St Denis, paradis des prêcheurs de haine ?

Vous aimerez aussi...

24 réponses

  1. Mourad dit :

    Les municipales approchent et les compromis et compromissions vont s’accélérer … surtout qu’il semblerait que la majorité municipale soit à la dérive … et qu’il ne lui reste plus beaucoup de cartes à jouer à cette majorité.

    Toujours étonnant de voir les communistes et autre LFI (éventuellement même « Notre Saint Denis » d’Hanotin) se compromettre avec les Frérots … alors qu’en Algérie le parti issu de ces Frérots préconise : bien entendu la charia … mais aussi l’interdiction des partis de gauche … mais aussi l’interdiction de toute forme de laïcité !

    Que ne feraient-ils pas pour conserver leurs indemnités !

    11

    0
    • Raphael dit :

      Vous utilisez des termes et concepts dont vous ignorez totalement le sens !

      C’st quoi charia ???

      1

      0
      • Bill dit :

        La charia est un système de lois islamiques datant des 1ers temps de l’Islam. Qu’est-ce que vous ne comprenez pas exactement ? Parce que votre message suggère que c’est plutôt vous qui avait un pb avec les termes et concepts …

        1

        0
      • Bill dit :

        Et par honnêteté avec le « Raphaël » qui commente régulièrement sur ce blog, je précise donc que vous êtes un nouvel intervenant, non lié au précédent commentaire signé également « Raphaël » au cas où les lecteurs n’auraient pas perçu la différence.

        1

        0
  2. condorcet64 dit :

    Les quelques élu(e)s républicains de cette ville, vont-ils rester sans réagir face à cette énième compromission avec les prêcheurs de haine ?

    4

    0
  3. cocosorus dit :

    Nous, Stéphane Peu, Patrick Braouzec, Didier Paillard, Laurent Russier, assumons d’abandonner Saint-Denis aux frères musulmans comme nous l’avons déjà abandonné aux marchands de sommeil et autres commerçants douteux, et ce pour des raisons purement électoralistes, dans l’unique but de préserver nos émolument d’élus et notre pouvoir local.

    Ceci était un message de l’office des pseudo-coco rompus aux affaires de Saint-Denis sur .
    Vive le Béton et les bétonneurs! Vive le tout bagnoles sauf dans le centre ville! Vive la taxe foncière et vive notre politique clientéliste!

    2

    0
  4. Bill dit :

    Fiche résumée de l’affaire 😉
    affiche détaillée IESH 24 mai 19

    7

    0
  5. Bill dit :

    De quoi rire jaune avec ce tweet parce que non seulement on ne s’est pas débarrassé de Tarik Ramadan mais en plus on a maintenant « son héritier » qui ajoute sa couche de haine en participant à cet événement.
    Tweet de Tarik Ramadan - 2016

    6

    0
  6. Suger dit :

    L’hebdomadaire « Le Point » vient de publier un article sur ce « dîner caritatif » :

    « Dîner caritatif à Saint-Denis : l’islamisme déductible des impôts ? »

    https://www.lepoint.fr/societe/diner-caritatif-a-saint-denis-l-islamisme-deductible-des-impots-14-05-2019-2312370_23.php

    10

    0
  7. Bill dit :

    Et pour finir, voici l’affiche plus « propre » émanant de la fameuse association « Sciences & Education » (à quoi ?). A voir sur le POINT : un diner caritatif à St Denis : l’islamisme déductible des impôts ?

    6

    0
  8. Amar dit :

    Le mensonge, l’intimidation et la propagande ne fonctionnent plus. Ce blog doit reformer son racisme primaire s’il veut continuer à déverser sa haine contre les musulmans.

    1

    11
    • Bill dit :

      Amar, c’est vous qui avez un problème si vous assimilez les musulmans à ces prêcheurs de haine… je pense que vous allez énerver pas mal de musulmans.

      11

      0
    • Bill dit :

      Et par souci linguistique je tiens à vous faire remarquer que musulman n’est pas une race… racisme n’est donc ni sur la forme ni sur le fond le mot approprié.

      9

      0
    • Azzedine dit :

      Bonjour.
      @Amar, le problème de cette ville, c’est qu’on à l’impression de vivre en autarcie. Que rien ne se passe en dehors de Saint Denis?

      Le mensonge municipale est de faire croire que Saint Denis est un réussite, qu’on vie tous dans la bonne humeur.

      Sortez un moment en France (pas Paris car c’est une ville mondiale) et vous allez voir comment est Saint Denis.

      Et ce sont des élus comme H. REBIHA qui maintiennent le musulman dans l’ignorance. En gros, on vous construit une mosquée, ne venez pas revendiquez autres chose (éducation, avenir pour les enfants…)

      Je ne dis pas qu’il ne faut pas de mosquée, chaque religion doit avoir des lieux de cultes dignes. Mais ramenez le musulman uniquement à sa religion en oubliant qu’il est un citoyen dans une ville et qu’il aspire à un avenir meilleur, c’est oublier qu’il est un homme.

      Enfin un dernier mot, manipuler les religions, qu’elles quelles soient, l’histoire a tristement prouvé que ça finit toujours mal.

      5

      1
  9. Bill dit :

    Victoire de la mobilisation : le diner serait annulé !!! Merci à Imamette d’avoir lancé l’alerte avec son enquête implacable sur les actes et idéologies des prêcheurs.

    9

    0
    • Imamette dit :

      Merci à vous Bill d’être aussi infatigable dans la lutte contre les obscurantistes.
      Le dîner est annulé, place à la dissolution de l’association maintenant 🙂
      À la prochaine ! 🙂

      7

      0
      • Bill dit :

        On apprend donc qu’effectivement, la mobilisation doit continuer. L’IESH s’est retirée ainsi que Mohamed Bajrafil mais le diner se tient maintenant au 87 av de Strasbourg et l’association Sciences & Education ne met plus en avant la déduction fiscale.

        5

        0
  10. Raphael dit :

    Merci pour cette information.

    Tout en partageant le fond de votre propos, je pense qu’il faut apporter quelques nuances au texte, et ne pas mettre tous les intervenants dans le même, sous peine de prêter le flan aux accusations d’islamophobie. Je pense en particulier à Mohammed Bajrafil, qui, pour l’avoir lu et l’avoir rencontré, n’a rien d’un extrémiste. Au contraire, il s’est engagé, publiquement, pour la licéité des mariages mixtes musulmans-chrétiens; par ailleurs, il s’engage régulièrement sur des questions d’éthique et de laïcité, et n’a de cesse de rappeler qu’en France les lois de la république prévalent sur les obligations religieuses.

    De même, lorsque vous dites qu’untel « sait réciter le Coran par coeur », sous-entendant par là qu’il serait un fanatique, vous commettez une erreur d’association qui risque de vous mettre les musulmans à dos, et pas uniquement les « barbus ». La récitation du Coran est une pratique religieuse commune à tous les musulmans (pas uniquement les frères), qui marque le signe d’un lien personnel entre le croyant et la divinité: celui-ci réactualise la parole divine et lui « prête sa voix » (il y a un parallèle à faire avec l’Eucharistie dans les diverses traditions chrétiennes). On peut regretter que la psalmodie et l’apprentissage par coeur se fassent au prix d’une éxégèse plus poussée du texte coranique, mais sous-entendre que l’apprentissage du Coran est en soi un signe d’extrêmisme est fallacieux.

    Enfin, il faut rappeler que l’obligation de neutralité des agents publics en matière religieuse ne s’applique pas aux élus. la jurisprudence du Conseil d’Etat est constante sur ce point (et logique, à peine de devoir faire une distinction entre l’expression de diverses opinions au sein des différentes assemblées électives). Les limites à cette liberté d’expression des élus sont les mêmes que pour tout le monde: ordre public, injure, appel à la haine.

    je pense que la prise en compte de ces nuances apporterait plus de poids et de crédibilité à votre propos, dont je partage par ailleurs l’inquiétude.

    3

    0
    • Bill dit :

      Bonjour Raphael,

      Je comprends votre souci. Cependant, je tiens à préciser que si M. Bajrafil s’est positionné effectivement en tête de file d’un islam modéré auprès des autorités, il n’empêche qu’il est très proche des Frères Musulmans tout en niant en être un, qu’il a des mentors très controversés qu’il n’a pas renié et qu’il soutient le voilement comme obligation religieuse. Il est regrettable qu’il s’affiche avec ce genre de prêcheurs, cela ne peut qu’induire un gros doute et le mettre au centre de polémiques comme celle-ci.

      Ensuite, je suis désolée si vous avez ressenti du mépris par rapport à la récitation par coeur. Tel n’était pas le but, je souhaitais juste préciser la teneur du diplôme. Ma formule trop sèche a permis ce malentendu.

      Et concernant la neutralité des élus, on peut s’interroger sur les motivations des candidats à prendre sur leur liste le président d’une association cultuelle importante sur la ville et en pleine négociation avec cette même ville pour la construction d’une grande mosquée digne des croyants dionysiens.Que cette même mosquée ait mis 3 années à ouvrir après son inauguration en 2016 et qu’il ne semble pas avoir réussi à unir les croyants de la ville autour de ce lieu de culte. D’autant que l’adjoint en question ne semble pas avoir une folle activité en dehors de sa mosquée et des relations entre l’IESH et la mairie, on aurait pu espérer un projet plus fédérateur.

      Cordialement

      7

      0
  11. Suger dit :

    Mme Goulet, sénatrice de l’Oise, a interrogé le ministre de l’Intérieur C. Castaner sur le « dîner caritatif » intégriste à Saint-Denis :
    “Comment expliquez-vous que nous autorisions ce type de manifestation potentiellement dangereuse pour l’ordre public ? Pouvez-vous l’interdire ?”

    Castaner confirme la possibilité d’interdiction pour trouble à l’ordre public si l’événement devait être maintenu.

    Voir ici l’échange entre la sénatrice et le ministre :
    https://www.facebook.com/imam.ette.9/videos/288410795370894/

    6

    0
  12. Suger dit :

    L’association « Sciences et Education » (?…) relais en France du prêcheur intégriste mauritanien qui était la vedette de ce « dîner caritatif » (?…) , programmé à l’IESH de Saint-Denis, puis annulé et déplacé au Bd de Strasbourg, a définitivement annulé la tenue de ce dîner.

    C’est une victoire pour tous ceux qui s’opposent à ces prêcheurs de haine anti-républicains, sexistes et homophobes, qui déshonorent notre ville et que l’immense majorité des musulmans de Saint-Denis rejettent.

    4

    0
  13. Suger dit :

    A Saint-Denis, comme le signalent plusieurs articles du blog “saintdenismaville.com”, on constate une montée de la présence des associations et écoles islamistes intégristes (salafistes ou surtout “Frères Musulmans”).
    On peut noter par exemple l’Ecole hors contrat Al Andalous”, ou l’association “Lumyère” qui prétend faire de l’aide aux devoirs et à la préparation des examens, et bien sûr l’IESH. D’autres déjà présents ailleurs ont tenté de s’implanter à Saint-Denis tel que “IQRA” ou “CEE”, mais ont finalement renoncé.

    Ce phénomène d’implantation d’écoles islamistes radicales s’est amplifié ces dernières années. Ce n’est que depuis peu que le Ministère de l’Education nationale essaie de s’y opposer en utilisant les moyens que lui donnent les lois.
    Ci-dessous des extraits de deux articles, dont l’un sur l’affaire d’une Ecole près de Grenoble dont la fermeture contestée doit passer en jugement ce 1er juillet.
    ___________________________________________________________________________________________

    « Échirolles: condamnée à fermer, une école musulmane livre un bras de fer avec les autorités »
    « Le Figaro » le 14/06/2019

    De lourds soupçons pèsent sur cette école (l’école musulmane hors contrat Philippe-Grenier d’Échirolles en Isère) après deux contrôles menés en 2017. Le sort de l’établissement doit être scellé lors d’un procès prévu à Grenoble le 1er juillet. (…)
    En première instance, le 12 février dernier, le tribunal correctionnel avait ordonné la fermeture de l’école après que le parquet, lors d’un réquisitoire au vitriol, eut fustigé une institution «nocive», pratiquant l’«obscurantisme» voire le «lavage de cerveau». (…)

    Le réquisitoire est impitoyable. Les performances orales et écrites des élèves sont décrites comme «très pauvres et bien en deçà des attentes». Les contenus culturels sont jugés inexistants «mis à part les références à l’enseignement religieux», l’enseignement de l’arabe, «vide de contenus culturels», serait «toujours rattaché à l’enseignement religieux car toujours précédé d’une activité de mémorisation du Coran». (…)
    Au gré de leur contrôle, les inspecteurs relèvent un texte «très inquiétant», étudié en classes de CE1 et de CE2, qui serait de «nature à effrayer leurs enfants et à leur laisser penser que des mécréants ou des croyants peuvent être exécutés et subir des atrocités parce qu’ils ne renient pas leur foi» (…)

    En dépit d’un courrier du rectorat les enjoignant à rejoindre le giron du public, les pères en kamis et les mères aux hidjabs sombres, parmi lesquels certains seraient ciblés par les services de renseignement, bravent la fermeture en accompagnant leurs enfants le matin. Pour eux, le bras de fer avec l’État ne fait que commencer.

    http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/echirolles-condamnee-a-fermer-une-ecole-musulmane-livre-un-bras-de-fer-avec-les-autorites-20190613
    ________________________________________

    « L’État serre la vis aux écoles musulmanes »
    « L’Express » le 10 avril 2019

    Les contrôles se multiplient dans les écoles confessionnelles hors contrat. En Seine-Saint-Denis, un établissement avait ouvert une section « collège » clandestine.
    En décembre 2018, Jean- Michel Blanquer signale la fermeture d’une école clandestine musulmane dans les quartiers nord de Marseille. L’information passe quasi inaperçue, elle est pourtant l’un des rares échos publics d’une guerre qui se déroule à bas bruit depuis la rentrée de septembre. (…)
    Depuis quelques mois, les contrôles des écoles confessionnelles se sont multipliés selon un scénario immuable aux allures d’opérations commandos. Les représentants de l’Etat arrivent à 10 ou 15. Il y a des inspecteurs de l’Education nationale, un ou plusieurs employés de l’Urssaf, des agents de la préfecture et des représentants du ministère de l’Intérieur. Les uns ont pour mission de vérifier le contenu pédagogique, en particulier dans
    Texte intégral de l’article ci-jointl’enseignement de l’Histoire et des sciences, les autres de contrôler le respect du droit du travail, des règles d’hygiène et de sécurité, les derniers d’évaluer les risques de radicalisation. Aulnay-sous-Bois, Saint-Denis, Aubervilliers, Le Blanc-Mesnil, Bobigny, Sevran… en Seine-Saint-Denis, depuis septembre, quasiment toutes les écoles privées hors contrat ont été inspectées, selon les données recueillies par L’Express. A Marseille, Toulouse ou Montpellier, des opérations similaires ont été menées. (…)

    Lire l’enquête complète ici : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/l-etat-serre-la-vis-aux-ecoles-musulmanes_2068625.html

    1

    0
  14. Aït Hamza dit :

    Ahurissant les tonnes de torrents de haine antisémite islamophobe qui se déversent dans ce blog !

    0

    1
    • Bill dit :

      Ah une insulte assez originale, antisémite islamophobe 🙂 Alors c’est quoi, on est anti-sémites (les peuples du Maghreb avant la colonisation arabe) ? Anti-juifs pour le sens strict d’antisémites ? Ou seulement islamophobes parce qu’on dénonce les gourous extrémistes qui peignent leur haine d’une couche religieuse ? Suis curieuse de savoir !

      2

      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.