Municipales et clientélisme

Vous aimerez aussi...

60 réponses

  1. Olivier dit :

    « Un tel clientélisme fait sombrer les villes qu’il gangrène, mais paraît assurer le pouvoir de ceux qui le pratiquent. »
    Tout est dit pour aujourd’hui et pour demain !

    7

    0
  2. Laurent dit :

    @Olivier, oui, tout est dit, tout n’est pas gagné, mais il nous reste un espoir de les virer ces nuisibles avec nos bulletins de vote.
    @ Suger, je ne sais pas si Monsieur Hanotin est, comme vous dites, et cela jusqu’à quel point, islamo-gauchiste-compatible, mais je pense qu’on peut être certain que, même s’il l’était, il ne pourrait pas atteindre le niveau d’implication coupable et de corruption de nos élus actuels.
    L’heure est grave ! Arrêtons de nous faire peur avec de faussement sincères ou anodines réflexions. Au final, ce genre de discours risque surtout de faire douter l’électeur indécis et de le faire fuir.
    Je le dis et le redis, nous avons une réelle occasion de nous débarrasser de cette clique communiste d’opérette, alors enterrons nos hachettes et allons voter pour les faire partir.

    5

    0
  3. Babeth dit :

    Le dernier mot n’est jamais dit, et c’est valable en tous domaines, fort heureusement !

    Nombreux sont les Dionysiens qui pensent que Monsieur Hanotin aurait mieux fait de s’occuper du local, au lieu d’être le directeur de campagne à la présidentielle de l’insignifiant, en plus d’être communautariste, Benoît Hamon. Passons sur cette dérisoire affaire !

    Désormais, l’affichage médiatique, appuyé par les multiples dénonciations et papiers d’anciens élus, de journalistes, d’universitaires, etc, renvoie directement aux candidats et aux maires tentés par le démon communautariste une très mauvaise image dans l’opinion. Ces derniers se savent désormais placés sous très haute surveillance.

    Comme l’écrit la remarquable Céline Pina, qui maîtrise parfaitement son sujet, le gain à court-terme parait favoriser certains maires élus dès le premier tour. Je ferai remarquer au passage que ce sont aussi aux citoyens de ces villes de se saisir de cette question , et de créer un blog pour pointer sans relâche toutes les accointances avec l’islam politique ou tout autre clientélisme. Je maintiens qu’à long terme, cette stratégie sera perdante, et qu’elle se retournera contre ses auteurs flashés sur le vif par les vigies locales . A Saint-Denis, grâce à ce blog et à bien d’autres actions rondement menées par l’observatoire locale de la laïcité, nous sommes parés.

    Il y a 6 ans, ces dérives municipales constamment pointées sur ce blog étaient encore tabous dans la presse nationale et d’infos non-stop qui ne les relayaient pas. Depuis l’attentat contre le journal Charlie-Hebdo en janvier 2015 et surtout depuis que les terroristes coupables de ce massacre furent hébergés à Saint-Denis, nous avons enfin été pris au sérieux. Chacun se souvient ici de l’assaut du Raid, donc nul besoin de rappeler la date précise. La gravité de cette matinée de novembre où nous nous sommes retrouvés en état de siège marquera à jamais les mémoires dionysiennes.

    Pour l’heure, la priorité des priorités est de virer cette équipe municipale majoritaire et son maire non choisi par les citoyens de Saint-Denis. Après 100 ans de communisme, allons-nous rester « la plus grande ville communiste d’Europe » comme se plaisait à le dire Patrick Braoauezec ? Non évidemment, sans compter tous les reproches et turpitudes des majoritaires que je ne reprendrai pas dans ce post.

    Alors que faire pour le second tour ? Qui a milité pour sortir les sortants en 2014, qui a tant espéré en voyant ses espoirs déçus à si peu de voix près, qui a continué de montrer du doigt cette mairie, bref qui pourrait ne pas aller voter et glisser le seul bulletin de l’alternance trop longuement attendu ? Qui prendrait une telle responsabilité de faire fuir une nouvelle vague de Dionysiens amoureux de leur ville ?

    Ma proposition est simple : faire abstractions des griefs politiques, reléguer ses rancoeurs personnelles, passer par dessus bord les querelles dont les autres se délectent, aller voter et faire voter pour le candidat alternatif, avec s’il le faut, pas un masque sur le nez mais une pince à linge, non pas de gants de protection contre le corona, mais des pincettes.

    En clair, que chaque votant s’arme moralement et s’équipe matériellement comme il le souhaite, en laissant ses états d’âme au placard mais, par pitié, permettez, permettons aux Dionysiens de sortir la tête du sac dans lequel ils étouffent depuis si longtemps en crevant à petit feu, ou en quittant à jamais notre ville !

    12

    0
  4. Grain de sel dit :

    Demain dernier jour du dépôt des listes de candidatures pour ce second tour des municipales. Demain sera-t-il un autre jour? Que pouvons nous raisonnablement espérer pour notre ville ? L’affrontement entre une, deux ou trois listes réglera-t-il les problèmes de fond que Céline Pina pointe et qui gangrènent notre ville depuis bien trop longtemps?
    Les frères ennemis Russier et Bagayoko, tout comme EELV les idiots utiles, sont prêts à toutes les compromissions , tous les reniements pour sauver leurs intérêts . Ainsi nous risquons d’assister à la plus belle farce , la plus grotesque et la plus mortifère jamais vue pour notre ville.
    Quant au candidat Hanotin, il est bon de rappeler qu’il a donné sa démission lors du 1er conseil municipal de la nouvelle mandature afin de pouvoir continuer à siéger au Conseil départemental …..dont les prochaines élections auront lieu en mars 2021….On est en droit de s’interroger sur son option future….

    4

    0
  5. Grain de sel dit :

    Ainsi la messe est dite ! Russier et Bagayoko se sont unis ! Le bal des faux culs peut commencer ! De compromissions , en reniements , sous le regard complice des idiots utiles (EELV), nous allons assister a l’un des plus triste spectacle qu’il nous sera donné à voir à Saint-Denis! Demain sera un autre jour au goût amer pour ceux et celles qui seront restés sur le carreau avec cette fusion de listes. Cette « rabibochade » de façade va t-elle mobiliser les électeurs ? De trahison en déception, la rancune peut aussi s’exprimer dans l’abstention ….
    Quant au candidat Hanotin, conseiller départemental ….fera-t-il jouer à nouveau lors des élections départementales en mars 2021 , s’il est élu ,son droit d’option pour le conseil départemental comme il l’a fait lors de la tenue du 1er conseil municipal de la nouvelle mandature de 2014?

    4

    0
    • Marion dit :

      Entre maire de Saint-Denis et conseiller départemental, le choix sera vite tranchée pour Mathieu Hanotin, ce qui n’était pas le cas en 2014, admettez le quand même, entre simple conseiller municipal et conseiller cantonal à l’époque.

      Certains devront aussi remettre en question leur prédiction comme quoi Hanotin s’allierait forcément avec Russier au second tour de ces municipales. Cette hypothèse ne reposait sur rien de sérieux, sauf a faire gratuitement du Hanotin bashing, lequel néanmoins, avec son équipe, auraient mieux fait de s’abstenir de tout appel de vote en faveur de Stéphane Peu lors des dernières législatives.

      Bref, les mauvaises langues en seront donc pour leurs frais.

      Les listes Russiers/Bagayoko fusionnent comme cela était hautement prévisible, car en dépit des chamailleries persistantes, l’animosité envers les socialistes resterait la plus forte, et réciproquement à Saint-Denis.

      Qui ose prétendre être surpris par cette coalition des enfants terribles du communisme devenu communautarisme , et du gauchisme mué en indigénisme ?

      Le dépôt des listes expirant demain le 2 juin en fin d’après-midi, il faudra que les abstentionnistes et les votants des listes non retenues au second tour jouent le jeu du changement et de l’espoir, en actant, sans réserves mais avec des exigences légitimes, le besoin absolu de tourner définitivement la page de l’actuelle municipalité qui nous fait honte à tant d’égards. De grâce, ne ratons pas le coche cette fois-ci !

      3

      0
    • Laurent dit :

      @Grain de sel. Qu’est ce que c’est que ce fantasme d’essayer de nous « vendre » que Monsieur Hanotin démissionnerait pour le département s’il était élu maire ? De la manipulation ?

      2

      0
      • Grain de sel dit :

        Une précision , lorsqu’il a été élu conseiller municipal en mars 2014 , Mathieu Hanotin était alors vice-président du Conseil Général et ce jusqu’en décembre 2015 . le calcul est vite fait…

        0

        2
  6. Nouchma dit :

    Et voilà, le maire et l’adjoint ont fait alliance aujourd’hui pour battre le candidat Hanotin, ou plutôt pour garder leur pouvoir nauséabond sur notre ville…
    C’était cousu de fil blanc, mais espérons qu’une majorité d’électeurs LFI n’accepteront pas cette alliance.
    Et pour les autres, quelque soit vos convictions, de grâce votez pour nous sortir cette coalition que nous ne méritons pas et dont nous avons suffisamment connu les insuffisances.
    Sortez-les !

    4

    0
  7. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.

    Prévisible et décevant encore une fois de Bally Bagayoko, éternel second, qui a renié sa campagne du premier tour.

    La défiance est terrible. Il faut qu’il se rendent d’une chose. Les électeurs ont voté majoritairement contre la politique municipale avec 75% de vote contre Laurent Russier. Et les 18% ne s’additionneront pas car la majorité des habitants ne veulent plus de cette municipalité.

    Et puis je ne vois pas l’intéret de se présenter pour ensuite se coucher pour de confortables indemnités.

    On n’oublie pas les 500kg de cannabis dans le CTM, les subventions à la MCA (sans présenter un seul bilan), les associations bidons, sur lesquels on ne les a pas entendu. Circulez, il n’y a rien à voir !

    Saint Denis est une ville riche et Laurent Russier et son collistier Bally Bagayoko ont décidé de se nourrir sur la bête en laissant les habitants au milieu de la crasse et des dealers.

    Bally et son sourire et ses formules à la con (« big up », « force et honneur ») sont pénibles à entendre …. c’est vide de sens comme tout politicien qui se respecte.

    J’espère vivement ne plus jamais les entendre s’écouter parler.

    2

    0
  8. Suger dit :

    « Le Parisien » semble être allé plus vite que la musique en annonçant il y a quelques jours la fusion des listes Russier et Bagayoko, issues de l’ancienne majorité pour le 2ème tour des municipales du 28 juin :
    https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/municipales-a-saint-denis-la-majorite-sortante-se-ressoude-face-au-candidat-ps-01-06-2020-8327847.php

    Les négociations se poursuivaient encore entre PCF et « Insoumis » ce matin du mardi 2 juin . Et cet après-midi l’accord aurait été rompu et nous nous orienterions vers une triangulaire (à moins d’un ultime rabibochage…) mettant donc en concurrence les listes Hanotin, Russier et Bagayoko !

    7

    0
    • Suger dit :

      La rupture entre Russier et Bagayoko se confirme. Il reste une heure à peine pour aller déposer la liste à la Préfecture à Bobigny…

      7

      0
      • Azzedine dit :

        Incroyable !!!
        Les insultes entre les deux camps vont fuser…. Ca va être saignant.

        Lorsqu’il y a eu le conseil municipal. On avait compris que c’était le contraire….

        Qu’est ce qui a bloqué ??? Quels noms a bloqué???

        1

        0
  9. Suger dit :

    Les causes de la rupture de l’accord entre la liste Russier et la liste Bagayoko sont détaillées dans le communiqué de Laurent Russier publié sur Facebook ce soir. Il apparaît que la personnalité de Madjid Messaoudene a été un obstacle majeur, alors que Bally Bagayoko voulait imposer la présence de M. Messaoudene en position éligible sur la liste commune.

    Il est heureux que le maire sortant se soit enfin rendu compte de la nocivité de l’activisme politique antirépublicain du conseiller municipal délégué Madjid Messaouedene. Mieux vaut tard que jamais !…

    COMMUNIQUE 2EME TOUR DES ELECTIONS MUNICIPALES (extrait) :

    (…) « Depuis le début de la campagne pour les élections municipales, je n’ai eu de cesse d’appeler de mes vœux le rassemblement des forces politiques de gauche et des écologistes ainsi que de tous les Dionysien.ne.s qui sont attaché.e.s à leur ville et à la solidarité qui la caractérise.
    Si ce rassemblement n’a pu avoir lieu dès le premier tour comme je le souhaitais, j’ai continué de tout mettre en œuvre pour qu’il puisse voir le jour lors du second.
    Dans cette optique, mon équipe et moi-même avons travaillé sans relâche avec celle de Bally Bagayoko et de la liste Saint-Denis en Commun pour trouver un accord qui permette de faire front commun face à la crise sanitaire et sociale que nous traversons et pour répondre ensemble aux besoins et urgences des Dionysien.ne.s.
    Ces échanges se sont déroulés dans le respect des sensibilités et des priorités de chacun et nous ont permis de constater nos nombreuses convergences, et d’en construire de nouvelles, tant sur le projet et les propositions programmatiques que sur les équilibres devant guider la composition de la future liste de rassemblement que nous voulions porter ensemble.
    Bally Bagayoko lui-même jugeait, dans Le Parisien du 2 juin, que « cet accord est un bon accord pour les Dionysiens ».

    Quant à la composition de la liste, j’ai accepté les nombreuses propositions portées par la liste Saint-Denis en Commun en leur accordant notamment les deuxième et troisième places sur celle-ci. Dès mon premier entretien avec Bally Bagayoko, j’ai cependant posé une condition. Je ne souhaite pas la présence de Madjid Messaoudene sur la liste que je conduis. Dans une ville aussi complexe que Saint-Denis, la bonne conduite des affaires municipales ne peut pas se faire sereinement avec une personne habituée à créer des polémiques et de la division sur des sujets qui méritent avant tout du dialogue, de la réflexion et du rassemblement.

    En effet, Madjid Messaoudene a pris, depuis plusieurs années, des positions clivantes sur des sujets forts de notre société et très prégnants à Saint-Denis : la laïcité, la place des religions, les rapports police / population, l’égalité femmes / hommes en particulier. Ces sujets font l’objet de nombreux débats à Saint-Denis, tant dans la sphère publique que privée, car ils touchent au quotidien d’un très grand nombre de Dionysien.ne.s. Je porte des convictions fortes sur chacun de ces sujets et suis totalement ouvert à l’échange et au dialogue. Cependant, ces sujets ne peuvent pas faire l’objet, par un élu dionysien, d’instrumentalisation, de coups médiatiques ou de points de ruptures avec une partie de la population. Par ces agissements, Madjid Messaoudene a mis plusieurs fois la municipalité devant le fait accompli et a associé injustement la Ville de Saint-Denis à ses prises de positions personnelles. Je m’en suis entretenu à plusieurs reprises avec lui, sans réel changement.

    Devant cette position, qui devrait portant relever du bon sens pour quiconque, Bally Bagayoko a souhaité maintenir coûte que coûte Madjid Messaoudene sur la liste commune de second tour.
    Dans ces conditions, et malgré notre accord sur le projet pour Saint-Denis, les listes Vivons Saint-Denis en Grand et Saint-Denis en Commun ne pourront déposer une liste commune pour le second tour des élections municipales du 28 juin. Je le regrette amèrement. » (…)

    11

    0
    • Marion dit :

      Bonsoir,

      Combien de fois ai-je écrit sur ce blog que Messaoudene les enterrerait ?

      J’ai aussi critiqué très sévèrement et à de nombreuses reprises Laurent Russier. Je reconnais que, pour une fois, sa lucidité et sa franchise l’honorent dans cette décision qui n’a pas du être facile à prendre pour lui. Il rencontrât sans aucun doute des oppositions fortes à ce choix parmi ses fidèles, lesquels vont devoir se trouver un boulot comme tout quidam.

      Madjid Messadouene n’avait de cesse de faire honte aux Dionysiens en provoquant sans cesse des polémiques assorties de provocations scandaleuses sur les réseaux sociaux. La mairie de Saint-Denis fut complaisante à de nombreuses reprises en prêtant la Bourse du travail à son activisme anti-républicain et indigéniste, plaçant de facto notre ville en situation de séparatisme d’avec le reste de la République Française.

      Je tiens à souligner le courage politique, la fermeté, et surtout l’intransigeance de Monsieur Russier à l’encontre de cet énergumène sulfureux et nauséabond. C’est un compliment exceptionnel à son égard sous ma plume !

      Mathieu Hanotin est ce qu’il est, et nous sommes nombreux à le connaître de près sur ce blog. Nous avons perçu depuis longtemps ses qualités comme son opportunisme. Cependant, pour ouvrir une nouvelle ère, soyons le plus nombreux possible à voter pour lui au second tour, car une victoire n’est jamais acquise, mais formulons des exigences pour son futur mandat, en vue de le mettre en garde contre la moindre tentation communautariste ou clientéliste.

      Sa campagne hamoniste ne plaidant pas du tout en sa faveur, il devra, sur ce point crucial, faire ses preuves, et sera jugé à l’aune de ses comportements et agissements. Monsieur Hanotin et son équipe sont donc formellement prévenus que nous ne laisserons rien passer en matière de neutralité religieuse, de laïcité, de républicanisme, de tentations électoralistes futures, voir de dérives communautaristes, et surtout de mixité sociale avec un retour en force de la classe moyenne dans notre ville.

      Ces exigences seront aussi des marques de respect si elle sont scrupuleusement suivies pendant, ce qu’il convient d’appeler à cet instant, une probable future mandature.

      La dignité des Dionysiens ne saurait être trahie une nouvelle fois. Plaçons donc la barre très haute, et que Monsieur Hanotin, faisant preuve d’humilité et d’écoute pour une fois, tende la main à ceux qu’il considérait, il
      y a encore peu de temps, comme ses adversaires politiques lors de diatribes publiques excessives.
      Que le futur maire, qu’il prétend devenir, se montre tout simplement à la hauteur de la fonction convoitée.

      Bref, cette triangulaire inespérée devrait amener le très attendu vainqueur du 28 juin prochain à un discours d’ouverture et d’apaisement avec toutes les tendances politiques et citoyennes promptes à fêter la victoire à ses côtés. J’évoque, bien entendu, l’espoir du triomphe partagé d’une large majorité de Dionysiens pour une véritable libération de leur ville du joug communiste sociétale.

      9

      0
      • Marion dit :

        A l’exception de la triangulaire qui n’aura donc pas lieu, le fond de mon message reste le même.
        Monsieur Bagayoko décida donc hier de se faire hara-kiri et de sacrifier ses suiveurs. Nous savions tous qu’il ne fut jamais sérieux, mais à ce point là… il nous a encore étonné dans le mauvais sens du terme.
        Les Dionysiens sont enfin débarrassés de ce pitre malsain et de sa clique genre Brafman & Co.

        4

        0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.

      En tous cas, les règlements de compte entre militants ont déjà commencé.

      Je ne pensais jamais à devoir le dire mais Laurent Russier a fait preuve de courage. Car accepter Madjid Messaoudene pendant 6 ans, c’était 6 ans de polémique. Il a été ferme et surtout il n’accepte plus les prises de position personnel qui engage toute une ville et ses habitants.
      Il a été mis dans la liste « Ensemble » en 2014 car les candidats étaient peu nombreux pour soutenir Paillard et pendant 6 ans, c’était pénible à gérer.

      Bally Bagayoko a joué au Poker menteur et il a perdu. Perdu toute crédibilité pendant des années. Il est cuit.

      Cela prouve une chose, la majorité actuelle n’était plus « Ensemble » depuis longtemps. Et même si la fusion avait eu lieu. Ça n’aurait pas tenu longtemps tant les divergences sont profondes.

      C’est aussi l’usure du pouvoir d’un parti qui trop longtemps « diriger » une ville sans se renouveler. Profitant des opportunités inespérées (coupe du monde, Euro, etc…) pour se maintenir, mais en aucun cas améliorer le quotidien des habitants.

      6

      0
  10. "Le Parisien" dit :

    « Municipales à Saint-Denis : l’union entre communistes et Insoumis vole en éclats »

    Coup de théâtre dans la plus grosse ville de Seine-Saint-Denis : l’accord trouvé entre les communistes et les Insoumis face au candidat PS a pris l’eau… Il n’y aura donc pas de liste France insoumise au second tour.

    https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/municipales-a-saint-denis-l-union-entre-communistes-et-insoumis-vole-en-eclats-02-06-2020-8328759.php

    0

    0
  11. Babeth dit :

    Ah bon, même pas une triangulaire ?

    Monsieur Bagayoko, mal avisé, pris ou dépourvu, dépité, n’avait-il pas prévu cela ? Au point d’en oublier de déposer sa liste en préfecture alors qu’il le pouvait, ayant totalisé plus de 10 % des suffrages exprimés au 1er tour ?
    Alors là, chacun peut observer que le bonhomme désarticulé, monté sur patins à roulettes, trop sûr et infatué de lui-même, n’a rien vu venir, ce qui en dit très long sur son amateurisme politique et son immaturité consternante.

    Monsieur Bagayoko a t’il donc sous-estimé la détermination de Monsieur Russier ? Lequel était mis au pied du mur par des médias de toutes sortes !

    Escomptons que l’effet de division et de démobilisation de l’actuelle majorité municipale jouera à plein le 28 courant !

    La bonne nouvelle de ce soir : c’est que nous allons être débarrassés définitivement de cette clique indigéniste qui fit déjà, et depuis longtemps, sécession de la République, faisant de Saint-Denis un territoire tour à fait à part.

    2

    0
  12. Olivier dit :

    Et dans les environs quels changements sont possibles ?

    « Municipales: qui sont les favoris dans les 240 plus grandes villes de France ? »
    https://www.lefigaro.fr/elections/municipales/municipales-qui-sont-les-favoris-dans-les-240-plus-grandes-villes-de-france-20200602

    « Plusieurs bascules sont attendues en Île-de-France. Le Parti communiste devrait perdre Villeneuve-Saint-Georges, où la maire, Sylvie Altman (19,69 %) est distancée par le candidat de droite Philippe Gaudin (33,46 %). Le PC devrait à l’inverse reprendre Bobigny à l’UDI, le parti centriste risquant également de perdre Villepinte au profit de la gauche. À Saint-Ouen, la fusion de trois listes derrière le PS Karim Bouamrane devrait permettre à celui-ci de reprendre cet ancien bastion PC conquis en 2014 par l’UDI William Delannoy, pourtant arrivé en tête (25,65 %). Victoire probable pour LREM : avec 40,48 % au premier tour, Pascal Pelain qu’elle soutenait est bien placé pour ravir Villeneuve-la-Garenne à LR. » (…)

    « Pour le PC, le plus grand danger est à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) où le député PS Mathieu Hanotin (35,32 %) a devancé le sortant Laurent Russier (24 %). L’alliance avec le LFI Bally Bakayoko (18 %) suffira-t-elle au PC pour garder une ville qu’il contrôle depuis 1920 ?  » (…)
    « À Aubervillers, la maire PC sortante Meriem Derkaoui n’étant arrivée que troisième (17,67 %). Mais trois listes de gauche ayant totalisé 47 % se sont regroupées derrière Sofienne Karrouni, adjoint de Derkaoui qui l’a devancée. » (…)

    2

    0
  13. laurent dit :

    Réjouissons nous et remercions Monsieur Russier d’avoir résisté et refusé la présence du parasite sur sa liste. Il joue gros, mais au moins , il pourra se regarder dans la glace.
    Ne sautons pas au plafond, le résultat n’est pas acquis, on n’est jamais à l’abri d’un coup tordu pouvant venir de n’importe où !
    RV le 28 !

    4

    0
  14. Azzedine dit :

    Bonsoir à tous.

    Les couteaux sont de sorties. Les conflits internes larvés ont fini par apparaître au grand jour…. Les insultes fusent. Les pages Facebook des uns et des autres ne sont que rancunes et chaque camps se renvoient la balle sur la responsabilité de se fiasco.
    Et c’est normal en fait. Ils n’ont jamais bosser d’un seul homme pour la ville et ses habitants. Chacun à bosser pour les siens et personne n’a pensé collectif (y compris pour ceux qui ne pensent pas comme eux. Une ville comme Malakoff a réélue sa maire communiste au premier tour. Pourquoi ?

    Parce qu’elle s’entourent de compétences avérées. Saint Denis c’est la compromission. Il ne s’agit pas d’étiquette. Il n’y a que les vieux de la vieille vivant dans la nostalgie d’un PCF des années 60-70. Et il a été prouvé à maintes reprises qu’il ne fonctionne plus.
    Quand Delphine Helle, élu à la propreté, n’a jamais rien dit en 6 ans. Hakim Rebiha a vendu le stationnement payant aux habitants, Julien Colas a vendu les subventions de la MCA… Et Laurent Russier s’est senti obligé de les donner.
    Si Mathieu Hanotin est élu, un audit sera fait. Et je ne serais pas surpris qu’il trouve des dossiers cachés sous le tapis…

    L’avantage de tous ça. C’est qu’on entendra plus Didier Paillard, Patrick Braouezec déblatérer sur le concept de ville monde…

    5

    0
  15. Grain de sel dit :

    Je salue le courage de Laurent Russier.Mais que ne l’a-t-il pas fait plus tôt ?
    Les occasions n’ont pas manqué à Laurent Russier depuis son élection de maire pour retirer sa délégation à M. Messaoudène.
    Que s’est-il réellement passé? Qu’est-ce qui a réellement motivé cette prise de conscience sur la présence particulièrement néfaste de M.Messaoudène?
    ourquoi M.Messaoudène en 45ème position sur la liste LFI, donc non éligible, se retrouve-t-il en position d’éligibilité sur la liste fusionnée ?
    Cette situation est inédite dans l’histoire politique de notre ville depuis la Libération , même si elle en a vu bien d’autres du temps des Gillot et Berthelot… La perte de la ville – envisageable – signera-t-elle pour le PCF la fin de sa lente agonie ?
    Le retentissement risque d’en être considérable en premier lieu dans la gouvernance de Plaine-Commune, puis dans la conduite des projets et des chantiers pharaoniques qui nous ont été vendus….
    Si Mathieu Hanotin a quelque chance d’espérer pouvoir s’asseoir dans le fauteuil de maire, il va lui falloir affirmer bien fort un certain nombre de convictions , à commencer par le respect de la laïcité….

    7

    0
  16. Olympe dit :

    En tout cas, la mise à l’écart de Madjid Messaoudene, de Sonia Pignot (l’ex-maire-adjointe à la culture) et du reste de la bande à Bagayoko est une catastrophe pour leurs copines et copains parisiens !…

    19

    0
  17. Nicole dit :

    La terrasse du Pavillon est donc réouverte.

    3

    0
  18. Louise dit :

    Et voila que Hanotin se met à faire du Messaoudene !
    https://mobile.twitter.com/MathieuHanotin/status/1268128411861553153?cxt=HHwWgsC06cuEppkjAAAA

    Simple attitude opportuniste pour récupérer les voix des « indigénistes » locaux qui ont perdu leurs relais « insoumis » ?
    On sait que pour certains politiciens tout est bon, même la pire démagogie, pour ramasser des voix !

    Ou est-ce la « gauche de la gauche » hamoniste sous influence racialiste qui refait surface dans les prises de position publiques d’Hanotin.
    Les électeurs dionysiens apprécieront.

    17

    2
  19. Nouchma dit :

    Attention, ne faisons pas d’amalgame entre ce tweet où il est question des « affaires de violence et de racisme de la police » dont nous avons eu des témoignages très récents (cf l’Ile-Saint-Denis) avec l’option de Messaoudene qui généralise à la police dans sa globalité ! Les « affaires », ce n’est pas l’ensemble de la police, fort heureusement.
    Nous nous devons de condamner les actes de certains policiers racistes et violents, qui menacent tout autant la cohésion de la république que les indigénistes.
    Personnellement, je ne vois pas en quoi ce tweet est sous influence racialiste, et je n’y vois aucun opportunisme, il n’y a que le FN qui ne condamnerait pas les comportements ouvertement racistes. Il faut que la police soit élaguée des éléments qui la déshonorent, nous devrions tous en convenir et ne pas interpréter hâtivement. Louise, préférez-vous qu’on remette ça avec Russier ?
    Je précise que je n’ai pas voté Hanotin au premier tour.
    Ne perdons pas surtout pas de vue que notre intérêt à tous est de sortir les élus actuels !

    5

    0
    • Louise dit :

      Le problème dans le tweet de Monsieur Hanotin est la juxtaposition des deux hashtag : #BlackLivesMatter et #JusticePourAdama.
      La situation en France n’est pas la même qu’aux États-Unis.

      Je vous invite à lire cette tribune :
      « Justice pour Adama : résistons à ceux qui rêvent de séparation et non d’émancipation »
      https://www.marianne.net/debattons/billets/justice-pour-adama-resistons-ceux-qui-revent-de-separation-et-non-d-emancipation

      8

      0
      • Nouchma dit :

        Ok Louise je n’ai pas une grande habitude de Twitter et des hashtag et je n’y avais pas fait attention.
        Je ne pensais pas aux États-Unis mais à cette horreur de propos racistes tenus par des policiers devant un égyptien tombé dans l’eau à l’île Saint-Denis il y a quelques jours.
        Je continue quand même à penser qu’il vaut mieux voter Hanotin, il représente la seule possibilité d’un changement pour notre ville.
        Cela ne doit pas nous empêcher d’être vigilants et critiques, mais nous n’avons malheureusement pas d’autre choix.

        1

        0
  20. Babeth dit :

    @ Louise

    Tout comme vous, le tweet de Mathieu Hanotin, ça pouvait encore passer même avec un gros hic, mais j’ai aussi totalement bloqué sur ces 2 hashtags copiés sur la gôche woke, laquelle, à Saint-Denis, ne daignera d’ailleurs lui apporter aucune voix le 28. L’éventuel calcul électoral irréfléchi s’avère conséquemment faux.
    Outre, quand même, que cette manifestation illégale était aussi dangereuse en période de crise sanitaire, pouvant à elle seule, participer d’une seconde vague crainte par les pouvoirs publics et la population. En Iran, la seconde vague du coronavirus s’active de façon inquiétante : comme quoi n’est pas ouvert au monde qui veut !
    Encore une fois, Monsieur Hanotin aurait mieux fait de s’abstenir de twitter à propos de cette manifestation séparatiste-indigéniste interdite, laquelle est à rebours du progrès social et de l’émancipation du monde du travail.

    @ Nouchma

    L’affaire Adama n’a pas encore révélé l’ensemble de son contenu. Il convient donc d’être prudent sur ce pénible fait divers totalement instrumentalisé, au point de le monter un véritable business, impliquant une famille à tiroirs (le père ayant eu des enfants avec 4 femmes – ce que la République Française n’aurait jamais du tolérer), et les rebonds potentiels à venir.
    Je suis néanmoins tout à fait en accord avec le fond de votre message et notre objectif commun, à savoir : virer énergiquement les fossoyeurs majoritaires qui ont fait tant de mal à Saint-Denis et depuis trop longtemps.

    Pour terminer ce post, Monsieur Hanotin, pour lequel tout le monde, incluant la presse, anticipe la prochaine victoire aux municipales, ferait bien de revêtir par avance le costume de maire. Ce nouvel habit lui permettrait de se projeter dans sa future fonction, laquelle requiert dignité, modération, juste distance, et surtout esprit de responsabilité, bref toutes ces qualités qui ont tant manqué à ses prédécesseurs depuis l’ère braouezecienne.

    A bon entendeur l’équipe Hanotin et son candidat de tête désormais placés sous les hautes exigences des Dionysiens.
    Espérons que les uns et les autres auront l’intelligence de croire que ces exigences largement partagées sont une marque de respect et de confiance des électeurs.

    8

    0
  21. Grain de sel dit :

    En cette période électorale nous renouons avec l’art du feuilleton avec des épisodes riches en rebondissements de toutes sortes ! Ainsi nous avons appris dans l’un des épisodes précédents que Georges Sali lâchait Laurent Russier et apportait son soutien des 315 voix recueillies soit 2,30% des suffrages, à Mathieu Hanotin. Les deux frères ennemis d’hier se retrouvent donc pour faire cause commune dans la conquête de la mairie. Ce n’est pas rien !
    Est-ce le retour au bercail socialiste, auquel il appartenu plus de trente ans avant d’en être exclu pour avoir créé le PSG ? Est-il subitement en accord avec les « hamonistes » majoritaires à la section locale du PS ? En dehors de l’intérêt qu’il a toujours manifesté pour sa ville et les dionysiens, on peut se demander ce qu’il a pu négocier entre ces deux tours pour lui même et ses adjoints ? La suite au prochain épisode ….
    Dans l’un des épisodes précédents nous avons assisté à une tartufferie inouïe , je veux parler de l’éviction de M. Messaoudène. A mon sens le maire n’aurait pas dû arrêter là son opération de « nettoyage » de la liste… Laurent Russier doit penser que les dionysiens ont la mémoire courte ! La façon dont a été traité l’épisode du CTM avec la saisie de 500 kg de drogue en a laissé plus d’un interrogatif.
    En effet les deux adjointes en charge, l’une du CTM et l’autre du personnel ont toutes deux manqué de dignité en refusant d’assumer leurs responsabilités et de présenter leur démission. Ce n’est pas grand chose puisqu’elles se retrouvent en bonne positions sur la liste du maire sortant !!! Donc « attendons nous à savoir » comme aurait dit une certaine Geneviève Tabouy journaliste bien connue de feue l’ORTF….

    4

    0
  22. Saint Denis Ma Ville dit :

    Le triste clown Madjid Messaoudene, organise une dernière farce médiatique, histoire de profiter des derniers feux de la rampe avant extinction.

    Une accusation de racisme contre L. Russier bien ridicule mais sachez-le la personne de Messaoudene est sacrée, s’attaquer à lui ne peut être que raciste, il n’y a bien sûr aucune autre raison de vouloir se passer de ses grandes qualités d’ouverture et de dialogue. Cela explique sans doute pourquoi il était en position non éligible au 1er tour. Pour ne pas écraser ses colistiers de sa grandeur ?

    Les signataires ? Ses colistiers et les parisiens professionnels de l’indigénisme. Bref, encore un vaste cirque qui nuit à notre image mais avec Messaoudene, on est habitué. On espère juste que ce sera son dernier coup bas à Saint-Denis.

    Dans « Le Parisien » :

    – « Municipales à Saint-Denis : l’ex-candidat LFI et des associatifs accusent le maire de racisme et appellent à manifester devant le siège du PCF »
    https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/municipales-a-saint-denis-insoumis-et-associations-accusent-le-maire-de-racisme-et-appellent-a-manifester-devant-le-siege-du-pcf-11-06-2020-8334030.php

    – « Municipales à Saint-Denis : le maire sortant réagit aux accusations de racisme »
    « Laurent Russier, maire PCF sortant, a réagi aux accusations de racisme lancées par l’ex-candidat Madjid Messaoudène et des soutiens. »
    https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/municipales-a-saint-denis-le-maire-sortant-reagit-aux-accusations-de-racisme-12-06-2020-8334645.php

    12

    0
  23. Suger dit :

    Tous les coups ne sont pas permis en politique, sauf pour certains. Madjid Messaoudene est malheureusement coutumier du fait avec ses adversaires et désormais il l’est aussi avec ses anciens alliés.
    En s’attaquant à Laurent Russier il cumule la diffamation et le ridicule vu l’outrance de l’accusation mensongère.
    L. Russier est pour moi un adversaire politique, mais il est avant tout un homme honorable et dont les convictions antiracistes ne peuvent évidemment pas être mises en cause.

    12

    0
  24. Olympe dit :

    Ce samedi le haineux continue à porter l’écharpe de maire-adjoint qu’il n’a jamais été et qu’il ne sera jamais… Un dernier tour de piste avant de se contenter de son emploi au cabinet du maire PC de Stains !

    11

    1
    • Olympe dit :

      Et Messaoudene ose porter les couleurs nationales en affichant sa photo à côté de celle de ces deux cinglées .
      Heureusement nous serons bientôt débarrassés de cet agitateur minable que les communistes ont trop longtemps toléré, sinon protégé, et que la gauche hamoniste n’osait même pas égratigner par peur de déplaire aux indigénistes et racialistes !…

      11

      2
  25. Nicole dit :

    Vous écrivez « haineux » comme un stigmate, mais votre manière de vous exprimer l’est pareillement : c’est plus la France une mais en tous petits morceaux.
    Faites un petit effort d’expression à tout le moins.

    0

    5
  26. Olympe dit :

    @Nicole :
    Parce que ce n’est pas un « haineux » peut-être, lui et ses complices indigénistes dont le seul but pendant ces dernières années a été de s’attaquer systématiquement au niveau dionysien à ceux qui défendaient les valeurs laïques, féministes, antiracistes universalistes !
    Parce que ce n’est pas un haineux ce type qui utilisait son poste de conseiller municipal délégué pour se répandre en milliers de tweets qui n’étaient qu’appel à la haine contre les valeurs républicaines !

    Rappelez-vous ou lisez les articles ici dans ce blog où ses écrits et ses actes ont dû être dénoncés tant de fois (et il faut en remercier les administrateurs que ce haineux a trainés dans la boue…), :
    https://www.saintdenismaville.com/la-honte-pour-saint-denis-les-tweets-de-madjid-messaoudene/

    ou encore s’attaquant bassement à une responsable d’un établissement scolaire dionysien :
    https://www.saintdenismaville.com/encore-messaoudene/

    et pour l’ensemble de ses méfaits tous les articles du blog sont ici :
    https://www.saintdenismaville.com/?s=messaoudene

    Si ce n’est pas un haineux, trouvez-moi un autre qualificatif ! Il n’y en a pas !

    12

    0
  27. Béa dit :

    Je suis horrifiée par ce que je vois et j’entends .
    On va devoir déboulonner les statues on va devoir censurer les œuvres, voire les revisiter. On va devoir faire pénitence pour se faire pardonner de quelque chose que l’on a pas fait !
    Mon Dieu ! Quel désastre ! Un pays magnifique, un des seuls qui reste encore éclairé, on veut éteindre les lumières !!!
    A 60 ans passés, issue de l’immigration née dans une dictature j’ai grandi dans l’amour de ce pays qui m’a tant donné : instruction gratuite, liberté d’expression et égalité. Je ne comprends rien de ce qui est en train de se passer, juste que nous allons perdre toutes les valeurs de la République .
    J’ai peur pour les générations futures. Elles ne connaîtront même plus le vivre ensemble car on va aussi détricoter les mailles qui nous unissent ! Quel gâchis !

    7

    1
  28. Laurent dit :

    @Nicole :
    Bien sur que ce Messaoudene n’est qu’un haineux, et moi non plus, je ne trouve pas d’autres qualificatifs pour définir son comportement ou ses actions. Son départ est une excellente nouvelle pour la ville et les habitants. A mes yeux, la photo des deux femmes voilées (les « cinglées » d’Olympe) n’est qu’une incitation à la haine et c’est ça le monde prôné par Messaoudene ? Alors, non merci !

    5

    0
  29. Nicole Prevost bobillot dit :

    Les agissements politiques de çe triste sire sont bien sur condamnables et méritent des réponses politiques mais l’insulte en tant que telle n’a pas de contenu politique, ce n’est pas un argument : c’est ça que je dis.

    0

    1
  30. edith dit :

    Comment ose-t-il porter une écharpe de la République ! Il n’est que conseiller! Où l’a-t il eu ?

    3

    0
  31. Olympe dit :

    Hilarant !
    Et finalement pas si caricatural !…

    Voici une vidéo humoristique excellente sur le chute de la maison insoumise à Saint-Denis (à retrouver sur la page FB de Saint Denis Ma Ville) :
    https://www.facebook.com/510427162470028/posts/1569195199926547/?vh=e&d=n

    10

    2
    • Marion dit :

      Cette vidéo effectivement hilarante est désormais retirée des Réseaux Sociaux.
      Que s’est-il passé ? Intimidations, menaces diffuses, injonctions, plainte en vue ?

      0

      0
      • 0lympe dit :

        Apparemment il y a eu un problème.
        Mais la vidéo humoristique sur le chute de la maison insoumise à Saint-Denis est à nouveau accessible sur la page FB « Saint Denis Ma Ville » :
        https://www.facebook.com/SDMaVille/

        0

        0
      • Olympe dit :

        Cette vidéo a finalement disparu de la page FB « Saint Denis Ma Ville ».
        Bagayoko a choisi de menacer plutôt que de dénoncer d’éventuels mensonges mais il est vrai qu’il n’y en a aucun dans cette vidéo !… Et c’est bien ce qui l’ennuie.

        0

        0
  32. Suger dit :

    L’article de Yann Lalande le rédacteur en chef du JSD en réponse aux paroles haineuses de Madjid Messaouedene, conseiller municipal délégué, qui a accusé le maire Laurent Russier de « racisme » (pas moins…) parce qu’il n’a pas souhaité l’avoir sur sa liste pour le 28 juin, a été publié cet après- midi sur le site du JSD :
    https://lejsd.com/content/fort-en-anathème

    Extraits :
    « certains osent tout. Il paraît que c’est même à ça qu’on les reconnaît. (…) Au risque d’être à notre tour frappé d’anathème pour « crime de lèse-Madjid », on s’inquiète de voir l’antiracisme se tromper de cible et dévoyer la cause. Intégrer une liste de fusion aux municipales n’est pas comme entrer en boîte de nuit. Madjid Messaoudene n’a pas été l’objet d’un délit de faciès mais s’est retrouvé au cœur d’un désaccord politique, arbitré en sa défaveur.
    Pourquoi être mauvais perdant et clore le débat politique par une accusation presque gratuite tellement elle est peu argumentée ? Quiconque ne partage pas les positions de Madjid Messaoudene, seul légitime à porter certaines causes, serait donc un raciste. On jurerait que la méthode a un petit côté fasciste. »

    Et évidemment, Madjid Messaoudene qui n’en rate pas une sur Twitter a répondu quasi immédiatement après la parution de l’article :

    @MadjidFalastine
    « Hallucinant Le rédacteur en chef du journal paramunicipal soit un quasi salarié de la municipalité se livre à un édito à charge contre moi et Sdec Je le savais hostile à mes positions antiracistes et surtout contre l’islamophobie mais là on sent qu’il veut garder sa place? »

    On en apprend des choses avec ces règlements de compte entre les anciens alliés insoumis/indigénistes et communistes ! Ainsi le JSD ne serait pas un journal indépendant et en plus la municipalité et la rédaction du JSD auraient été dirigées par d’affreux anti-Messaoudene.
    La municipalité et son journal ne nous donnaient pourtant pas cette version ni ce sentiment depuis tant d’années !

    11

    0
    • Suger dit :

      Si on prend un peu de recul par rapport à la situation locale et à nos « Pieds nickelés » insoumis locaux, l’agitation de ces derniers n’a pas grande prise pour les dionysiens mais s’explique à l’échelle de dérives politiques nationales.
      Un très bon article du « Point » permet de mieux le comprendre et de retrouver les postures anti-démocratique des insoumis/indigénistes locaux .
      https://www.lepoint.fr/politique/comment-la-haine-de-la-police-soude-l-ultragauche-17-06-2020-2380307_20.php

      Extrait :
      « Les militants de l’ultragauche ne se rendent pas compte que les gens qui viennent vers eux ne partagent rien de leur idéologie. Ils ont pour seul point commun le désir de chaos. Or, lorsqu’on instrumentalise la rancœur, c’est le début du chemin vers les rouges-bruns », alerte Éric Delbecque, qui estime que, si l’ultragauche est persuadée d’organiser la lutte, elle est en réalité dépassée. « Elle est dans cette situation si bien décrite par Jean Cocteau : « Puisque ces mystères me dépassent, feignons d’en être l’organisateur. » » Ces alliances anti-élites obligeront l’ultragauche à révéler son visage profondément antidémocratique, aux antipodes de la gauche sociale, généreuse et émancipatrice, qu’elle prétend servir.

      8

      0
  33. Dame Catulle dit :

    L’activisme des insoumis/indigénistes alliés aux communistes créait une situation dramatique pour Saint-Denis, c’est devenu une farce sordide où les révélations sur les indemnités et salaires des uns et des autres prennent la première place !…
    Espérons que les dionysiens ne soient pas totalement dégoûtés par ces politiciens locaux et se décident à voter et surtout à ne plus laisser faire de telles pratiques où l’intérêt public est oublié.

    7

    0
  34. Olivier dit :

    Mais les remplaçants de Messaoudene dans les manifs islamo-gauchistes sont déjà rodés et sont à l’œuvre du coté de Bagnolet ou d’Aubervilliers…
    Certains sont conscients du danger. Pour Didier Daeninckx, l’écrivain de gauche, le vote pour la candidate UDI ce 28 juin à Aubervilliers est d’ailleurs la seule solution offerte aux « citoyens attachés aux valeurs d’honnêteté, de laïcité ».

    https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/municipales-a-aubervilliers-quand-didier-daeninckx-appelle-a-voter-pour-l-udi-15-06-2020-8335950.php

    6

    0
  35. Suger dit :

    Un article du « Parisien » sur la dernière pantalonnade [de « Pantalon » un acteur de la Comédie italienne] de Madjid Messaoudène :

    « Municipales à Saint-Denis : maigre mobilisation pour dénoncer le racisme supposé du maire PCF »
    Un collectif appelait à se rassembler devant le siège du PCF à Paris en soutien à l’élu Madjid Messaoudène, au coeur de l’échec de la fusion entre la liste de Laurent Russier et celle menée par Bally Bagayoko (LFI).
    https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/municipales-a-saint-denis-maigre-mobilisation-pour-denoncer-le-racisme-suppose-du-maire-pcf-19-06-2020-8338365.php

    Extrait (savoureux…)
    « De fait, la mobilisation convoquée hier devant le siège du PCF à Paris, pour soutenir l’élu, ne comptait vers 18 h 30 qu’une vingtaine de personnes — « jusqu’à 40 ou 50 » un peu plus tard, selon Madjid Messaoudène. »

    Donc il y avait moins de « manifestants » que de signataires de la Tribune qui accusait le maire actuel de racisme et présentait Messaoudène comme un pauvre victime…
    C’est de plus en plus, grâce à Messaoudène, une énorme farce que cette rupture entre les anciens alliés insoumis/indigénistes et communistes à Saint-Denis !

    6

    0
  36. Bea dit :

    Et il a un métier ce Monsieur ?
    Dans quel secteur va t il pouvoir sévir après le 28 ? 😊

    2

    0
  37. Suger dit :

    Dans « Le Point » de cette semaine :
     » Si le premier tour de l’élection avait lieu dimanche, la candidate RN arrive en tête avec 28 % d’intentions de vote, devant Emmanuel Macron (26 %), dans l’hypothèse d’une candidature de Xavier Bertrand pour la droite (12 %). Si François Baroin (12 %) représentait la droite, Emmanuel Macron (28 %) devancerait Marine Le Pen créditée de 27 %, selon cette enquête pour CNews et Sud Radio.
    Parmi les autres candidats potentiels, seul Jean-Luc Mélenchon (11 % à 12 %) franchit la barre des 10 % d’intentions de vote au premier tour. L’écologiste Yannick Jadot est crédité de 8 %, Nicolas Dupont-Aignan d’environ 5 %, le socialiste Olivier Faure de 3 % et Fabien Roussel pour le PCF de 1 % à 2 %.  »
    https://www.lepoint.fr/politique/presidentielle-2022-un-sondage-place-macron-et-le-pen-au-coude-a-coude-22-06-2020-2381146_20.php

    Ce qui est intéressant pour nous ici c’est de voir que les deux listes en présence au 2ème tour des municipales à Saint-Denis correspondent à environ 12 à 13% des sondés pour des présidentielles au niveau national !…
    Et si on regarde les trois listes qui pouvaient se maintenir au 2ème tour cela ferait environ 25% des sondés nationalement, seulement.

    On comprend mieux pourquoi il est si difficile d’expliquer à des amis de province ou vivant hors du 93 la situation politique de notre ville…

    6

    0
  38. Bea dit :

    Monsieur BB finalement a dû obtenir une eventuelle promotion de la part du maire sortant ! Il votera Russier !
    Quelle mascarade ! Pauvres dyonisiens, si cette bande d’incapables remporte la mairie le 28 ce seront six terribles années qui nous attendent !
    Je me pose la question : il y a quoi en dessous de tout cela ???
    Votons largement HANOTIN

    4

    0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.
      C’est que j’ai pu comprendre. Mais nombre de ses colistiers ne l’entende pas ainsi. Ils se lancé avec lui contre Laurent Russier. Et bon nombre ne vont pas écouter son discours.

      Cependant, il ne faut pas oublier le pouvoir de nuisance des équipes de Laurent Russier qui s’activent comme jamais pour gratter des voix. Le nombre de tracts en papier glacés déposés dans les boites dépasse l’entendement.

      On a même vu Laurent Russier manger des merguez en dehors de tout geste barrière… Bref.

      Il faut se déplacer effectivement et agir. Il faut voter même s’il se vautre, Mathieu Hanotin est le symbole d’un changement salutaire.

      3

      0
  39. Bea dit :

    Oui, Azzedine bien d’accord avec vous! Il faut dégager cette équipe et la seule solution c’est Hanotin, mais il ne faut pas qu’il puisse croire que c’est un blanc seing !
    Je suis sidérée de voir comment on peut se faire insulter dénigrer et pardonner juste pour la gamelle d’un côté comme de l’autre !
    Ce n’est pas un combat pour les Dyonisiens c’est un combat pour garder leurs places leurs égos et leurs salaires non mérités !

    2

    0
  40. Suger dit :

    Il y a l’exemple de Saint-Denis, bien sûr, avec le cas de Madjid Messaoudene mais dont l’importance va vite pâlir une fois le 2ème tour passé, car l’agitation indigéniste se déplace désormais vers d’autres villes de la banlieue parisienne mettant en lumière d’autres excités de la race et de la haine des principes républicains.

    C’est ce qu’on peut lire dans l’hebdomadaire « Marianne » du 25 juin 2020 avec une enquête approfondie sur 3 villes de banieue :
    « Laïcité abandonnée, accusations de clientélisme, indigénisme : en banlieue parisienne, les repères républicains brouillés pour les municipales »

    « A Saint-Denis, Ivry-sur-Seine et Aubervilliers, les enjeux de laïcité et de communautarisme ont été au cœur des débats entre les deux tours des municipales. Mais dans chaque commune, la situation est très différente.
    Le schématisme n’a pas sa place en lisière de la capitale. Alors que la ceinture rouge qui encerclait Paris se disloque au fil des années, plusieurs villes de banlieue voient la gauche se fracturer autour de la question républicaine à l’occasion du deuxième tour des municipales. Mais il est impossible de dresser un état des lieux global, tant les contextes locaux font varier les positionnements. Illustration avec trois cas particuliers, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) et Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). » (…)

    Article complet accessible ici :
    https://www.marianne.net/politique/laicite-abandonnee-accusations-de-clientelisme-indigenisme-en-banlieue-parisienne-les

    C’est aussi cette semaine dans « Le Canard Enchaîné » :

    8

    0
    • Olympe dit :

      Une chronique éclairante de Mathieu Bock-Côté dans « Le Figaro » du 26 juin 2020 :
      « Les ultras du racialisme »

      Extrait :
      « À travers le racialisme, les indigénistes essayent de structurer l’espace politique dans une perspective décoloniale devant aboutir à la soumission de la France en lui imposant une représentation d’elle-même absolument étrangère à son histoire.
      C’est une prise de possession symbolique. Qui s’y oppose, naturellement, est suspecté de dérive xénophobe et de tentation réactionnaire. Les défenseurs de l’universalisme sont accusés de défendre le « suprémacisme blanc » alors que l’indigénisme racialiste est présenté par ses compagnons de route complaisants comme le véritable vecteur de l’esprit républicain.

      L’indigénisme entend aujourd’hui convaincre les immigrés et leurs descendants qu’ils sont persécutés et qu’ils doivent moins s’assimiler que se soulever. Il souhaite radicaliser les tensions identitaires en créant une situation qui serait irréversible. Il installe au cœur de la vie publique le fantasme mauvais de la France raciste.
      Les concessions à cette mouvance croyant désormais que le coup de force est possible, loin de la ralentir, ne feront que la légitimer. Si la démocratie française doit se défendre, c’est contre cette mouvance maquillant dans une rhétorique victimaire le désir de soumettre la nation. »

      https://www.lefigaro.fr/vox/societe/mathieu-bock-cote-les-ultras-du-racialisme-20200626

      4

      0
  41. Bea dit :

    En tout cas il y a un service qui fonctionne à la mairie c est le service censure des commentaires contradictoires sur la page de Monsieur Russier ! Tous les commentaires sur son bilan avec argumentations claires tout en restant polie et respectueuse dans l’exposé , ont été supprimées ! C’est un très mauvais message qu’il donne là compte tenu que ce service n’a été « efficace » que quelques heures plus tard donc ….. il y a eu des lecteurs 😉

    2

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.