vie quotidienne à Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. mimidu93 dit :

    quelle désolation quand on voit sa , où il y a un coin paisible à saint Denis ?
    courage

    5

    0
  2. Grain de sel dit :

    Bill, je ne sais pas si les rois de France dorment en paix dans la cathédrale avec tout le bruit qu’il y a dans notre bonne ville !!! Vous abordez le quotidien, tel que vous le vivez et que de nombreux habitants subissent bien malgré eux.
    Mon quotidien à moi , pour une journée ordinaire, est pollué par les hurlements des guetteurs de la cité Péri. Ils commencent vers 11h30 et s’arrêtent vers 0h30 en entonnant une sorte de « chant choral » qui fait écho à travers les bâtiments de la cité, de la rue G. Péri et du » bureau de tabac » de la place du 8 mai …
    Mais les riverains ont aussi droit pour leur nuit au bruit de la machine qui entretient les rails du tramway T5 après son arrêt (1h du matin) mais pas tous les jours, des courses de motos dingues, des vociférations d’ivrognes ou de drogués, des « impolis »qui s’interpellent comme en plein jour et puis les balayeuses commencent leur travail, il est quelquefois 5 h et Saint-Denis s’éveille…la nuit est courte pour le dionysien !!! Cela devient insupportable , j’appréhende l’été et les fenêtres ouvertes.
    Hélas pas grand monde proteste contre ces nuisances diurnes et nocturnes. Que fait la mairie? Le bruit, le tapage, relèvent des pouvoirs de police du maire me semble-t-il…. Là c’est le silence !!! A mon avis les seuls qui y trouvent un intérêt sont les marchands de pastilles pour la gorge! Je me hâte d’en rire avant d’en pleurer.

    9

    0
  3. VALMY dit :

    ……. et que dire des hurleurs incessants et fournisseurs permanents de substances de toutes sortes qui se sont appropriés le terrain aux quatre coins de la cité Gabriel Péri :  » Périland  » ont-ils tagué sur un mur !
    Il faudrait vraiment que les habitants de cette cité manifestent , ne serait-ce que symboliquement , qu’ils en ont assez de ces olibrius désoeuvrés.
    Mais , au fait , en ont-ils vraiment assez de cette situation ?…

    2

    0
  4. VALMY dit :

    ç’est posté aux carrefours
    ça hurle jour et nuit
    ça marine dans des survêtements pas très nets
    ça a la mine hagarde et le regard fuyant
    ça ne fait rien de toute la journée
    ça a une petite sacoche dans laquelle il doit bien y avoir de petites choses
    ça distribue des trucs de manière furtive………mais pas gratuite
    Mais qu’est-ce donc ?

    4

    0
  5. VALMY dit :

    Pour riposter à la présence envahissante des hurleurs à la cité Gabriel Péri et à ses abords , je propose que nous, résidents de cette cité , nous installions dans le square en bas d’ immeuble, un stand où nous installerions par dérision , une banderole : « Ici nous vous fournissons la marchandise de bonne qualité gratuitement , nous prenons commande 24 heures sur 24 , 7 jours sur 7 et nous livrons à domicile  » et que nous portions tous une petite sacoche dans laquelle nous aurions des morceaux de papier journal que l’on distribuerait aux passants.
    Nous pourrions convier Le Journal de Saint-Denis, le Parisien et France 3 pour donner le maximum de publicité à cette initiative à mener sur plusieurs jours…… une manière originale de signifier, avec humour et de manière sereine, que nous en avons assez de ce trafic constant dans cette cité .
    Qu’en pensez-vous ? Plus nous serons nombreux , plus l’ impact sera important et déstabilisera les occupants indésirables de ce secteur.

    2

    0
    • goldo dit :

      cette ville est catastrophique.
      beaucoup d’actions ont été faites pour tenter de faire changer les choses mais rien ne change, où plutôt si ça change mais de pire en pire. cette mairie en a rien faire de nos états d’âme.

      4

      0
  6. Marion dit :

    Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un commentaire de Goldo. Je pensais qu’elle avait peut-être quitté notre ville. Cela me fait vraiment plaisir qu’elle témoigne à nouveau.
    Oui « cette mairie en a rien faire de nos états d’âme ». A part bouter la municipalité actuelle dans quelques mois, que peut-on faire d’autre ? Rien de mon point de vue !

    Il serait donc temps que les divisions politiciennes ou les listes alibi type règlement de compte politique se mettent en sourdine pour permettre l’alternative telle qu’elle sera. Et ce sera bien à nous, Dionysiens, de ne pas nous en laisser compter par les diviseurs aigris pour permettre enfin ce renouveau municipal tant, trop, attendu.

    Par ailleurs, j’entends dire un peu partout dans la ville que les abstentionnistes de 2014, croyant que rien ne changerait jamais dans notre ville , comptent bien aller voter en 2020. Ils se souviennent du très faible écart de voix entre les deux finalistes (181 voix) qui prouve, qu’avec davantage de mobilisation électorale, tout est finalement possible pour chasser l’équipe majoritaire malfaisante qui a fait tant de mal à Saint-Denis. De facto et de visu, chacun peut constater que les problèmes de notre ville ont encore empiré depuis la prise de fonction de Laurent Russier.

    6

    0
  7. Suger dit :

    Et pourtant, malgré tout, la proximité de Paris et l’explosion des prix du m2 sur Paris et la petite couronne poussent à une forte hausse des prix de vente sur Saint-Denis : + 17,30% en 5 ans.

    « Le Parisien publie son baromètre des prix des appartements dans l’ancien en Ile-de-France ville par ville. (…) La hausse des prix de l’immobilier dans des villes comme Saint-Denis ou Saint-Ouen est largement liée aux futurs aménagements que doit connaître ce secteur (…) Les gens sont très confiants, et pour eux, les Jeux olympiques garantissent que le métro du Grand Paris sera bien réalisé.  » (…)

    Les quatre plus fortes hausses sur 5 ans des prix des appartements anciens concernent Saint-Ouen (avec 5 066 €/m2 en moyenne et 26,50% de hausse), Pantin (5 339 € et 24,90%), Montreuil (5 704 € et 20,00%) et Saint-Denis (3 749 € et 17,30%).

    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/prix-de-l-immobilier-en-seine-saint-denis-les-gens-sont-tres-confiants-23-05-2019-8077872.php

    6

    0
  8. Rosarosae dit :

    Bonsoir, nos difficultés à vivre dans cette ville ne sont pas des états d’âme, ce sont hélas des problèmes bien concrets. Victime du trafic avec passages de scooter incessants et des regroupements d’individus (qui viennent s’installer maintenant avec glacière voire écran télé) en bas de chez moi, j’appelle régulièrement le 17 . EN VAIN. Hier soir encore, la police n’a pas pris la peine de se déplacer…pendant ce temps-là, j’ai un petit garçon qui se plaint de ne pas pouvoir dormir…Cette situation fait naître en moi (mai j’imagine bien que je ne suis pas la seule) des pulsions de violence inouïes et me mine. Je me sens véritablement piégée par cette ville…

    4

    0
  9. Misha dit :

    Alors, de notre coté, vers le 70 rue Gabriel Péri, nous avons par exemple souvent droit à la buvette improvisé ( improvisée très souvent ) : voiture « garée » sur le trottoir, musique à donf, alcool et autres substances à volonté et tout ça jusqu’à pas d’heure.
    Vous pouvez appeler la police si vous le souhaitez mais pas de bol ils n’ont pas de véhicule de dispo.
    Ouais bon, ça a tout de même son coté sympa tout ça, imaginez un peu : musique gratuite! Et comme vous n’êtes plus obligé d’allumer la TV ou la radio pour en écouter, vous faites des économies d’électricité! Écologie oblige.
    Par ailleurs, comme ce sont souvent des véhicules assez bien équipés niveau sono, vous n’avez pas besoin d’ouvrir la fenêtre car vous entendez tout les fenêtres fermées! Vous pouvez essayer de vous boucher les oreilles ou mettre des boules quies mais vous ressentirez tout de même dans votre poitrine la puissante vibration des basses. C’est un investissement à long terme car vous préservez ainsi les charnières et le mécanisme de fermeture de vos fenêtres.
    Vous aviez envie de lire un livre? Allons, ce n’est pas raisonnable. La bibliothèque est à deux pas et vous voudriez lire tranquillement chez vous…N’importe quoi… De nos jours les gens veulent vraiment tout avoir.
    Ah oui, il y a aussi les match de foot que vous pouvez suivre sans avoir a débourser un sou. Bah oui, ça se passe juste en dessous de chez vous en pleine rue.
    La Mairie est très bienveillante car elle est soucieuse de promouvoir les sports alors empêcher les gens de jouer, même si c’est à 23h du soir, et en pleine rue surtout pas! Le foot ce sont des valeurs universelles! Ceux qui vont bosser le lendemain ou qui sont d’astreinte ( susceptibles d’être appelés à tout moment de la nuit ) n’ont qu’à changer de boulot.
    Sports de combat, nous en avons aussi. Tiens pas plus tard que samedi ( 25 mai pour être précis ), nous avons eu droit à une petite bagarre. Un attroupement d’environ 30-40 personnes au moment culminant! Oh, rien de bien exceptionnel… C’est juste qu’un jour, un drame pourrait se produire, mais bon, on verra bien le moment venu.
    Tout ceci pendant un bon quart d’heure et pas un seul agent de police municipale ou nationale en vue. Ils auraient très bien pu s’entretuer que les pouvoirs publics ( s’ils existent encore à Saint Denis ) n’auraient bougé le petit doigt.
    En parlant des pouvoirs publics, l’autre jour en rentrant du boulot, je vois la scène suivante : une voiture « garée » sur le trottoir, 10-15 individus, musique dans la voiture, portes ouvertes… et dans tout ça deux agents de la police municipale qui passent tranquillement (!). Pas un seul mot, pas une amende pour stationnement sur le trottoir par exemple…rien…
    Pour comparaison, un jour un de mes collègues de travail est venu déjeuner à la maison pendant que j’étais en congés. Lui était au boulot, alors il est venu vers midi pour repartir travailler vers 13h30. Eh bien, il s’est fait enlever sa voiture en moins de 30 minutes alors qu’il était dans le parking ( place Robert de Cotte avant que ça ne devienne un square ) et qu’il ne gênait personne…
    Mais, le kif absolu, c’est le tintement sur l’asphalte des bouteilles de bières et autres vodkas le matin quand le camion poubelle passe! Alors ça c’est quelque chose! On dirait que Père Noël arrive avec son traineau et ses rennes.
    Je me demande si il y a un autre endroit à Saint Denis ( ou ailleurs ) ou le camion est obligé de faire plusieurs fois aller-retour pour nettoyer, tellement la rue est crade.
    J’allais oublier de vous dire qu’un zoo est également présent. Comment fait-on pour voir les bêtes? Pointez donc dehors le bout de votre nez vers 2-3h du matin, rare moment ou tout devient calme et vous serez en mesure d’apprécier une bonne douzaine de rats naviguant entre les poubelles pleines à craquer déposées à la sauvage par les salons de coiffure sur le bord du trottoir.
    Je vous assure, vous ne serez pas déçus. Il y en a de toutes sortes, comme des zizi de Pierre Perret : de gros touffus, de petits joufflus, etc…
    Hum, hum…ai-je oublié quelque chose de sympa..?? Ah ouais! Tiens! Les rabatteurs! Il y en a un bon paquet. Toutes les 5-10min vous pouvez entendre des « madame, madame » ! Si vous avez la curiosité de jeter un coup d’œil, vous verrez que parfois le rabattage devient même physique: on ne se contente pas d’inciter verbalement la gentille petite dame qui n’a rien demandé, mais on n’hésite pas à la saisir par le bras et la tirer carrément! La ou ça devient hallucinant c’est quand deux rabatteurs de deux salons différents repèrent la même « proie ». Chacun tire de son coté ( la gentille petite dame toujours au milieu ) et ça se ne se passe pas dans une favéla de Rio ou autre…nan nan, c’est en plein cœur de Saint Denis.
    Oh mais après tout il ne faut pas dramatiser: plutôt que de voir le verre à moitié vide, mieux vaut le voir à moitié plein. Tout ceci est bon pour l’économie…On ne sait pas vraiment laquelle mais pas grave…
    Outre le fait que le rabattage ne soit pas légal il y a là un vrai problème de harcèlement.
    En plus de tout ça, être obligé de demander pardon pour rentrer chez soi parce que devant votre porte c’est devenu, allez savoir pourquoi, un lieu de squatte, c’est fatiguant…

    Non mais franchement; on se demande ce que la municipalité a dans le crâne. C’est gravissime ce qui se passe.
    La qualité de vie dans le centre se dégrade à la vitesse grand V ces quelques dernières années et malheureusement ça continue.
    On peut en rire, mais le fond des choses est profondément triste. C’est comme ça mesdames et messieurs.
    Nos enfants peuvent ils grandir dans ces quartiers? Surement pas.
    Au lieu de prendre le taureau par les cornes, la municipalité préfère fermer les yeux et botter en touche. L’échec total. L’incompétence dans toute sa splendeur.

    En découvrant l’expansion de l’Univers, Edwin Hubble a compris que les galaxies s’éloignent les unes des autres a des vitesses toujours plus grandes. En gros, plus elles sont loin les unes des autres, plus grande est la vitesse à laquelle elles s’éloignent.
    De la même manière, la qualité de vie dans le centre ville se dégrade à une vitesse toujours plus grande et la Mairie ne semble pas en prendre conscience.
    Ce qui reste a faire, outre le fait de quitter la ville, c’est de tenir encore un peu et le moment venu sortir le seul atout en notre possession : Le vote.
    Vous voyez chers amis, c’est quand même sympa Saint Denis.

    12

    0
  10. remi dit :

    Le temps passe et pas grand chose de nouveau, les petits soucis du quotidien. La semaine dernière, pour corser le morne écoulement des jours, une boite à lettre a disparu, partie, envolée. Dommage c’était une des seules qui n’avait pas été vandalisées.
    rh

    1

    0
  11. goldo dit :

    quartier confluence c’est le bordel tous les soirs. A ce sujet je pense qu’il n’Ya plus aucun quartier dans cette ville qui soit épargnée. une honte, vous écrivez partout et rien ne change, c’est même de pire en pire. vivement les élections qui j’espère permettront un changement radical

    2

    0
  12. Grain de sel dit :

    Bonjour à tous! J’aime bien cette rubrique du quotidien dans mon quartier.
    Quelle ne fût pas ma surprise, une vraie, bonne et heureuse surprise de voir hier après-midi, dans le jardin au pied de mon immeuble quelques résidents avec leurs enfants faire la collecte des mégots , papiers et détritus. Je m’ étonnais auprès d’eux qu’aucun appel à cette heureuse initiative n’ait été affiché sur les portes d’entrée. A leur façon et sans vouloir répondre à une quelconque invitation politique du jour, ils voulaient ainsi fêter la journée mondiale de la propreté ou World Cleanup Day.
    Je me pris à rêver que si tous les habitants de notre ville voulaient bien donner un petit coup de main…. Cela donnerait une autre allure à notre ville! Cela m’a mis du baume au cœur car à l’heure du déjeuner, j’ai assisté de mon balcon à une scène surréaliste:
    une automobiliste sortant de son garage a voulu remettre « les pendules à l’heure » à quelques gamins en rodéo cycliste(propriétaires de leur vélo?) peut-être en prospection commerciale ?, peut-être en guet ? La dame s’est égosillée a dire son dégoût sur son environnement et ses funestes activés. Elle était bien seule…. pas un seul quidam aux fenêtres de la Cité Péri… « Qui ne dit mot consent » nous dit un vieux proverbe.
    Ça y est les vacances sont bien finies, les guetteurs de Péri ont repris leurs aboiements…. Et Saint-Denis ma Ville a repris le clavier?

    2

    0

Répondre à VALMY Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.