Une oeuvre de Guaté Mao

Vous aimerez aussi...

24 réponses

  1. Mourad dit :

    C’est « très inspiré » (pour ne pas dire du copié/collé) des azulejos que l’on trouve au Portugal (Porto/Lisbonne etc …)

    3

    0
  2. Olivier dit :

    Espérons qu’aucun débile ne va venir taguer cette fresque ou la recouvrir d’affiches !…

    4

    0
  3. Bea dit :

    Alors là c’est le pompon ! Je trouve que le lieu est complètement à coté de la plaque ! Cela ne valorise ni la rue ni l’oeuvre! On aurait pu penser à installer ce genre de construction dans un espace boisé par exemple ! Aïe aïe si il y a d’autres aménagements comme cela en dépit du bon sens , on est mal ….. Ils vont tout nous faire ces gogos !!!!
    Je ne critique pas l’oeuvre mais celui qui a choisit l emplacement !!!

    0

    1
    • Suger dit :

      Non, Béa ne vous emportez pas ! C’est une oeuvre de rue et c’est Guaté Mao qui a « choisi » cet emplacement (un petit bâtiment technique habituellement recouvert de tags et d’affiches ). D’ailleurs, je ne sais même pas s’il a demandé l’autorisation de le faire à qui que ce soit.

      L’intérêt de cet artiste est surtout qu’il utilise des bornes électriques, des pans de mur dégradés, des espaces abandonnés, délaissés, et généralement d’une tristesse absolue. Et il donne aux dionysiens un moment de plaisir visuel dans un environnement généralement sordide, comme ce bâtiment au coin de rues très fréquentés.

      9

      0
  4. Marion dit :

    Entièrement d’accord avec vous Suger Cette oeuvre de rue est d’une originalité et d’une élégance tellement rares dans notre bonne ville. Pour sûr que l’artiste particulièrement inspiré par ce transformateur électrique n’a pas demandé l’autorisation de la municipalité, car ils auraient jugé beaucoup trop beau et chic pour le bas peuple que nous sommes pour eux. Habituellement, ils préfèrent enlaidir la ville, laisser pourrir les constructions, abandonner le patrimoine de rue, tuer les rêves , et tout dégrader par l’entretien de la saleté repoussante. Il est tellement ancré dans les esprits malveillants municipaux que les pauvres n’ont pas besoin de beau et de rêve …. Alors que c’est tout le contraire !

    Là c’est beau, propre, frais, rappelant les azulejos du Portugal ….. Un doux parfum d’évasion ….. Magique !

    Béa : je mets votre réaction sur le coup de la surprise…. C’est vrai que c’est déstabilisant à première vue , tant nous sommes, hélas, habitués au pire et au laid depuis trop longtemps !

    3

    0
  5. Bea dit :

    Oui suger je connais ses œuvres sur les murs et boîtiers électriques et je trouve cela très sympa!!! C est la céramique qui me choque ( elle serait vraiment mise en valeur ailleurs) Je trouve l’endroit inapproprié 😞

    0

    0
    • Suger dit :

      Votre remarque est un hommage au talent de peintre de Guaté Mao et à sa maîtrise technique !
      Car il s’agit bien de peinture et pourtant les spectateurs ont l’impression d’être devant des carreaux de céramique.

      1

      0
  6. Bea dit :

    Marion
    Non ce n est pas dû à la surprise j’aime l’audace dans l’art urbain!
    C est juste que moi je ne trouve pas cela élégant du tout!!! J’ai vécu dans 2 pays où cette céramique faisait partie du paysage !
    C était beau parceque propre et entretenu!là c est à mes yeux pas l endroit vous verrez à la longue…. cela mériterait un endroit boisé,propre, et entretenu!
    A mon humble avis cela va devenir un urinoir dans pas longtemps ! Et nous reparlerons de la fraîcheur!
    😊

    1

    3
    • Marion dit :

      Je suis aussi une grande admiratrice de la céramique…. Sauf que là c’est de la peinture et ce décor est quand même très gai dans le paysage parfois sordide de Saint-Denis. Bien entendu, il est impossible de rivaliser avec la céramique en trompe-l’oeil avec ces deux pays étrangers dans lesquels l’art de la céramique est enseignée jusqu’en doctorat. Quand à l’entretien défectueux municipal et au vieillissement prématuré pour des raisons d’incivilité, il est fort à parier que vos craintes soient justifiées.
      Quant à « l’endroit boisé »: je connais bien le coin et je ne vois pas trop comment ce serait possible à cet endroit précis…. Mais vous avez raison : la bétonisation outrancière pour des projets irréfléchis associée à la laideur endémique nous donne des envies de boisé …. Enfin, chapeau l’artiste car on y croit vraiment aux carreaux de céramique ….. Cette illusion parfaite est en soi élégante !

      1

      0
  7. Bea dit :

    Suger
    Oui je savais qu il s´agissait de peinture mais comme vous l’avez fait remarquer c’est avec grand talent effectivement, et je me suis laissée aller à parler de céramique ! J’aurai dû mettre des guillemets !

    1

    0
  8. Mourad dit :

    En Street Art dionysien cela change du sempiternel Marko93 même si je reconnais qu’il a un certain talent …

    0

    0
  9. Mourad dit :

    Merci à Guaté Mao (et Suger) de m’être évadé au moins pendant 24 heures de Paris VIII … cela devient obsessionnel … mon épouse a raison … il faut que je consulte d’urgence !

    0

    0
  10. Habitants au pluriel dit :

    Pour mémoire, l’équipe municipale, du moins ses « copines-associatives », avaient diffusé un appel à projet « artistique » pour le transformateur électrique et d’autres lieux (information qui fut communiquée par ce blog.)

    Un avis sur la remarque des affichages sauvages : paradoxalement à la Gare et au Centre-ville nous manquons encore et encore cruellement de panneaux d’affichages municipaux et associatifs pour faire diminuer le vandalisme, le coût financier et les infractions à la Loi que sont les affichages sauvages…

    Concernant l’œuvre je n’ai rien à dire. Si ce n’est que nous sommes épargnés (j’espère définitivement) des bouts de tricots décatis et si peu artistiques au sens propre. (Diantre mais combien d’euros de subventions annuelles bénéficie cette association ?)

    @Marion : Sommes d’accord avec vous sur l’idée que les « pauvres » sont plutôt malmenés par cette équipe au pouvoir. L’annulation du projet du Laboratoire de Karine Saporta sur la danse classique qui ne passa pas faute de ne pas proposer du hip-hop… en dit plus qu’assez.

    Enfin, ne devrions-nous pas demander avec force, l’assermentation des agents de Plaine Commune chargés du nettoyage pour la verbalisation de l’affichage sauvage. Sauf erreur de ma part, les Maires successifs de Saint-Denis n’exercent jamais leur rôle de 1er Magistrat de Police et de représentant de l’Etat afin que nous n’assumions plus le coût financier annuel pour ce nettoyage et ce délabrement de l’espace public, du mobilier urbain et des arbres.
    Amende allant de 750 à 9000 EUROS, ce qui est n’est pas négligeable.
    —————————
    Le Droit donne des réponses contre ce sport actif (affichages : associatif, politique et commercial)
    Loi du 29 décembre 1979 et la « loi BARNIER » du 2 février 1995, relative au renforcement de la protection de l’Environnement
    L’article L. 581-29 du code de l’environnement donne pouvoir au maire ou au préfet sur l’affichage sauvage
    L’article L. 581-34 de ce code sanctionne d’une amende délictuelle
    L’article L. 51 du Code électoral prévoit que tout affichage relatif à l’élection, même par affiches timbrées, est interdit en dehors des panneaux d’affichage d’expression libre lorsqu’il en existe. ha ha voilà la Mairie. je pollue pour être mieux vu. (il y a encore des restes)
    https://www.senat.fr/questions/base/2003/qSEQ030507578.html

    2

    0
    • Marion dit :

      Que s’est-il passé exactement pour l’atelier de danse de Karine Saporta dont j’avais appris l’arrivée imminente dès mon installation à Saint-Denis fin 2010 ? J’ai effectué, il y a quelques années, dans le quartier gare une visite avec la fameuse représentante de la municipalité à l’habitat Mathilde Caroly (que le sujet emmerde profondément) et la directrice de la Soreqa. Les 2 affirmaient en coeur que le projet avait avorté pour une question de financement, et que MMe Saporta demandait à la municipalité de tout prendre en charge, car elle était incapable de respecter ses engagements de son côté en la matière. Je me doutais bien que la cause était plus idéologique que financière, connaissant nos édiles !

      1

      0
  11. Suger dit :

    Désespérant ! Ce petit moment de beauté et de poésie ne pouvait durer !
    Nous sommes à Saint-Denis et la municipalité n’a qu’une volonté : nous replonger constamment dans le malheur du monde comme si vivre à Saint-Denis n’était pas déjà suffisant…

    Ce petit édifice a servi à poser un panneau d’affichage avec un cadre métallique ignoble et l’affiche apposée est là pour nous plonger dans le désespoir et la tristesse reflétés par les yeux de ces enfants.

    Les dionysiens n’ont-ils pas droit à la beauté, à la joie, au sourire des enfants, au bonheur des gens ? Non, la souffrance doit être leur quotidien : c’est ce qu’ont décrété ceux qui ont conçu ce dispositif…

    4

    0
  12. Suger dit :

    L’affiche de plus près :

    0

    0
  13. Bea dit :

    Je me trompe peut être mais cette affiche apposée à cet endroit, c’est plus que voulu !

    0

    0
  14. Grain de Sel dit :

    Tous les malheurs du monde se lisent dans le regard de ces pauvres enfants. Le nom du photographe est-il connu? Est-ce extrait d’un reportage ? Et si c’est le cas quel en est le sujet ?
    Pourquoi cet affichage sur ce support qui pour une fois avait trouvé là un habillage de qualité ? M’est avis qu’il y en a qui sont « azulejosophobes » !!!

    Le message est-il de nous dire « bonnes gens de Saint-Denis faites repentance », vous qui avez la chance de vivre dans une ville calme, propre et sereine. Vous qui êtes loin des cris des guetteurs de jour comme de nuit, vous qui êtes épargnés par les rodéos pétaradants de motards fous , vous qui avez les plus beaux marchés de drogues de proximité à ciel ouvert dans vos cités, sous vos fenêtres et surtout vous qui avez la chance inouïe d’avoir comme représentants au Conseil municipal une espèce rare de sourds et muets totalement irresponsables et dont la seule préoccupation et la revalorisation du montant de leurs indemnités !

    3

    0
  15. ddavid dit :

    C’est peut etre une photo de Guaté Mao lui-mème !

    0

    0
  16. Marion dit :

    Voilà que tous les malheurs du monde, comme d’habitude, doivent s’abattre sur notre ville comme les 7 plaies d’Egypte : détresse humaine, misère sociale, délinquance, peur du lendemain, désespoir, tristesse, relégation, désaffiliation, humiliations, laideur, chaos, crasse à volonté, dépôts sauvages, odeur de pisse, disparition programmée de l’université, gare infecte et inadaptée, commerces en berne, cauchemars permanents pour ces « salauds de pauvres » qui osent habiter Saint-Denis.

    Ces petits bourgeois pénitents de la mairie, qui se foutent pas mal de la marche du monde, n’en finiront donc jamais, pour se maintenir au pouvoir, de nous tirer toujours plus vers le bas, et de battre leur coulpe sur le dos de leurs concitoyens.

    Et dire que c’est encore passé en 2014 avec si peu de votants et à une poignée de voix près !
    Oui ou merde, on les vire définitivement ou pas en 2020 ?

    4

    0
    • Theo dit :

      « Ces petits bourgeois pénitents »…Vous vous avez lu Fatiha Boudjahlat…(;-)

      0

      0
      • Marion dit :

        Je n’ai, hélas, pas encore lu l’excellent ouvrage de Fatiha Boudjahlat, mais assisté à l’une des ses conférences. Il n’en demeure pas moins que son expression favorite ne peut que se révéler particulièrement inspirante et juste dans le cas qui nous concerne ici … :-)… Merci d’avoir noté l’appropriation …. C’est à cela que l’on reconnait le succès d’un auteur, fut-il récent, en ce sens que tout un chacun peut reconnaître sa patte sans le citer ostensiblement. C’est un suprême honneur pour elle !

        1

        0
        • Theo dit :

          Ne vous y trompez pas, j’admire positivement Fatiha Boudjahlat, avec qui j’ai déjà échangé, et dont le combat comme féministe, en faveur de la laïcité et comme enseignante est admirable. Que vous l’appréciez ne m’étonne absolument pas, au vu de la qualité et du mordant de vos interventions!

          0

          0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.