Un lycée de l’extrême-gauche à La Plaine !…

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Bill dit :

    A pleurer de rage. Quel gaspillage d’intelligences !
    Alors que nos enfants ont besoin d’être soutenus, d’avoir confiance en eux et en leurs capacités, qu’on leur ouvre les portes et l’esprit, les discours radicalisés à la mode indigéniste leur font croire qu’ils n’arriveront à rien quoiqu’ils fassent parce qu’ils sont de St Denis. Ces enfants sont en plein développement, en pleine construction mentale et on leur fait croire que tout est déjà figé, qu’ils ne trouveront jamais leur place dans la société parce que rejetés d’office. On leur dénie même le mérite scolaire en leur faisant croire que leurs réussites et diplômes ne sont pas au niveau national mais adaptés à St Denis.
    La propagande politique est pourtant interdite mais ces manipulateurs n’ont aucune limite. Eux ont réussi leurs études, ont trouvé un travail et leur place dans la société mais leur si grande conscience de gauche n’a aucun scrupule à saper les études de leurs élèves pour mieux pouvoir hurler à l’injustice.
    Résultat : les parents d’élèves à St Denis s’arrachent les cheveux pour offrir une scolarité normale à leurs enfants. Malheureusement tout le monde ne peut pas s’offrir le privé ou avoir la bonne adresse pour envoyer leurs enfants en public sur Paris.

    10

    0
    • Theo dit :

      Pour moi, ce n’est pas la gauche, en tout cas pas la mienne, qui n’a pas changé depuis 1986 quand j’ai commencé à enseigner à St Denis : l’école de la République qui cherche à amener tous les élèves au meilleur niveau possible, dans le respect de la laïcité (donc neutralité absolue du professeur en classe), dans le but d’une émancipation (le contraire de l’endoctrinement) et d’une réussite personnelle guidée avec exigence, qui contribue à la société dans son ensemble et au bien commun.
      Ces collègues, si j’en crois cet article, construisent un séparatisme victimaire qui enferme les élèves pour servir leur propre vision du monde. Cette façon de faire est méprisante, et c’est elle qui assigne les jeunes du 93 à leur identité, au lieu d’en faire des citoyens.
      La lutte pour une école plus juste, avec les moyens qu’il faut, ne devrait passer en aucun cas par l’instrumentalisation des élèves. J’ai eu des professeurs communistes dans les années 80, et leur déontologie était sans faille.

      4

      0
  2. Naima dit :

    Ce sont des irresponsables qui se fichent complètement de fiche en l’air la vie de gamins qui sont déjà en difficulté. Eux leurs carrières sont faites et leurs enfants sont à l’abri et avenir assuré.
    Les parents souvent sont manipulés et font confiance naturellement aux représentants de l’institution sans s’imaginer une seconde qu’ils puissent être dangereux pour leurs enfants.
    Le ministre doit sévir !
    Ces activistes qui sont pire que les plaies d’Égypte doivent être remis à leur place.

    9

    0
  3. Gerard dit :

    Et pourtant, nous connaissons tous des jeunes qui ont réussi à Saint-Denis, comme on peut réussir partout ailleurs, avec comme seule arme, la volonté, le travail, le courage et la confiance en soi. C’est terrible de constater que la spirale de l’échec est fabriquée et entretenue par idéologie.

    7

    0
  4. Mourad dit :

    Il y a clairement un syndicat qui instrumentalise parents et lycéens qu’il faut dénoncer… c’est « Sud Education ». Il est dommage que la CGT lui emboîte le pas trop souvent…

    5

    0
  5. tom dit :

    Laurence de Cock, une des cheffes de file ce cette tendance indigéniste et grande copine de Messaoudene, a fait une crise à la lecture de cet article !!!
    Un tissu de mensonges parait-il !…

    https://twitter.com/laurencedecock1/status/1201931443414405120

    2

    1
  6. Horta dit :

    Moi je trouve que ça va très bien Angela Davis, leader d’un mouvement violent et racialiste pour une ville comme Saint-Denis, la ville qui a su accueillir dignement un des terroristes des tueries islamistes du Bataclan. Et en plus cela renouvelle le genre, après des années à nommer des rues avec des noms de communistes comme Lénine, et autres Thorez.

    2

    4
  7. VALMY dit :

    C’ est ce qu’on a appelé , à juste raison , des  » gréviculteurs »……..

    1

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.