Une démission « en attente » du maire-adjoint au commerce

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Peter dit :

    « la mise en place de mini-marché dans nos quartiers bien trop oubliés dans cette priorité centre ville » propose le maire-adjoint démissionnaire !!! Mais ils sont déjà là ! C’est les rôtisseurs sur le parvis gare, les filles de joie a la sortie de métro, les vendeurs de Marlboroboro, la contrefaçon partout et les ventes alimentaires sauvages !
    Bravo ! ces mini marchés fonctionnent – c’est fantastique 😛

    7

    0
  2. Mourad dit :

    Je ne vais pas me faire l’avocat de Julien Colas (l’avocat de l’avocat donc) mais lui au moins, il « bosse » … il réfléchit ; certains adjoints au maire seraient incapables de citer trois lignes de leur action menée depuis 2014 quant à leur réflexion …

    Maintenant que son action à Julien Colas soit en situation d’échec … il n’y a pas besoin de débattre … il suffit de constater en live sur le terrain !

    1

    1
    • Azzedine dit :

      Bonjour Mourad.
      Je veux bien entendre qu’il bosse, qu’il se démène… Mais les problèmes qu’il cite ne datent pas d’hier. Cela fait 4 ans qu’il est au conseil municipal. S’il y a une défaillance de l’exécutif sur la sécurité et la propreté, il fallait agir beaucoup plus tôt et peut-être monter une dissidence afin de provoquer des élections anticipées.

      Les opposants à Laurent Russier ne manque pas. Pas seulement pour prendre sa place, mais juste pour montrer qu’il y a une crise de gouvernance et que la ville ne tourne plus.
      Et le temporaire… signifie, vue de ma fenêtre, un retour pour 2019 pour être là en 2020 dans la bonne majorité.

      2

      0
  3. Suger dit :

    Le 1er novembre devrait se tenir une Braderie organisée par la municipalité et la MCA (Maison du Commerce et de l’Artisanat) dans le centre ville.
    Ce genre d’événement commercial pose toujours des problèmes de sécurité et la dernière Braderie a révélé des insuffisances inquiétantes dans ce domaine, notamment pour la circulation des véhicules de secours (pompiers, SAMU, ambulances).

    En particulier, les riverains des immeubles et des espaces construits de la rue de la République ont constaté que leurs habitations étaient inaccessibles pendant la braderie (porches bloqués par des stands par exemple) et ont signalé cette mise en cause de leur sécurité du fait de la mauvaise organisation de la Braderie.

    En l’absence d’un maire-adjoint à la « sécurité » (il a démissionné en juin) et d’un maire-adjoint au commerce (il est en train de démissionner…), le maire, Laurent Russier, qui assure l’intérim de ces deux délégations, va-t-il prendre le risque d’un incident grave dû à une mauvaise réflexion et à une organisation défaillante pour la sécurité de la Braderie ?

    1

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.