qui n’ont pour objectif que de créer de la haine et des affrontements intercommunautaires.

    8

    0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.
      C’est tout à fait normal que les maires successifs le laissent déverser conneries sur conneries.

      C’est un épouvantail utilisé par les maires successifs pour qu’on ne parle pas de leurs incompétences crasses.

      Lui, ça l’arrange car il peut allez sur twitter à longueur de journée.

      Et ça arrange les maires PCF car il ne coûte pas cher en indemnités (sauf en frais en voyage) et on ne regarde pas leurs business à plaine commune. Ou tout se décide en petit comité.

      Lorsque F. HAMOUDI a été éjecté de la majorité municipale, on a parlé de son bilan. Bah que Laurent Russier nous donne le bilan de M. MESSAOUDENE.

      Quel est sa valeur ajoutée à la ville??

      Il ne faut pas se leurrer, M. MESSAOUDENE et B. BAGAYOKO ne sont que les faire valoir d’élus qui souhaitent promouvoir la diversité.

      Mais si vous regardez bien, les postes et les responsabilités qui ont de l’influence, vont toujours aux mêmes personnes.
      – P. BRAOUEZEC
      – S. PEU
      – D. PAILLARD
      Accessoirement L. RUSSIER mais je doute de sa capacité à agir sans demander l’autorisation à P. BRAOUEZEC.
      Je vous garantis que ce dernier sera sur la liste de municipales en 2020.

      C’est eux qui nomment, menacent, décident. Mais toujours dans leurs intérêt. S’ils laissent faire M. MESSAOUDENE, c’est uniquement pour les intérêts et rien d’autre. Ils ne sont pas pour le bien public.

      Ps : Je rappelle que P. BRAOUEZEC a été tour à tour, contre la fermeture de la SARIA, pour le bétonnage massif du parc de la courneuve, puis contre…. Donc, à part survivre, il ne sait rien faire d’autres.

      6

      0
  25. Marion dit :

    Entièrement d’accord avec Azzedine sur le rôle dominant et néfaste de Patrick Braouezec qui tire les ficelles de tous ses pantins tel un marionnettiste du théâtre de Guignol. En 2014, je crois me souvenir que nous avions largement sous-estimé la toxicité et l’influence désastreuse de cet apparatchick qui a en 2017, lors des dernières présidentielles, soutint le président élu Macron, puis s’en retourna au PCF.
    Lors des dernières municipales, nous protestions à juste titre contre l’inertie et le bilan calamiteux de Didier Paillard qui promettait alors de tenir son mandat jusqu’à son terme. Mensonge, tromperie, et manipulations sont le trio infernal pour se maintenir au pouvoir à Saint-Denis. La mandature qui s’achève devra reléguer aux poubelles de l’histoire municipale et territoriale tous ces fossoyeurs : Braouezec, Peu, Paillard, Russier.
    Je n’évoque même pas les marionnettes indigénistes et racialistes qui ont fait sécession des dionysiens.
    Braouezec évincé définitivement sera aussi vécu par d’autres villes du territoire comme une véritable libération.

    10

    0
  26. Suger dit :

    Messaoudene n’en rate pas une !
    Ce mardi soir 19 février un grand rassemblement était organisé contre l’antisémitisme à l’appel d’une quinzaine de partis politiques Place de la République à Paris et dans toute la France. Madjid Messaoudene a évidemment critiqué cette initiative, que pourtant même « France Insoumise à Saint-Denis » a rejoint !…

    Mais les « indigénistes » et autres « identitaires racialistes » n’ont rien trouvé de mieux que de s’opposer à ce rassemblement contre l’antisémitisme et d’appeler à une contre-réunion qui semble s’être limitée à un petit regroupement autour de la sortie de la station de métro Ménilmontant.
    Evidemment Madjid Messaoudene y est allé se montrer et a même mis l’écharpe d’élu pour se faire remarquer.

    Cela veut-il dire qu’il était là-bas comme représentant de la municipalité de Saint-Denis ? Non, certainement pas !
    Alors, jusqu’à quand le maire et les autres élus accepteront-ils qu’il détourne sa fonction et la ville de Saint-Denis au profit de la promotion de ses idées personnelles extrémistes ?

    14

    0
    • Suger dit :

      Il est clair que le conseiller municipal Madjid Messaoudene porte l’écharpe d’élu, réservé au maire ou aux maires-adjoints, hors des cas prévus par la loi. Voici les textes :
      – Article D. 2122-4 du Code général des collectivités territoriales
      « Les maires portent l’écharpe tricolore avec glands à franges d’or dans les cérémonies publiques et toutes les fois que l’exercice de leurs fonctions peut rendre nécessaire ce signe distinctif de leur autorité.
      Les adjoints portent l’écharpe tricolore avec glands à franges d’argent dans l’exercice de leurs fonctions d’officier d’état civil et d’officier de police judiciaire, et lorsqu’ils remplacent ou représentent le maire en application des articles L. 2122-17 et L. 2122-18.
      Les conseillers municipaux portent l’écharpe tricolore avec glands à franges d’argent lorsqu’ils remplacent le maire en application de l’article L. 2122-17 ou lorsqu’ils sont conduits à célébrer des mariages par délégation du maire dans les conditions fixées par l’article L. 2122-18. »
      – Article D. 2122-17 du Code général des collectivités territoriales
      « En cas d’absence, de suspension, de révocation ou de tout autre empêchement, le maire est provisoirement remplacé, dans la plénitude de ses fonctions, par un adjoint, dans l’ordre des nominations et, à défaut d’adjoint, par un conseiller municipal désigné par le conseil ou, à défaut, pris dans l’ordre du tableau. »

      1

      0
      • Bill dit :

        Mais ça lui permet de se démarquer de la foule et d’avoir le grand plaisir de s’afficher dans les medias de Poutine, ce grand démocrate plein de tolérance, pour traiter les autres de racistes… Si au moins il montrait un minimum de cohérence intellectuelle, mais il semble qu’un seul pays mérite toute sa haine.
        Messaoudene chez Poutine

        2

        0
  27. Grain de sel dit :

    M.Messaoudène, sparadrap de L. Russier !
    Faute de ne pouvoir prendre place au rassemblement que le maire aurait pu organiser hier soir pour protester contre l’antisémitisme , M.Messaoudène n’a pu témoigner de son implacable lutte contre l’antisémitisme qu’en se présentant muni de son écharpe, à Ménilmontant ….Ainsi donc par délégation, la ville de Saint-Denis était représentée, ouf! Monsieur le maire n’a donc pas failli totalement puisque le conseiller municipal délégué à la lutte contre les discriminations a pu porter ,sans aucun doute, les véhémentes protestations de l’ensemble des élus municipaux contre cette peste rampante qu’est l’antisémitisme.
    Monsieur le maire qui veut voir Saint-Denis en grand se serait honoré d’organiser un tel rassemblement. Est-ce par manque d’audace ?Par peur d’oser « froisser » une partie de sa clientèle ? Quelle place est donc attribuée au conseiller municipal délégué M.Messaoudène dans les arcanes municipales?

    2

    0
  28. Bill dit :

    Je ne comprends pas que Laurent Russier laisse Messaoudene porter l’écharpe n’importe où. Ce délégué régulièrement pointé du doigt dans la presse pour ses tweets / sorties douteuses et particulièrement sur le sujet de l’antisémitisme (ses réactions aux meurtres d’enfants juifs par Merah sont toujours disponibles) porte illégalement l’écharpe tricolore à un rassemblement du PIR et autres racialistes. Ce rassemblement se présentait comme les vrais antiracistes à contrario de tous ceux qui se rassemblaient place de la République, doit-on en déduire que pour le Maire la poignée d’indigénistes extrême gauche présents à la station Menilmontant sont les purs et tous les autres des racistes ? Le Maire en laissant Messaoudene représenter la ville de St Denis n’importe où avec n’importe qui cautionne donc les positions « antisionistes » (au sens strict contre l’existence d’Israël) et l’instrumentalisation de la cause palestinienne ? Ne sent-il pas que quand on parle des dérives de l’antisionisme, paravent de l’antisémitisme pour certains, c’est exactement ce rassemblement qui est pointé du doigt ?
    Ce soutien les yeux fermés à Messaoudene est vraiment inquiétant sur la déontologie / probité intellectuelle de notre maire.
    Heureusement que notre député, pcf également, a lui encore un minimum de valeurs et une éthique républicaine, il était bien présent à République. Mais ça ne suffit pas à effacer la faute du maire.

    7

    0
  29. Suger dit :

    D’un coté, le député PC Stéphane Peu est présent pour défendre les valeurs républicaines au Rassemblement contre l’antisémitisme Place de la République et l’affirme sur sa page FB : « Ce soir, je suis venu place de la République, avec des milliers d’autres habitants d’Ile-de-France, pour exprimer ma colère et mon indignation contre ceux qui, par leur antisémitisme, menacent nos compatriotes et avec eux la République et ses valeurs. »

    Et de l’autre coté, le maire Laurent Russier qui laisse faire les provocations de Madjid Messaoudene, avec l’écharpe d’élu de Saint-Denis, qui s’affiche avec les excités racialistes du PIR à Ménilmontant ! Mais y-a-t-il encore un pilote dans l’avion municipal ?

    Quant au maire-adjoint Bally Bagatoko, il ne sait plus où donner de la tête et salue en même temps sur sa page FB, les « indigénistes » de Ménilmontant et les députés « France Insoumise » présents au Rassemblement Place de la République (car ils s’étaient finalement décidés à y aller) !
    Drôle de « chef de file » des insoumis de Saint-Denis (c’est son titre officiel) qui se comporte avec un rare opportunisme ! Même une girouette ne donne pas deux directions en même temps. Bally Bagayoko, oui !…

    8

    0
  30. Peur dit :

    Je suis triste de voir ce qu’est devenu ce site depuis le temps que je n’étais pas venue.

    Juste les quelques mêmes personnes qui parlent entre elles, comme un groupe privé.

    Face à ce déferlement d’agressivité contre MM je m’interroge sur votre dépendance à lui? Vu le bougre, il doit bien se marrer. Il en devient même intéressant (et non pas victime d’ailleurs).

    Ce que ça relève de vous en revanche, ces obsessions récurrentes sur lui et sur certains sujets, cette haine.

    0

    5
    • Bill dit :

      Vivez-vous à St Denis ?

      4

      0
      • Suger dit :

        Certainement pas ! « Peur » ne vit pas à Saint-Denis. On sent la patte des soutiens parisiens des indigénistes du PIR : le ton faussement doucereux, la tentative de transformer un violent en pauvre victime et du coup en « héros » dans leur pathos habituel !
        Ce ou cette « Peur » (drôle de pseudo…) qui est ici en service commandé par Messaoudene n’apporte rien : ni fait, ni déclaration de son « héros » qui pourrait justifier qu’il puisse être défendu. Bref c’est du vent ! Un vent mauvais !

        5

        0
        • Peur dit :

          Je n’ai rien à voir avec les gens du PIR, ni MM, n’importe quoi, vous êtes parano en plus !! Et je suis fière d’être douce plutôt qu’agressive. Et oui, je vis à Saint-Denis, et en d’autre temps on aurait pu aller boire un verre sur la place Basilique ou au Pavillon mais salut !

          0

          3
          • Babeth dit :

            Ah bon, ce sont donc les autres qui sont paranos avec un pseudo pareil ? Vraiment risible !
            Le persécuteur persécuté ici : seulement vous et personne d’autre.
            Cela vous déplaît, mais les imposteurs mythomanes, qui se promènent dans notre ville en touriste mode zoo, sont démasqués sur le champ. Allez raconter vos mythos et pleurnicher ailleurs !

            0

            0
      • Peur dit :

        Oui depuis 12 ans.

        0

        2
    • Emmanuelle dit :

      Il ne s’agit pas d’agressivité mais d’incrédulité….ce bougre se présente publiquement avec son écharpe d’élu dans des circonstances pour le moins douteuses par rapport à son mandat (voir les rassemblements indigénistes, racialistes, qu’ il organise avec la bénédiction de la Ville puisqu’elle ne réagit pas)
      Il ne s’agit pas de haine, ce bougre n’aurait pas sa place s’il n’avait pas une influence sur le maire et les élus.
      Personnellement, je ne comprends pas ce soutien et je le trouve suspect

      1

      0
  31. Marion dit :

    Bien sur que « Peur », par ce post grotesque, n’habite pas ici, et ne fait donc que projeter sur les habitants de Saint-Denis ses propres ressentiments. La cible est donc totalement ratée, d’autant plus les Dionysiens sont certes exaspérés par Messadouene qui leur fait honte, mais ont parfaitement conscience que ce dernier n’est qu’un pantin articulé et agité par Patrick Braouezec. Et c’est ce fossoyeur de Saint-Denis, apprenti sorcier d’un laboratoire mortifère, que les citoyens de notre ville visent en personne et surtout en premier.

    Mais voilà, lorsque l’on montre la lune à un idiot qui se fait « peur »tout seul et loin d’ici, il ne regarde que le doigt qu’il se met dans l’oeil.
    Pour atteindre Braouezec, et l’empêcher définitivement de nuire à notre ville et à tout le territoire, Saint-Denis doit basculer en 2020 pour l’alternative qui se présentera. Le grand manipulateur évincé, les guignols locaux décérébrés tels que Messaoudene et Bagayoko finiront à la déchetterie.

    1

    0
  32. Olympe dit :

    Pour une fois qu’il ne porte pas l’écharpe d’élu et manifeste à titre personnel (c’était ce dimanche à Paris), on pourrait presque s’en réjouir…

    Mais malheureusement il semble très fier d’être encadré par deux fous furieux : l’un étant un provocateur, fabricant de « fakes » en vidéos pour « France Insoumise », et l’autre un islamiste radical, très violent dans ses discours anti-police, présent surtout sur Bagnolet (où il soutient par exemple un élu local, Jimmy Parat, qui a notamment déclaré en plein conseil municipal que les femmes qui avait recours à l’IVG étaient des « criminelles »)

    4

    0
  33. Olympe dit :

    Encore un dérapage de la délégation concernée par cette initiative à la municipalité de Saint-Denis : l’affiche de la « quinzaine antiraciste » illustrée par un Hitler avec le drapeau tricolore au col !…

    Toujours cette haine de la République et de la France ! Et toujours relayée par le même élu !

    9

    0
  34. Mourad dit :

    Et le Maire a validé l’affiche ? Je ne peux pas y croire …

    Je suis époustouflé … Hitler avec pour cocarde le drapeau français !

    Et cela vient après le dérapage de Bally Bagayoko assimilant le drapeau Européen à celui du 3ème Reich (il s’en est excusé par la suite) !

    9

    0
  35. Suger dit :

    Zaïa Boughilas l’élue déléguée aux associations vient de prendre la décision de retrait de cette affiche de tous les supports publics de la ville avant la fin de la semaine car elle est inappropriée et suscite de vives polémiques.

    10

    0
    • Suger dit :

      La municipalité invente des excuses totalement bidons, mais elle prend la seule décision possible : le retrait de cette affiche ignoble.

      10

      0
      • Olympe dit :

        On peut noter que dans ce communiqué le prénom d’Adolf Hitler est mal orthographié…
        L’inculture historique semble être totale à la communication de la mairie !

        9

        0
  36. Suger dit :

    L’affiche ignoble de la municipalité qui devait annoncer la « quinzaine antiraciste » provoque désormais des remous au niveau national.
    Voici, entre autres, l’article de l’hebdomadaire « Marianne » paru sur son site cet après-midi :

    « Marianne » le 07/03/2019 à 14:58
    https://www.marianne.net/societe/hitler-drapeau-francais-affiche-saint-denis?fbclid=IwAR0CHZXGDGT2iczKE9JkvkuYtDP4Mt9CyvagHwQS8POThfHx37YB7xnnvFk
    Extraits :
    Adolf Hitler éructant, avec un pin’s du drapeau bleu-blanc-rouge épinglé sur le col de sa veste. C’est le visuel que la ville de Saint-Denis a affiché mercredi dans ses rues pour faire la promotion d’un événement culturel contre le racisme. Devant le tollé suscité, la mairie l’a retiré ce jeudi et nous assure qu’il s’agissait d’une bête bourde.
    La France serait donc… nazie. Pour promouvoir la 47ème édition de sa Quinzaine antiraciste et solidaire, la ville de Saint-Denis a fait placarder, mercredi 6 mars, une affiche sur laquelle un drapeau tricolore apparaît au revers du col de la chemise de ni plus ni moins qu’Adolf Hitler. L’affiche a été retirée ce jeudi matin par la municipalité, qui plaide l’erreur de bonne foi. (…)

    « Le message est gravissime, jamais nous n’aurions validé un truc comme ça. On est ridicule, mais c’est un concours de circonstances ».(…)

    Parmi les élus de la ville de Saint-Denis, c’est Zaïa Boughilas, conseillère municipale déléguée à la vie associative et citoyenne, qui aurait selon la mairie suivi ce dossier. Son collègue conseiller à la lutte contre les discriminations, Madjid Messaoudene, qui s’était notamment distingué en 2012, lors des attentats perpétrés par Mohammed Merah, par des tweets relativisant la gravité de ces faits et parlant d’un président de la République « apparemment fasciste », a-t-il également participé ? Non, nous assure-t-on, il était « en vacances » et « n’a rien à voir là-dedans ».

    11

    0
    • ddavid dit :

      D’après cet article la mairie remettrait la meme affiche sans le drapeau français… Moi je la trouve juste ignoble , elle donne envie de partir en courant! Il faudrait peut ètre faire remarquer à l’auteur qu’a force de comparer tout et tout le monde à Hitler on a fini par le rendre complètement banal, comme cette manie de constamment traiter les autres de nazis et de fascistes a totalement vidé ces mots de leur sens….

      9

      0
      • Bill dit :

        Effectivement, la Mairie a bien noyé le poisson. Au final l’affiche n’est pas retirée, il y a juste un autocollant rajouté sur le drapeau. On commence déjà à voir ces tickets se décoller.
        Donc le seul problème pour la mairie était ce drapeau, pas le choix de l’illustration d’Hitler… Nous n’avons décidément pas les mêmes valeurs et présenté de la sorte, cet événement ne donne pas du tout envie.

        3

        0
  37. Louise dit :

    Bravo et merci aux très nombreux dionysiens qui ont lancé l’alerte, indignés par cette affiche honteuse !

    Article de I24news avec l’alerte de Gilles Clavreul du Printemps Républicain :
    https://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/196604-190307-une-affiche-de-la-ville-de-saint-denis-contre-le-racisme-fait-polemique

    Article du Parisien avec le témoignage d’Antoine Mokrane du PS de Saint-Denis :
    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-denis-le-couac-des-affiches-antiracistes-07-03-2019-8026701.php

    9

    0
  38. Suger dit :

    Et maintenant ce sont les chaînes télévisées d’information qui s’en mêlent :

    i24NEWS en Français – 07/03/2019
    « Assimiler le drapeau national avec Hitler c’est quelque chose d’insupportable, on ne peut pas l’accepter » (Gilles Clavreul)

    https://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/196604-190307-une-affiche-de-la-ville-de-saint-denis-contre-le-racisme-fait-polemique

    8

    0
  39. Suger dit :

    Et cela continue sous prétexte de défense des droits des femmes , c’est la surenchère entre l’extrême-gauche, les « insoumis » et le PCF à Saint-Denis.

    Nouveau rallié officiellement aux « insoumis », Madjid Messaouedene, le conseiller municipal délégué, en rajoute une couche en faisant venir des indigénistes parisiennes et autres proches du PIR à des débats en mairie.

    6

    0
  40. Louise dit :

    Lettre ouverte à Monsieur Laurent Russier, maire de Saint-Denis : « on ne peut pas combattre et cautionner »
    Par Mario Stasi, Président de la LICRA
    8 mars 2019

    http://www.licra.org/lettre-ouverte-a-monsieur-laurent-russier-maire-de-saint-denis-on-ne-peut-pas-combattre-et-cautionner?fbclid=IwAR0agRhOTj26uFOhDgpHcqjkh_hdhwk5GFLgHhr9G9BZbJ59xinZt6uoGdc

    Extraits :

    « En premier lieu, la polémique autour de l’affiche qui assimilait le drapeau tricolore à Adolf Hitler demeure aujourd’hui sans réponse crédible et les explications ancillaires qui sont venues étayer le retrait de ce document ne sont malheureusement pas convaincantes. Je crains fortement que d’aucuns aient tenté, à la faveur de cette quinzaine, de faire accroire que la République Française serait un « Etat raciste » et que nos concitoyens vivraient sous l’empire d’une ségrégation organisée par la loi. »

    « En second lieu, si les choix faits dans le cadre de la programmation de cette « Quinzaine » sont évidemment à la discrétion des organisateurs et reflètent des choix politiques qu’il vous revient d’assumer, l’absence de la question de l’antisémitisme dans les événements qui vont jalonner ces deux semaines pose question. »

    6

    0
  41. Suger dit :

    Et que personne ne vienne raconter que c’est « Le Figaro » qui stigmatise la ville…
    Les élus le font très bien tout seuls !

    « Hitler avec un drapeau français: «Saint-Denis est le laboratoire des fossoyeurs de la République» »
    Par Laurence Marchand-Taillade
    « Le Figaro » le 08/03/2019 à 21:22

    http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2019/03/08/31003-20190308ARTFIG00312-hitler-avec-un-drapeau-francais-saint-denis-est-le-laboratoire-des-fossoyeurs-de-la-republique.php

    9

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.