Piscine de Marville : fermeture du bassin de plein air

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Azzedine dit :

    Bonjour.
    J’ai fait un commentaire sur le site du JSD.
    Au delà de la vétusté de la piscine (qui ne date pas d’hier), Alice Rascoussier semble oublier, volontairement ou pas, la situation tendue chaque été entre jeune et personnel de la piscine.
    Les jeunes ne veulent pas mettre de maillot de bain réglementaire (pour l’hygiène), plonge sans regarder en dessous, et se rebellent et ça partait en bagarre souvent.
    La fermeture est d’autant plus due à la vétusté qu’au manque de maîtres nageurs (ils ne veulent pas se faire cogner tout l’été….).

    La vérité est toute relative. Accuser le conseil général et Paris, d’accord, mais ce n’est que la conséquence de la gestion minable depuis 20 ans de ce quartier excentré qui regroupe 10 000 habitants.

    Vous avez bien résumé la situation. La ville n’attire pas:
    – les maîtres nageurs (l’article d’aujourd’hui).
    – les policiers municipaux (l’avant dernier conseil municipal),
    – les profs (la rentrée 2015),
    – le personnel communal qui n’habite pas la ville à 60%,
    et même certains élus qui n’habitent pas la ville (suivez mon regard…).

    Il serait peut être temps de changer…

    Ps : « Et si les politiques arrêtaient de prendre les citoyens pour des idiots « … Posez cette question à Laurent RUSSIER et à sa majorité. Commencez pas le début.

    6

    0
  2. Alice Rascoussier dit :

    Oui vous avez raison et merci pour votre commentaire. Je suis bien placée, travaillant moi même dans le secteur public de l’emploi, pour savoir combien il est difficile de travailler sur notre territoire. Une prime pourrait peut-être rendre plus attirants les postes proposés. Donc pas d’oubli de ma part. C’est une évidence : il faut en premier lieu résoudre les problèmes de sécurité qui gangrènent toute action publique. Mon tweet s’adressait aussi au Maire comme je l’ai dit ici.

    2

    1
  3. La Plaine dit :

    Est-ce qu’elle pense vraiment que les jeunes ouvrent les bouches d’incendie parce qu’ils ne peuvent pas aller à la piscine l’été ?
    Encore une personne qui va nous expliquer que les incivilités sont liées au manque d’infrastructure et de moyens. Et que c’est parce que les riches Parisiens ne veulent pas nous donner des sous…
    L’explication d’Azzedine me paraît plus convaincante. Il n’y a qu’à voir les faits divers estivaux…

    2

    0
    • Alice Rascoussier dit :

      Bonjour Madame ou Monsieur la Plaine, d’abord, puisque vous parlez d’incivilité, lorsqu’on s’adresse à une personne il n est pas très poli de dire « elle ».
      Je suis en accord avec le commentaire d’Azzedine comme je l ai précisé dans mon commentaire.
      Concernant le problème des bouches incendie, c’est en effet une incivilité qu’il faut sanctionner. Mais au delà de la sanction que proposez-vous pour le régler ?

      0

      1
      • La Plaine dit :

        Bonjour
        Comme il s’agissait d’une contribution rapportée par Suger, je ne pensais pas que nous étions en interaction avec vous. Et votre commentaire n’avait pas été publié quand j’ai écrit le mien.D’où l’usage de la 3e personne. Désolé si cela vous a choquée.

        Ce qui m’interpelle dans votre message, c’est de lier le problème des ouvertures de bouches à incendie et la fermeture des piscines.
        Plus largement, certaines mairies battent leur coulpe par rapport à ce problème : et vas-y que je te promets de mettre des fontaines de rue par ci, et des machines à brume par là…
        Les gens ne peuvent donc pas prendre une douche froide chez eux ?
        S’il y a des imbéciles qui foutent le bazar, à chaque fois c’est le même cirque : des élus disent qu’on n’en fait pas assez pour ces jeunes gens et proposent de nouvelles idées toujours aux frais du contribuable.
        Mais bon… je crois que mon opinion est un peu hors sujet par rapport au thème de l’article.

        Pour ce qui est de cette piscine, je ne la connais pas. Mais si elle n’a pas les moyens d’être gérée correctement, peut-être faudra-t-il augmenter les prix d’entrée ?

        1

        0
  4. Bill dit :

    Il y a une pétition qui circule, adressée au président du SIPS, Jean François MARTINS et au vice-président, Mathieu HANOTIN ainsi qu’aux membres du conseil d’administration pour dénoncer la mauvaise gestion de Marville, fréquemment fermée et maintenant en permanence… https://www.petitions24.net/petition_adressee_au_president_du_sips_jean_francois_martins_et_au_vice-president_mathieu_hannotin_ainsi_quaux_membres_du_conseil_dadministration

    3

    1
  5. claude d. dit :

    Il serait temps de faire travailler un sociologue, un personnalité extérieure, neutre, sur l’image de St-Denis, ses problèmes réels rencontrés ici. Nous ne pouvons plus nous satisfaire des réponses idéologiques, tronquées des uns et des autres !

    0

    1
    • Mourad dit :

      Je vous rappelle (ou je vous informe) que P.BRAOUEZEC a eu pendant des années pour conseil un Sociologue/Gourou de Paris VIII.

      BRAOUEZEC était tellement envoûté par ce gourou, grand concepteur de la culture de l’excuse tout azimut, qu’il était persuadé que St-Denis allait devenir la référence mondiale de ce qu’il faudra faire …

      6

      0
      • Bill dit :

        Et la dernière fois qu’ils ont fait venir un sociologue pour lutter contre les violences inter-quartiers, la suggestion pour s’en sortir : donner des rôles aux plus vieux délinquants pour qu’ils servent d’éducateurs, la politique du grand frère qu’on connait déjà avec le succès évident qu’on peut apprécier au quotidien…

        5

        2
  6. Suger dit :

    Je ne pense pas que nous ayons besoin d’un sociologue ou d’un spécialiste des sciences humaines de plus qui vienne analyser Saint-Denis (ou prétendre le faire…) pour traiter le problème de l’ouverture des piscines au public !
    Au contraire, je crois que nous avons besoin de plus d’idéologie, mais au bon sens du terme, c’est-à-dire un ensemble cohérent de valeurs fortes. Et nous avons surtout besoin de responsables politiques et administratifs locaux qui s’engagent sur des valeurs de service public.

    Très simplement, il faut rappeler que Saint-Denis est une ville de plus de 110 000 habitants avec beaucoup de jeunes et d’enfants, et que l’ouverture et le fonctionnement normal d’une piscine les mois d’été devraient relever de l’évidence pour les responsables locaux.
    Mais ce n’est pas le cas, entre une piscine municipale « La Baleine » donnée en délégation de gestion à une entreprise privée qui ne trouve rien de mieux que d’assurer vidange et vérification des bassins en pleine canicule et les bisbilles entre politiciens parisiens et départementaux sur l’entretien et la gestion de la piscine interdépartementale de Marville.

    Le souci d’assurer un minimum des services publics est totalement négligé à Saint-Denis. Le vrai problème d’image de Saint-Denis est là : beaucoup d’argent et d’événements médiatiques dits culturels pour attirer la presse et les « créatifs » parisiens, mais un désintérêt ancien et toujours présent pour les services publics de base (de l’entretien des rues à l’ouverture des piscines…) qui ne font pas saliver les journalistes et qui ennuient profondément les responsables politiques et administratifs locaux.

    9

    1
  7. Bill dit :

    Le Parisien titre aujourd’hui sur le manque de maitre-nageurs http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-denis-piscine-cherche-maitres-nageurs-desesperement-10-07-2018-7815144.php
    Le Maire cite la difficulté de recrutement. En même temps, c’est le serpent qui se mord la queue. Les jeunes dionysiens n’apprenant pas à nager faute de piscine ouverte, peu de chances que nous formions nos propres maitres-nageurs…

    4

    1
  8. Alice Rascoussier dit :

    Et bien voilà ! Quand on veut, on peut 😉 : la mobilisation est parfois utile, bonnes baignades à vous toutes et tous !

    Mathieu Hanotin vient d’annoncer sur sa page FB :
    « Bonne nouvelle, le SIPS a réussi à recruter suffisamment de Maîtres Nageurs Sauveteurs. Après nettoyage et remplissage, le bassin extérieur de la Piscine de Marville pourra ouvrir à partir du 1er août en plus des deux bassins intérieurs déjà accessibles. « 

    4

    1
  9. Azzedine dit :

    Bonjour

    Aux élus et en particulier Bally BAGAYOKO et son mentor B. BRAOUEZEC.
    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-denis-la-piscine-marville-refait-des-vagues-01-08-2018-7840518.php

    Vouloir une ville rebelle, d’accord, mais il faut en assumer les conséquences… Pas uniquement se plaindre, du manque de profs, de maîtres nageurs, et du manque de moyens de l’état.
    Il faut savoir dimensionner une ville en fonction des ses moyens et pas de ses ambitions…. Car malheureusement pour les habitants, vos ambitions dépasse vos moyens.
    Quand des amis (qui ne vivent plus à Saint Denis mais qui y travaillent) à vous disent que la ville est un zoo… c’est que la ville a déjà touché le fond.

    2

    0
  10. goldo dit :

    demandez aux provinciaux quand ils viennent dans cette ville ce qu’ils en pensent. ils sont affolés surtout s’ils arrivent à la gare. en ce qui me concerne toute ma famille vit en Province, plus personne ne vient, on se retrouve en famille en Normandie. Cette ville est une honte

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.