Patrice Quarteron : l’universalisme contre le racisme

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. Bea dit :

    Admirable monsieur Patrice Quarteron ! Belle analyse! Merci encore pour vos prises de paroles.
    Par contre en tant que citoyenne de Saint Denis et contribuant au financement du journal de saint Denis à travers mes impôts je tiens à dire que j’ai été particulièrement choquée des articles sur la police et la propagande faite à Mme Assa Traoré qui semble bénéficier d’un intérêt très particulier .
    J’aimerais en connaître les raisons !

    6

    1
  2. Olivier dit :

    @ Béa : Deux commentaires sur le JSD qui répondront peut-être à votre question :

    laurent – 15 juillet 2020
    A quoi vous jouez le JSD ? On en remet une couche avec l’affaire Traoré. Cette semaine, DEUX articles sur la méchante police et en prime, sans doute pour faire bonne mesure, un petit coup de revenez y sur les résultats électoraux. C’est quoi votre problème ? L’amertume de la défaite ? Une petite vengeance ? Plus Pravda que jamais !?

    Mourad – 16 juillet 2020
    @laurent. Plutôt que l’amertume de la défaite … j’y vois plutôt les spasmes phraséologiques des derniers disciples de la Messaoudene Team … qui brûlent leurs dernières cartouches avant leur tournée d’adieux !

    5

    0
  3. Suger dit :

    Les « menaces sur les réseaux » dits sociaux, dont parle Patrice Quarteron dans son interview, ne se limitent pas malheureusement à des insultes et à des menaces verbales contre lui et sa famille.
    La haine a passé un cap cette année avec des tirs d’armes à feu sur son domicile personnel et encore récemment au mois de juin . Ces menaces ne semblent pas être prises en compte sérieusement par les agents du commissariat de sa ville d’où l’incident qui s’est produit et dont, bien sûr, les « réseaux » dits sociaux se sont emparés.
    Pour les extrêmes, notamment dionysiens c’est un moyen de tenter de décrédibiliser les paroles de Patrice Quarteron et surtout d’éviter de répondre aux questions qu’il soulève à propos des violences récentes de voyous avec l’assassinat du chauffeur de bus à Bayonne ou d’une gendarme.

    « Le champion d’arts martiaux de 41 ans a été arrêté alors qu’il se rendait au commissariat pour prendre des nouvelles d’une plainte qu’il avait déposée il y a peu pour “dégradation par moyen dangereux”.
    Le 20 juin dernier, son domicile de Corbeil-Essonnes avait en effet été visé par des tirs d’arme à feu, sans faire de victime. “Le ton est monté très rapidement”, a confié une source proche du dossier.(…)
    Le domicile de l’ancien boxeur avait déjà été visé par des tirs, le 8 janvier dernier. Cette fois-ci, des impacts de balle avaient été retrouvés sur la façade ainsi que des douilles. »
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/boxeur-patrice-quarteron-garde-a-vue-invective-policiers_fr_5f10982ac5b6d14c3364cc90?utm_hp_ref=fr-actualites

    4

    1
  4. Olympe dit :

    Un tout autre point de départ mais c’est une étudiante qui exprime le même refus des manoeuvres des « racialistes », à coté desquels on retrouve désormais des opportunistes complices d’EELV.
    Aujourd’hui, ce samedi 18 juillet, l’escroquerie racialiste « Comité Adama Traore » avec le soutien d’EELV défileront à Beaumont-sur-Oise.

    Stella Kamnga, étudiante engagée, a tenu à lui adresser un message :

    Bonjour Assa,

    J’espère que tu ne te sens pas trop oppressée aujourd’hui. Moi, si. À vrai dire, tu m’étouffes !
    Ce qu’il y a de scandaleux chez toi, c’est que ton discours ne correspond en rien à ton parcours. On n’a jamais vu en France une victime de « racisme systémique » être aussi libre que toi, Assa Traoré.

    Dans les vraies dictatures, dans les vrais régimes oppressifs, les victimes n’ont pas la parole, elles ne font pas la Une des journaux, n’organisent pas de manifestations illégales, ne sont pas régulièrement invitées par les médias de masse. Leur seul droit est de se taire ou, s’ils en ont la chance, de s’enfuir. Souvent, elles sont mises en prison sans procès équitable. Ou kidnappées, comme l’a été récemment le président du premier parti d’opposition au Mali, Soumaila Cissé.

    Dans les vraies dictatures, personne n’oserait contester une décision de justice pour mener sa revanche personnelle, diffamer le pays qui vous a vu grandir et régler ses comptes dans la rue et dans les médias. Dans tous ces pays où les droits de l’Homme n’existent pas, tu n’aurais jamais pu bénéficier de cet arrêt maladie d’une durée d’un an qui t’a bien servi pour passer ton temps à militer, le tout avec la complicité de la fondation OPEJ-Baron Edmond de Rothschild, dont tu étais l’employée.

    Assa, tu ne luttes pas pour défendre une cause et encore moins pour protéger une communauté. Tu luttes dans le seul but de promouvoir ta propre personne. Si Molière t’avait connu, il aurait peut-être écrit « La Victime imaginaire », à moins d’être trop dégoûté par ton numéro de télé-réalité. Tu prétends défendre la condition des Noirs ? La vie d’un homme noir ou d’une femme noire a plus de valeur en France qu’en Afrique et tu le sais très bien. Tu veux défendre les victimes de « racisme systémique » ? Alors rejoins le combat des Harratines en Mauritanie, dénonce et marche contre l’esclavage des Noirs par les arabo-berbères au Sahel, engage-toi contre le servage, contre le tribalisme ! La France a le dos large et pendant que tu l’accuses de tous les maux, tu éloignes une partie de la jeunesse de la connaissance de la Vérité que tu prétends pourtant si bien servir.

    Samedi 18 juillet, tu vas à nouveau défiler dans la rue. Cette fois-ci, tu ne seras pas seulement accompagnée par tes suiveurs habituels, tu seras aussi entourée de militants d’Europe Écologie Les Verts, pour faire cause commune. Après avoir trahi la cause de l’antiracisme, tu vas trahir la cause de l’écologie. Votre slogan est « On étouffe ». Aucun pays dans le monde n’est épargné par le dérèglement climatique et la France ne fait pas exception. Mais pourquoi dire que tu étouffes en France ? Ce n’est ni le pays le plus pollueur de la planète (regarde ce qui se passe en Chine, aux États-Unis, au Qatar…!) ni le territoire où les changements sont les plus rudes de nos jours. Mais je ne t’ai jamais entendue parler du sort des millions de réfugiés climatiques africains…

    On respirera tous beaucoup mieux quand tu auras compris que dans le monde réel, en dehors de ton noyau de fans et autres alliés cyniques, tu as l’air profondément ridicule. L’écologie et la justice sociale méritent d’autres défenseurs qu’une escroc comme toi. »

    Stella Kamnga

    10

    1
  5. Bea dit :

    Magnifique lettre ouverte !
    Bravo mademoiselle Kamnga !

    4

    0
  6. Laurent dit :

    Message très juste.
    J’ai entendu ce soir sur France Inter une militante écolo essayant d’expliquer, de justifier, sa présence aux cotés du gang Traoré. Pas convaincant du tout ! On se demande ce qu’elle vient faire là et de mon coté, je me demande s’il sera bien sérieux de voter écolo (EELV) à l’avenir ?
    Pour l’instant, c’est non.

    4

    0
  7. Louise dit :

    Et voici ce qu’écrit sur cette manifestation douteuse Céline Pina :

    Céline Pina
    18 juillet 2020

    Ce 18 juillet EELV appelle à la convergence des luttes entre l’écologie et le clan Traoré qui fédère autour de lui les islamistes et les « décoloniaux », ces gens qui voient tout en fonction de la couleur de la peau mais accusent les autres d’être racistes.

    En fait de lutte, c’est à la convergence des mensonges que l’on assiste : escroquerie d’un parti qui se dit vert mais ne comprend rien à la ruralité, qui parle de changement climatique mais propose des solutions marquées au sceau de l’incompétence et de la bêtise. Côté Traoré c’est l’exploitation du drame de Georges Floyd pour faire croire à un crime raciste alors que l’histoire n’a rien à voir : la famille Traoré polygame et violente dont nombre de fils sont fort defavorablement connus des services de police et passent du temps en prison est un modèle de caïdat. Or ce sont bien ce genre de personnes et non la police qui rendent les quartiers à la fois invivables et dangereux.

    Avec EELV, c’est le règne de la double peine : le sacre des voyous sur fond de haine de la France et une écologie racoleuse et anxiogène sans propositions credibles. Et la gauche propose de se ranger derrière ça !?!
    Le pire c’est que les premières victimes de cette convergence des manipulateurs sont les combats qu’ils prétendent servir : l’antiracisme et l’écologie.

    En attendant, nous sommes avertis : les verts font partie de ceux qui tiennent la porte aux islamistes et aux racistes pour peu qu’ils se déguisent en «racialistes ».
    Voilà pour quoi ceux qui ont mis un bulletin vert dans l’urne ont voté. La plupart votent pourtant vert parce qu’ils veulent faire un choix ethique et responsable. Ils votent pour sauver notre monde et donner une chance à la planète et à ses habitants. C’est tout à fait louable mais EELV, ce n’est pas cela et les électeurs abusés finissent par cautionner ce que la politique fait de pire : la haine raciale et le fascisme religieux.

    5

    1
  8. Louise dit :

    Céline Pina ce soir :
    « La manifestation conjointe EELV/ Assa Traoré a fait un flop. Là où 5000 personnes étaient attendues, seules 2500 sont venues. Cela malgré la starification de la personne d’Assa Traoré, la complaisance d’une certaine presse qui a remplacé la déontologie par le militantisme et le soutien des écologistes politiques.
    La preuve que ce mouvement n’existe que par la volonté des gauchistes parisiens et des islamistes de trouver un symbole d’injustice pour faire le procès de la France et des Français. En revanche pour nombre de personnes qui vivent dans les quartiers de non-droit où les caïds font la loi, c’est la sanctification de la famille Traoré qui est une véritable injustice et charrie violence, désordre et injustice. »

    5

    0
  9. Olympe dit :

    Et face au déchaînement de haine contre Patrice Quarteron de la part des soutiens au clan Traoré, il faut dénoncer et dénoncer encore les actes de délinquance des membres de ce clan. Le dernier connu est la confirmation des faits de viol par Adama Traoré sur son codétenu
    On attend les réactions des prétendues néo-féministes, des pseudos défenseurs des droits humains et autres politiciens d’extrême-gauche ?!
    Qu’en dit le maire de Stains, Azzedine Taïbi, qui ne cesse de soutenir le clan Adama et qui a fait peindre une fresque à la gloire d’Adama Traoré sur un bâtiment municipal ?!

    « L’homme qui accuse Adama Traoré de viol a été indemnisé »
    La Commission d’indemnisation des victimes d’infractions (Civi) établit les faits d’agression sexuelle sur le codétenu d’Adama Traoré.
    Le 6 septembre 2016, deux mois après la mort d’Adama Traoré, son codétenu à la prison d’Osny avait dénoncé des faits d’agression sexuelle. Il avait confié aux enquêteurs avoir été contraint, plusieurs fois par jour, de lui pratiquer des fellations, alors que ce dernier le menaçait à l’aide d’une fourchette. (…) Le codétenu d’Adama Traoré a été indemnisé, la Civi établissant les faits d’agression sexuelle.

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/accusations-nbsp-de-viol-contre-adama-traore-le-codetenu-a-ete-indemnise-20200722

    4

    0
  10. cording dit :

    Malgré la complaisance du JSD et de quelques ex-élus ou agitateurs locaux la bulle politico-médiatique du Comité Adama Traoré va retomber et c’est tant mieux, enfin ! En effet la CIVI ou Commission d’Indemnisation aux Victimes vient d’allouer la somme de 15 000 euros à une victime d’un viol par Adama Traoré lors d’un séjour commun en prison.
    Plus de 4 ans après les faits cette indemnisation équivaut à reconnaître la culpabilité d’Adama Traoré. La justice va être amenée à travailler dans le calme et la sérénité indispensable à l’expression de la vérité juridique quant à toutes les affaires concernant la fratrie Traoré. Assa Traoré pourra reprendre son travail.

    2

    0
  11. Suger dit :

    « Si promptes à vociférer contre les hommes soupçonnés de violences sexuelles, les ultra-féministes sont restées étrangement silencieuses quant aux exactions sexuelles d’Adama sur son co-détenu en prison. En vain, nous avons cherché chez elles un soupçon d’émoi.
    Hier encore si bruyantes lorsqu’il s’agissait de dénoncer la présence de Gérald Darmanin et Éric Dupont-Moretti au gouvernement, les ultra-féministes semblent plonger dans une étrange apathie en ce qui concerne les accusations de viol de l’ex-codétenu d’Adama Traoré, Kevin, qui a été dédommagé par la Commission d’indemnisation des victimes d’infractions (CIVI). Le collectif Nous Toutes est étonnamment muet. Tout comme le sont les principales figures féministes du mouvement, pourtant très actives sur les réseaux sociaux, que sont Caroline de Haas, partie en vacances quelques jours plus tôt…, Rebecca Amsellem, Clémentine Autain, Fatima Benomar, Françoise Vergès, Raphaëlle Rémy-Leleu et Alice Coffin occupées à attaquer l“adjoint à la culture d’Anne Hidalgo, ou encore Aude Lorriaux, qui préférait le jour de ces révélations expliquer pourquoi « le mot esquimau blesse les Inuits ».

    Pas plus téméraire, le parti EELV, proche des féministes et du comité Traoré, semble lui aussi ignorer les exactions d’Adama sur son codétenu. Plus surprenant est le silence d’Assa Traoré, habituellement si prompte à porter plainte contre quiconque rappellerait le lourd passé délinquant de son frère. Sur les réseaux sociaux, où elle s’exprime abondamment chaque jour, l’heure est plutôt à la diversion : il n’est question que d’un pique-nique, de la vente éphémères de t-shirts « Justice pour Adama ». Plusieurs figures indigénistes sont en revanche sorties du silence ce jeudi 23 juillet pour réitérer leurs soutiens à la cause d’Assa Traoré et, par-là, à la glorification de son frère.

    C’est Madjid Messaoudene, ex-élu de Saint Denis et co-organisateur de la marche contre l’islamophobie, qui a ouvert le bal sur Twitter en faisant part de son « soutien inconditionnel à Assa Traoré sa famille et au comité Adama ». Comme de concert, la militante Rokaya Diallo a déclaré, dans la foulée, réitérer son « soutien au comité La Vérité pour Adama », parce que « justifier des violences policières du fait du profil et actes présumés des victimes revient à réclamer le rétablissement de la peine de mort. Dans un pays de droit les actes illégaux sont jugés et sanctionnés par des tribunaux ». Pas un mot sur le viol d’Adama.

    C’est à Youssef Brakni, membre influent du comité, qu’est revenu cette tâche délicate. Dans une série de messages postés sur Twitter ce jeudi après-midi, Brakni est passé à l’offensive en s’attaquant au parquet de Pontoise et en parlant d’un complot judiciaire… Pas moins ! »

    (extraits d’un article d’Amaury Bucco dans Valeurs Actuelles le 24/07/2020 à 06:59)

    5

    0
    • cording dit :

      En fait le féminisme d’EELV et des groupuscules y afférents n’est qu’un moralisme outrancier et déraisonnable de type misanthrope voire misandre. Le groupe EELV a refusé de désavouer ces féministes, Alice .Coffin et cie, Anne Hidalgo n’a pas fini de payer le prix d’une alliance politique contestable. Elle va devoir faire preuve d’autorité .

      0

      0
  12. Bea dit :

    D’ailleurs s’approprier de la dénomination « féministe » de la part de ces femmes qui par leurs gesticulations stériles, veulent se donner l’impression d’exister sans défendre ou apporter des avancées pour les femmes, c’est une insulte aux combats féministes de Gisèle Halimi, d’Elisabeth Badinter, Simone Veil et bien d’autres et surtout des Femmes en général !!!

    Par ailleurs j’aimerais bien savoir où vont les bénéfices des ventes de t-shirts et autres accessoires car je sais combien cela peut rapporter, surtout quand on a des commerciaux qui ne coûtent rien 😉 Même si il y a une association, celle ci doit rendre des comptes comme tout à chacun !

    2

    0
  13. Suger dit :

    De Marie-Laure Brossier (ancienne conseillère municipale de Bagnolet) à propos de la n-ième plainte déposée par le clan Traoré, le 25 juillet 2020 :

    « Toute cette mascarade du Comité Fourchette se réduit à une longue suite de postures et de mensonges martelés avec un objectif précis : installer durablement leur propagande au coeur de nos cerveaux pour qu’il n’y ait plus aucune autre alternative qui puisse s’exprimer sereinement face au rouleau compresseur.
    Pour cela la stratégie est bien rodée : Attaquer et éliminer tous les obstacles qui se dressent et, ce, par tous les moyens : victimisation à outrance dans les médias, menaces auprès des témoins récalcitrants, insultes via leur horde décérébrées sur les réseaux sociaux ou encore judiciaire comme ici en attaquant la présidente de la CIVI.

    J’ai bien connu cela à ma toute petite échelle lorsque j’ai attaqué Youcef Brakni en diffamation après qu’il se soit répandu en mensonges publiquement contre moi. Mon crime ? j’avais soutenu les propos de Malek Boutih dans le Point en donnant l’exemple de l’école coranique illégale qui s’était installée dans des locaux municipaux de ma ville #bagnolet. Trois années de procédure au milieu d’un fleuve de d’insultes et de mensonges… et finalement – et bien heureusement – une victoire judiciaire.

    Ici, Le Comité Fourchette contre-attaque sur l’affaire du viol. Les faits sont avérés dans les témoignages de la victime et je n’ai aucun doute sur la véracité de ce dernier. La CIVI non plus manifestement… puisqu’elle l’a indemnisé. La victime n’aura pas l’opportunité de faire condamner Adama Traoré… ce dernier étant mort. En revanche elle subira encore une fois la haine et la vengeance du clan Traore puisque son prénom et son nom ont été publiquement dévoilé dans le communiqué de presse.

    Pour finir, cette procédure va finir, comme toutes les autres, dans le mur… tout cela n’est que communication et postures et à ce titre… il ne faut ni plier, ni craindre le jugement de la bien-pensance, mais bien rester droit et déterminé face à cette machine destructrice. »

    https://www.facebook.com/marielaure.brossier

    2

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.